Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Katerine - Da Brasilians
Aéronef  (Lille)  samedi 20 novembre 2010

Ah Philippe Katerine ! Qu'attend-on de lui ? Que va-t-il se passer sur scène ?

Cet "énergumène" est si controversé. On l'aime pour sa simplicité garante d'énergie, pour son second degré qui n'en est pas un, pour son "jemenfoutisme" caricaturé. On le déteste parce qu'il joue avec son image de "branleur" et parce qu'il nous donne l'impression qu'avec la musique, faut pas se faire chier ! Pour citer les Wampas, "le rock c'est tout à fond".

Ce samedi 20 novembre, à l'Aéronef (Lille), la salle est comble. Beaucoup sont venus pour se payer une bonne tranche de folie. Certains ont des perruques ; d'autres se sont dessiné une moustache. Beaucoup sont armés d'une banane qu'il faut jeter sur scène au moment opportun. Tous semblent impatients. Mais que va-t-il bien se passer ?

Philippe Katerine fait son show.

D'abord, il est venu chanter, le temps d'un titre, avec la première partie (Da Brasilians). Il chante en duo une chanson aux accents Beach Boys. On se dit que c'est fort sympathique de sa part. Cela présage plein de bonnes choses.

La première partie étant terminée, on installe la scène : une batterie au centre, un "podium" juste derrière, un écran. Les musiciens prennent possession de leurs instruments ; le public s'excite. L'écran se lève...

Katerine apparaît entourer de deux danseuses. La fête commence. Les chansons du dernier album s'enchaînent avec bonne humeur. Les chorégraphies très "pom pom girl" colorent la scénographie d'une touche très enfantine.

Tout se déroule à merveille...

Le set est bien ciselé. Et c'est là que ça coince. Il est un peu trop bien ciselé. C'est énergique mais il y a peu d'interactivité avec le public. Un public conquis d'avance pourtant. On pouvait s'attendre à ce que la fête soit plus collégiale. Finalement, nous regardons un spectacle plutôt qu'un concert.

Katerine ne s'ennuie-t-il pas de ses propres chansons ? Elles sont si entêtantes qu'elles finissent peut-être par perdre de leur énergie primale quand on les joue de trop.

D'ailleurs, le premier rappel donne l'impression d'un autre concert. L'énergie dégagée par les chansons issues des autres albums (Robots après tout, principalement) diffère de ce que l'on a vu avant. Le groupe prend-il plus de plaisir ?

Un spectacle bien sans plus.

Samedi, Katerine nous a offert un spectacle réussi.

Ceux qui sont venus faire la fête n'en sont pas sortis déçus.

Néanmoins, cela manquait, paradoxalement, de folie !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Robots après tout de Katerine
La chronique de l'album Border Live cd/dvd de Philippe Katerine
La chronique de l'album Le Film de Katerine
Katerine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Katerine en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
Katerine en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi) - 2ème
Katerine en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Katerine en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Katerine en concert au Fil (jeudi 9 décembre 2010)
Katerine en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Katerine en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Katerine en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - vendredi 22 juillet
La conférence de presse de Katerine (29 avril 2006)
L'interview de Katerine (15 août 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Katerine
Le Myspace de Da Brasilians

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Luneart         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

La Chanson Du Jour 5 - Huitième Ciel de Katerine (12 juin 2016)


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=