Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Delano Orchestra
Now that you are free my beloved love  (Kütu Folk Records)  octobre 2010

Il est un rock majuscule, bien au-delà des diamants de Catherine Lara, de la légende d'un Smet ; un rock qui s'écrit en longues phrases, belles d'équilibre, parfois précaire, riches et complexes ou percutantes ou minimalistes et intelligentes et riches de sens et évocatrices ou expressionnistes et inventives et osées ou instantanées classiques ; en riffs concis, à la ponctuation percussive ; parfois subordonné à la logique d'un chant, de ce que l'on pourrait avoir à dire ; un rock qui se déroule, sur disque, de sa première minute à son point final, extatique, usé, brisé – régénéré par un voyage immobile, l'ouverture soudaine sur la profondeur du vécu d'un autre, l'âme brûlée au bain bouillonnant de ses émotions, si semblables aux nôtres ; un rock artistique, en somme, qui laisse-là l'ambition marchande radiophonique télévisuelle populaire consensuelle grégaire à la mode d'une victoire ou d'un classement pour se porter aux nues d'une création faisant d'une disque un mode d'expression, une écriture à part entière.

C'est un tel rock capital que proposent les clermontois du Delano Orchestra pour leur troisième album : Now that you are free my beloved love, l'un des plus excellents disques pop-post-rock français du dernier trimestre 2010.

Gage de qualité, le disque paraît chez Kütu Folk, le label-collectif qui fait réaliser l'artwork à ses artistes et qui coud à la main des pochettes cartonnées, cherchant en cette ère très numérique à valoriser l'objet-disque autrement que par le prix de l'emballage plastique. Gage d'authenticité et de cohérence, l'album a été enregistré par le sextet en une seule prise de quarante six minutes.

On y retrouve les sonorités propres à la formation, alliant aux instruments traditionnels du rock violoncelle et trompette, avec un chant doux, parfois presque effacé, qui pourra parfois rappeler par sa capacité à allier qualités expressives, douceur et fragilité les frissons que nous avaient donné Thomas Méry (du temps de Purr ou Téléfax), Efrim Menuck (pour le premier Silver Mt Zion, par exemple) ou François Barriet (le temps du juvénile et exceptionnel I've got a really important thing to do but I can't do it right now because I'm asleep de Porcelain). On y navigue dans un univers très ample, narratif, évocateur, où une poésie de clair-obscur, si ce n'est de crépuscule, volontiers nostalgique, se laisse parfois glisser dans l'oubli de soi le temps d'un titre plus pop, presque d'un refrain, un peu à la façon dont le mélancolique trouve parfois un peu de soulagement à sa langueur dans un éclat de rire inattendu.

The Delano Orchestra trouve ainsi l'équilibre parfait d'un rock sérieux sans gravité, d'une émotion qui sait éviter un certain nombre de clichés, dont celui de l'auto-apitoiement, du désespoir feint, de la détresse convenue, du noir à tout prix. Si les compositions du sextet sont nocturnes, c'est d'une nuit baignée des clartés d'une lune ronde et bienveillante. Une nuit d'été, à la fraicheur bienvenue, dont la profondeur est une promesse plutôt qu'une menace. Il ne reste plus qu'à s'y perdre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Will Anyone Else Leave Me de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Dossier Kütu Folk Records de Pastry Case - St-Augustine - Leopold Skin - The Delano Orchestra
La chronique de l'album EITSOYAM de The Delano Orchestra
La chronique de l'album MVAT MVCT MLWY de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
The Delano Orchestra en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
The Delano Orchestra en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
The Delano Orchestra en concert au Nouveau Casino (8 avril 2009)
The Delano Orchestra en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi)

En savoir plus :
Le site officiel de The Delano Orchestra
Le Myspace de The Delano Orchestra
Le Facebook de The Delano Orchestra


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=