Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Frapper le fer
Musée du Quai Branly  (Paris)  Du 19 novembre 2019 au 29 mars c2020

Le Musée du quai Branly propose de découvrir l'art du par les forgerons africains en accueillant l'exposition "Frapper le fer" réalisée par le Fowler Museum de Los Angeles sous le commissaire principal du sculpteur Tom Joyce avec Marla C. Berns, directrice dudit musée, et Allen F. Roberts, William J. Dewey et Henry John Drewal, professeurs d'Histoire de l'art respectivement aux universités de Los Angeles, de Pennsylvanie et du Wisconsin.

Pour cette (dé)monstration érudite de la maîtrise de l'art du fer, de la sensibilité artistique des forgerons et des valeurs dont est investi ce métal dans l'Afrique subsaharienne, sont présentés plus de deux centaines de pièces réalisées entre le 17ème siècle et l’époque contemporaine dans une élatante scénographie de David Lebreton et Mathilde Daguzan.

Le fer africain, métal, art et pouvoir

Outre l'intérêt pour ses propriétés physiques, le fer est investi de pouvoirs spirituels et surnaturels qui interfèrent toujours avec la destination première des objets fussent-ils d'usage prosaïque et quotidien tels les instrument de culture, de cueillette et de chasse et le travail des forgerons est toujours empreint d'expressivité artistique et de beauté plastique.

De ses outils professionnels aux pièces de prestige en passant par les objets rituels, le forgeron africain, maître du feu qui érige l'artisan en intercesseur des dieux, s'attache à la diversité formelle, à la pureté de la ligne et l'ornementation de chaque réalisation.

Une des sections de l'exposition est consacrée aux "lames de valeur" réalisées en fer, dont celle représentée sur l'affiche, qui font office de monnaie pour les transactions commerciales que matrimoniales pour constituer la dot.

Le fer est privilégié pour l'armement guerrier composé de lances, lances, épées, haches et couteaux aux formes élégantes et décorées qui, exposées en vitrine, évoquent des sculptures, comme pour les armes d'apparat qui composent le corpus des emblèmes du pouvoir.

Car les ornements en fer concourent à l'affirmation du statut social avec les objets de prestige, parures et bijoux, d'une beauté d'une modernité stupéfiantes.

Métal précieux et investi d'un charge spirituelle, il trouve une vocation dédiée pour les objets affectés aux cérémonies incantatoires telle la danse de pluie avec les fers de pluie ainsi qu'aux rites initiatiques et votifs voire liturgiques avec les bâtons de danse, les faucille rituelles et les autels animistes portatifs.

Enfin, le fer est également employé pour sa sonorité percussive pour la fabrication des instruments de musique tels cloche et gong mais également pour ceux plus originaux comme le lamellophone, le racleur et le hochet.

Pour le visiteur curieux qui veut en savoir plus, des vidéos autour de l'exposition sont disponibles sur la chaîne du Musée du Quai Branly.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Quai Branly

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée du Quai Branly


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
 

• Archives :
Frapper le fer - Musée du Quai Branly
Sculptures Infinies des collections de moulages à l’ère digitale - Beaux-Arts de Paris
Marche et démarche - Une histoire de la chaussure - Musée des Arts Décoratifs
Helena Rubinstein - La collection de Madame - Musée du Quai Branly
Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine - Petit Palais
Hans Hartung - La fabrique du geste - Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Kiki Smith - Monnaie de Paris
Greco - Grand Palais
Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme napolitaine - Petit Palais
Le rêveur de la forêt - Musée Zadkine
Collection Weisman & Michel : Fin de siècle - Belle Epoque (1880-1916) - Musée de Montmartre
Picasso - Tableaux magiques - Musée national Picasso
Toulouse-Lautrec - Résolument moderne - Grand Palais
Vampires - De Dracula à Buffy - Cinémathèque française
Moderne Maharajah, un mécène des années 1930 - Musée des Arts Décoratifs
Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante - Maison de Balzac
Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs - Musée Maillol
Mondrian figuratif - Musée Marmottan-Monet
L'âge d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner - Musée du Luxembourg
Le Monde selon Roger Ballen - Halle Saint-Pierre
Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel - Hôtel de Ville
Azzedine Alaïa - Une autre pensée sur la mode : la Collection Tati - Galerie Azzedine Alaïa
Back Side/Dos à la mode - Musée Bourdelle
L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar - Petit Palais
L'art du tailleur - Adrian et Alaïa - Galerie Azzedine Alaïa
Paris romantique 1815-1848 - Petit Palais
La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires - Grand Palais
Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté - Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
HEY! Modern Art et Pop Culture #4 - Halle Saint-Pierre
Chicago Foyer d'art brut - Halle Saint-Pierre
- les derniers articles (2)
- les derniers expo (3)
- les derniers expos (1019)
- les derniers films (3)
- les derniers interviews (33)
- les derniers livres (3)
- les derniers selection_concerts (1)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=