Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Didier Super
Le Fil  (Saint-Etienne)  vendredi 21 janvier 2011

L'étrange

Aujourd’hui maman est morte. Pas hier, j’en suis sûr, aujourd’hui. J’ai reçu un télégramme "Terre décédée, Enterrement demain, Sentiments distingués". Aujourd’hui, 27 avril 2007 tout a basculé. Le monde n’est plus, l’équilibre est perdu. Didier est tombé.

Le Fil est à Saint-Etienne, à quelques kilomètres de chez moi. Je prendrai l’autobus et j’arriverai en début de soirée. Je pourrai veiller Didier une partie de la nuit. Lui aurait une solution, à défaut une explication…

Je n’aurai pas du dire ça aux autres. Au fond ils ont raison, Didier ne peut avoir la solution il est le responsable. Depuis sa chute il n’est plus le même. L’équilibre est rompu, le monde vacille. Didier n’a plus la haine. Il n’est plus méchant, il est juste… con ! Depuis longtemps je le savais, le monde se nourrit pendu à deux mamelles. Oubliez le bien et le mal, le yin et le yang, Stone et Chardène… Le monde existe et perdure car il est… bête et méchant ! Didier était la dernière toupie en équilibre. Le monde s’accrochait à son écœurante rotation, au milieu des hémiplégiques gros cons et des grands méchants culs-de-jatte. La chute a stoppé la révolution. Les astres sont inertes. Le désastre est net : Didier est con, seulement con.

Ainsi c’est foutu ? Restons-nous là les bras baissés ? N’y a-t-il rien d’autre à faire que serrer un nounours souillé ? Alors les premiers effets se font sentir…

Didier écoute Baschung, marche pieds nus. Il achète bio, mange du quinoa. Les élus socialistes censurent les festivals. Les journaux, naguère bêtes et méchants, étalent leurs calembours bien pensants. Les pauvres votent à droite. La fin est proche…

Non Didier se redresse. Son sous-pull aussi. Le monde a besoin de lui ? Il faut sauver les hommes ? Il va combattre et entame son étrange croisade. Didier Super est en marche et l’épopée est lancée.

Les oracles se dandinent : un handicapé fera du vélo sur une roue en saluant d’une main, Hitler surpassera Franck Sinatra, la Corse sera vendue aux juifs pour libérer la Palestine, des corps kamikazes "feront boom", un nounours sera sodomisé en rythme, une choriste prendra une claque dans sa gueule et ce sera bien fait pour elle, un milliardaire colonialiste aura un joli chapeau et Didier risquera ses os…

C’est immonde ? C’est trop con ? Non… C’est bête et méchant. Avec un peu de persévérance, Didier réussira à sauver les hommes. C’est un sacerdoce. Il maintient l’équilibre avec art. Se sacrifiant pour nous, il sombre à notre place pour mieux préserver notre innocence, nous rendant seulement coupables de rires cachés derrière de faussement choqués "oh" puritains. Il rachète les péchés de ses frères en péchant davantage, dans l’outrance et la démesure. Amen…

Didier Super est peut-être bien simplement la réincarnation du Christ ? Si vous êtes encore septique après cette démonstration, allez découvrir cette mise en cène, la tournée continue ! Rassurez-vous, il ne "tombera pas plus bas". Au final, tant mieux. Nous sommes sûrs au moins de l’avoir toujours dans nos pieds pour réussir nos faux pas.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Vaut mieux en rire que s'en foutre II de Didier Super
Didier Super en concert à La Maroquinerie (15 novembre 2005)
Didier Super en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Didier Super en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Vendredi
Didier Super en concert au Festival Furia Sound 2009
Didier Super en concert au Festival Des Printemps Hurlants 2010

En savoir plus :
Le site officiel de Didier Super
Le Myspace de Didier Super

Crédits photos : Jérôme Pourrat


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=