Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Rois de la Suède - C++
Le Café de la Danse  (Paris)  vendredi 3 décembre 2010

Fin novembre, on me propose d'aller voir Les Rois de la Suède en concert. Jamais entendu parler mais je me dis pourquoi pas, car cela m'a l'air d'être plutôt sympathique comme projet. En ce moment j'ai envie de rire !

J'arrive vendredi soir au Café de la Danse ; dans la file je retrouve deux amis que je n'avais pas vus depuis deux ans. La soirée commence bien. En revanche nous nous sentons bien vieux tout d'un coup ; à mon avis, la moyenne d'âge ne dépasse pas les 17 ans.

La première partie démarre, il s'agit de C++. Il paraît qu'ils ont fait un tube il y a quelques années. Guitare, clavier, batterie, le trio est mené par un bout de femme en robe verte et collants rouges, qui aime chanter sur des "thèmes trop peu abordés par la chanson française" comme le fard à paupières. Un humour décalé, très second degré et déclamé d'un air détaché sur fond de musique pop-rock. Il y a du potentiel, je le sens, mais je n'arrive pas à accrocher. J'attends désespérément, aussi, leur fameux tube. Ce soir-là, la mémoire ne m'est pas revenue, à mes voisins non plus...

21h. Ca y est, les trois rois montent sur scène. Le public hurle, les geeks, les dreadeux, les jeunes filles en fleur, il fait bien chaud tout d'un coup.

Monsieur Poulpe introduit le spectacle par un speech sur la pauvreté, je me demande sur le coup si c'est sincère ou du second degré (j'avoue, j'ai mes côtés naïfs). Évidemment, c'était un prétexte pour lancer le premier titre. Je découvre que Poulpe est plutôt un slameur spécialiste du chant en apnée, et Ivan (fondateur des Fatals Picards) le seul vrai chanteur du groupe.

Se rajoutent François, guitariste d'Elista, ainsi que deux batteurs venus en renfort. Sur scène, ces garçons sont en osmose. Et là je plonge dans leur univers, je ris, les trois zigotos s'amusent, improvisent, jouent avec le public en brandissant leur appareil indicateur de beauté (puisque tous les Suédois sont beaux).

Ce n'est pas un concert, c'est un vrai show, un spectacle surprenant qui sort de ceux qu'on a l'habitude de voir. Les blagues sont parfois limites, mais on leur pardonne tout. Je ne me remets toujours pas de l'introduction de "Parniak le Cougar", sur laquelle Poulpe excelle dans l'art de faire le clown. "Il y a la ville", "Les deux doigts dans la prise", l'hommage bouleversant sur "La crasse américaine" pour Kurt Cobain, ainsi qu'un double clin d'œil au socialisme avec "Tu ne passeras pas par moi" puis "Socialisme". J'adhère totalement !

La salle est tellement survoltée, 1h30 plus tard, que l'on a même droit à non pas un, ni deux, mais trois rappels ! Ainsi qu'à une reprise explosive et surprenante d'Amel Bent sur laquelle on ne peut s'empêcher de se trémousser.

Je ressors conquise, longue vie à la royauté suédoise !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Best Of Volume 1 des Rois de la Suède
La chronique de l'album Néon Futur des Rois de la Suède
La chronique de l'album Punk Rock Academy des Rois de la Suède
Les Rois de la Suède en concert à La Maroquinerie (vendredi 5 février 2010)
L'interview des Rois de la Suède (24 novembre 2010)

En savoir plus :
Le site officiel des Rois de la Suède
Le Myspace des Rois de la Suède
Le Myspace de C++

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


ACG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Les Rois de la Suède (24 novembre 2010)


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=