Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gruff Rhys
Hotel Shampoo  (PIAS)  février 2011

Il est clair que désormais les Super Furry Animals sont bien loin des préoccupations de leur leader, Gruff Rhys, le Gallois ayant rangé au placard son attirail psyché pour endosser celui de songwriter pop, option caramel mou, sucré et fondant.

Hotel Shampoo fait donc logiquement suite à Candylion, sorti il y a déjà 4 ans ainsi qu'au premier album sous le nom de groupe Neon Neon, en compagnie de Boom Bip. Mais là où Candylion surprenait et enchantait par ses morceaux folk élégant, Hotel Shampoo fait plutôt dans une pop mollassone que l'on pourrait situer quelque part entre les (faussement) niaiseux Lightning Seeds, et des XTC peu inspirés ("Sensations in the dark").

Si se dégagent tout au long du disque de belles choses comme le duo aux arrangements élégants ("Shark Ridden Waters"), il y a aussi quelques mochetés, essentiellement gâchées par une volonté de vouloir trop en faire "Patterns of Power". "Rubble Rubble" passe pas loin du joli petit tube mais on aura du mal à imaginer Rhys autrement que vêtu d'une chemise à pailettes et pantalon patte d'éléphant en train de chanter lors d'une fête de mariage qui toucherait à sa fin. On se souvient pourtant qu'avec une recette similaire, Babybird réussissait à toucher juste avec sa fragilité non feinte et son sens de l'humour noir.

"Sophie Softly" pourrait être plutôt sympathique (d'ailleurs, il l'est) si seulement il n'avait pas l'air d'une imitation des Beach Boys, tout comme "Vitamin K" ressemble à une sorte de bouillie kitsch vaguement bowiesque et très bubblegum.

Au final, Hotel Shampoo n'est pas un si mauvais album et une bonne moitié des titres est très agréable à l'écoute comme "Shark Ridden Waters" (à situer entre Alan Parsons et Edwyn Collins (!)) et quelques autres, mais il est clair que la déception vient aussi du fait qu'il s'agit du disque de celui qui fit les beaux jours de Sfa, alors forcément ça joue sur le jugement.

Moralité : divertissant mais pas renversant. Vivement le prochain Sfa.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Candylion de Gruff Rhys
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
Gruff Rhys en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi

En savoir plus :

Le site officiel de Gruff Rhys
Le Myspace de Gruff Rhys


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=