Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monade
Socialisme ou barbarie the bedroom recordings  (duophonic / chronowax)  aout 2003

Apres les cerveaux, les brevets scientifiques, les footballeurs, il faut se rendre à l'evidence, les artistes francais aussi fuient à l'étranger. Hormis certains qui continuent à exercer l'essentiel de leur activité commerciale sur le territoire français au nez et à la barbe de nos amis(?) du fisc, et en même temps que nous récupérons toutes les stars québecoises qui n'arrivent pas à percer chez eux, nos plus brillantes stars exercent à l'étranger.

Des preuves, allons y : Jean Yves Tola et Pascal Humbert par exemple et en l'occurence, Laetitia Sadier et son projet Monade qui nous interesse présentement.

Car qui en France a conscience que bien avant que les "Air Daft" et compagnie aient quitté les jupes de maman, c'est au son de Stereolab que nous entrions de pleine oreille dans le nouveau son pop ? Que celui pour qui Switch on (et son fabuleux "Super Electric") et Peng ! ne sont pas des références me jette le premier cd de Pascal Obistrot. Eh oui c'était en 1991/1992 et c'était bon comme un moelleux au chocolat !

Aujourd'hui Stereolab a beaucoup grandi, il a eu des hauts et des bas, vécu des moments difficiles et il revient bientôt pour notre plus grand plaisir. Mais en attendant, Laetitia Sadier nous la joue échappée belle et parade tranquillement, tenant le peloton à une distance respectueuse.

Avec Monade, Laetitia avoue elle même qu'elle a pu enfin faire tout toute seule, en dehors du lab et sans la patte maniaque et génialement bricoleuse de son compère. Toute seule, comme elle le chante sur la première chanson de Socialisme ou Barbarie "Enfin Seule" que l'on peut prendre au premier degré, tel un soulagement, ou bien comme un clin d'oeil à vous de choisir et à elle de savoir.

Si la voix est intacte évidement, musicalement ce disque est très éloigné de Stereolab. Des mélodies très dépouillées faites de petits synthés, de quelques guitares et de la voix inimitable de Laetitia (bedroom recordings comme le dit le sous titre) enregistrées quasiment seule avec l'aide de quelques vieux amis de passage parmi lesquels on retrouve Pram ou son alter ego du lab, Tim. Des chansons enregistrées en catimini donc, entre 1996 et 2002 comme nous l'indique la pochette, parfois tendres, parfois mélancoliques ou rêveuses comme ce très joli "Vol de jour" aux paroles infantiles ("avec ma boite en carton, j'ai fabriqué un camion ..").

En quelque sorte, tous les ingrédients réunis ici (textes faussement poetico naifs, musique dépouillée, ...) pourraient nous faire dire que ce disque est de l'anti folk. Mais la pochette résume à elle seule ce disque : naïveté et impressionnisme haut en couleur.<

Quoi qu'il en soit, une alternative intéressante et osée au travail de Laetitia au sein de Stereolab en attendant un nouveau disque de l'équipe au complet pour très bientôt.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A few steps more de Monade
La chronique de l'album Monstre Cosmic de Monade
Monade en concert au Divan du Monde (15 février 2008)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=