Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dø
L'Aéronef  (Lille)  mercredi 6 avril 2011

Le dernier album de The Do, Both Ways Open Jaws, n’ayant pas été très convaincant, nous sommes allés vérifier sur la scène de l’Aéronef si quelque chose de nouveau allait être proposé, de la spontanéité, de l’élégance peut-être, quoi d’autre ? On espérait légitimement que le groupe nous surprenne, et nous invite peut-être à revenir sur notre jugement concernant le dernier disque.

Avant l’arrivée du groupe sur la scène il y avait le silence, tout habillé de noir. Dans le public à côté de moi au bar se trouvait un anarchiste chauve avec un tee-shirt rayé façon Jonathan Richman, qui m’a payé pas mal de bières, et qui était bien content d’être là : "ce n’est pas le meilleur groupe que j’aie vu depuis une semaine" me dit-il à brûle-pourpoint. "Ah bon" répondis-je en éclatant de rire, "c’est pourtant cool cette pop non ? Et la petite chanteuse tu l’as vue, elle maîtrise un peu non ?". Là j’avais un peu déconné. Jonathan me regarda d’une drôle de manière avant de me dire après la quatrième chanson : "objectivement, c’est pas leur meilleure chanson, et elles ressemblent toutes à "Come Together" des Beatles, écoute l’intro, on dirait le plagiat d’une reprise de "Come Together"".

Il n’avait pas tort. Le plagiat est peut-être nécessaire – le progrès l’implique, il sert de près une mélodie connue, efface un refrain faux, le remplace par une idée juste – mais il ne suffit pas. Il ne peut se séparer d’une audace dans l’écriture, ou dans la forme instrumentale. Sur la scène il y a des mots qui ne demandent qu’à se placer, mais là les mots sont restés figés, la voix était fabriquée, et l’accompagnement relevait d’un artifice ne compensant pas l’ennui de cette prestation. En réalité derrière les superpositions de couches musicales se trouvaient assez peu d’idées inventives. La faiblesse des compositions procédait de l’absence de profondeur – d’espace – à laquelle s’ajoutait une impression de déjà-vu, qu’on retrouve régulièrement chez plusieurs groupes actuels possédant le talent pour le recyclage. Jonathan m’a offert une dernière bière, nous avons quitté la salle dans une grande indifférence. Sur la scène il y avait que dalle avec quelques chansons.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A mouthful de The Do
The Dø parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Both Ways Open Jaws de The Dø
La chronique de l'album Shake Shook Shaken de The Dø
The Dø en concert au Festival Les Transmusicales 2007 (Jeudi)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
The Dø en concert à Main Square Festival
The Dø en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Dø en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
The Dø en concert au Fil (20 septembre 2008)
The Dø en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mercredi 29 avril
The Dø en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
The Dø en concert au Festival Artrock 2015
The Dø en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
The Dø en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2015 - 14ème édition
L'interview de The Dø (samedi 6 décembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de The Dø
Le Myspace de The Dø

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=