Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce AaRON - Liseaupiano
Cabaret Sauvage  (Paris)  mercredi 17 novembre 2010

Venu défendre sur les planches son nouveau-né Birds In The Storm – où le duo français se déride enfin –, AaRON revient sur le devant de la scène avec un album décomplexé et aventureux. Le succès semble assuré et serait autrement plus compréhensible que celui d'Artificial Animals Riding On Neverland (2007). Avec cet album, AaRON a commis un veritable hold-up : le pénible matraquage FM de "U-Turn (Lili)" ne cachait pas la vacuité de l'ensemble.

Nous les retrouvons en cette fin d'année 2010 au Cabaret Sauvage pour un Concert Privé mêlant fans, gagnants de concours, photographes et reporters. Liseaupiano est déjà au piano lorsque nous fendons la foule pour nous placer non loin de la scène. Musicalement, ses comptines très chanson française représentent à peu près tout ce qui nous fait hérisser les poils : l'axiome "les textes d'abord, les mélodies après, éventuellement". La demoiselle joue très bien de son piano, a un réel charme, mais ça ne passe pas. La chanson la plus convaincante de son set sera même une reprise de... 50 Cent ("P.I.M.P.").

C'est avec "Rise" qu'AaRON entame son concert. Le duo, devenu quintette pour l'occasion, affiche tout de suite ses intentions. Répondant à l'appel des grands espaces, les nouvelles chansons prennent de l'altitude : "Inner Streets", "Rise", "Ludlow L" et surtout "Seeds Of Gold" sont l'oeuvre d'un groupe sûr de lui et ayant sacrément pris du gallon en l'espace de deux ans.

Les nouveaux morceaux se font plus ambitieux, plus sinueux, et surtout plus subtils. A défaut d'avoir une grande voix, Simon Buret les chante avec conviction. Parcouru régulièrement d'un étrange tic buccal – chanter en ouvrant le moins possible la bouche –, il assure le show à lui tout seul, sobrement mais élégamment. Rien d'extraordinaire, pas d’esbroufe. Mais de la sueur et du plaisir à revendre.

Jusqu'à ce concert, AaRON nous renvoyait l'image d'un groupe désespérément austère et se prenant un peu trop au sérieux (on défie quiconque de trouver une once d'humour dans leurs clips). On découvre tout autre chose sur la scène du Cabaret Sauvage. Bon, ce n'est pas non plus la fête à neuneu, mais on apprécie la dose d'humanité qu'on ne soupçonnait pas jusque là.

Outre l'excellent "Seeds Of Gold" (qui sent certes Coldplay à plein nez), on est comblés par la mélancolie de titres tels que "Arm Your Eyes", "Rise" ou "Little Love" (et son refrain murmuré en choeur "don't worry, life is easy"). Que nous manque-t-il alors pour être totalement conquis ? A quelques exceptions près, les titres du premier album ne font guère décoller. Les nouvelles chansons proposent de belles envolées mais qui restent encore trop timorées. Surtout, malgré tous les efforts du chanteur, les AaRON restent un peu trop pop sur eux.

Au final, force est d'avouer que l'on a assisté à un bon concert. AaRON, groupe à suivre ? L'idée nous aurait fait sourire il y a quelques mois, elle prend tout son sens ce soir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Queens live in caskets de Aaron Stout
La chronique de l'album Dogs in Spirits de Anna Aaron
La chronique de l'album Neuro de Anna Aaron
La chronique de l'album Home de Kian Soltani & Aaron Pilsan
AaRon en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (vendredi)
AaRon en concert à L'Aéronef (mardi 16 novembre 2010)
AaRon en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
AaRon en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
AaRon en concert au Café de la Danse (mercredi 5 décembre 2012)
AaRon en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #17
AaRon en concert au Festival MaMA 2015 (6ème édition)
AaRon en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
AaRon en concert au Festival Hop Pop Hop #3 (édition 2018) - vendredi 14
AaRon en concert au Festival Rockomotives #26 (édition 2018) - Vendredi
L'interview de AaRON (6 mars 2007)
L'interview de Anna Aaron (26 janvier 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de AaRON
Le Myspace de AaRON
Le site officiel de Liseaupiano
Le Myspace de Liseaupiano
Le blog de Pierre


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Erik Truffaz Quartet et Anna Aaron (27 septembre 2012)
Anna Aaron (25 janvier 2012)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=