Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alex Beaupain
Pourquoi Battait Mon Coeur  (Naïve)  avril 2011

L’album a un titre de film français : un truc à rallonge qui promet un long film à moitié philosophique pour ne pas dire grand-chose de plus que ce qu’en a déjà dit le titre. Genre : De battre mon cœur s’est arrêté raconte un chagrin d’amour, trop facile. Dernièrement Et tout d’un coup, tout le monde me manque : l’arrivée dans l’âge adulte. Mouais.

Alex Beaupain est bien placé, puisqu’il a écrit un album Garçon d’honneur qui a carrément inspiré un film Les Chansons d’amour. Je n’ai pas vu le film, mais j’ai tendu l’oreille à la bande originale, signée Alex Beaupain. C’était des chansons d’amour. Et il remet ça pour Pourquoi battait mon cœur, en assumant "j’ai compris qui j’étais comme auteur compositeur grâce aux Chansons d’amour", je suis bien d’accord. Sauf que ses mots se passent d’image, il est dommage de mettre des visages d’acteurs connus sur ses chansons, alors que nos histoires s’y prêtent tellement bien.

Ce troisième album s’est affranchi du cinéma, enfin presque, puisque le titre "Avant la haine" a été interprété par Romain Duris et Joana Preiss à la fin de Dans Paris. Dans cet album, c’est Camélia Jordana qui vient poser son timbre puissant au titre.

Pour le reste, ce ne sont que des chansons d’amour, des déclarations sans niaiserie, de ce fol attachement qu’on peut ressentir pour un être aimé, à se foutre "De tout sauf de toi", cette personne plus attachante que les autres, plus étonnante, qui donne envie de faire des folies et de se perdre. L’amour, c’est aussi la déception, la fuite, l’étiolement des sentiments, la tromperie, et Alex Beaupain en connait un rayon, il chante tout ça avec une simplicité déconcertante, et avec beaucoup de justesse, sans en faire des tonnes.

Mais l’amour, ce n’est pas que des histoires de couple, c’est aussi des convictions, et même s’il prétend refuser de faire de la "chanson engagée", "Au départ" en est une à mes yeux. Même si elle est construite comme une idylle, elle concerne le socialisme au pouvoir, depuis l’espoir de la gauche Miterrand, jusqu’à la mauvaise cohabitation avec la droite…

Un soupçon d’airs électroniques donne une touche électrique aux mélodies de l’album, et c’est le moment que je choisis pour dire que je n’aime pas, malgré le talent, malgré la douceur, malgré le joli timbre, malgré la poésie ambiante… Question de personnalité, je ne conçois pas l’amour sans passion, et ici, ça manque de folie. Non ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Garçon d'honneur de Alex Beaupain
La chronique de l'album 33 tours de Alex Beaupain
La chronique de l'album Après moi le déluge de Alex Beaupain
La chronique de l'album Pas plus le jour que la nuit de Alex Beaupain
Alex Beaupain en concert au Café de la Danse (9 février 2009)
L'interview de Alex Beaupain (11 octobre 2005)
L'interview de Alex Beaupain (16 octobre 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Alex Beaupain
Le Myspace de Alex Beaupain


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-12-08 :
Listen in Bed - Une certaine urgence (émission 6)
Mata Hari - Building Site EP
Lofofora - Interview
Lofofora - Vanités
A Winged Victory for the Sullen - The Undivided Five
Fred Perreard Trio - Romantic Sketches
Orkester Nord - Martin Wåhlberg - Grétry : Raoul Barbe Bleue
Hasse Poulsen - Not Married Anymore
Bodh'aktan - De temps et de vents
Les Nus - Enfer et paradis
Céline Bonacina - Fly Fly

• Edition du 2019-12-01 :
Quintana Dead Blues eXperience - Older
Francoeur - D'où vient le Nord EP
Zimmer - Zimmer
Lion Says - Other Side Effects
Vilde Frang & Michail Lifits - Paganini, Schubert
The glossy sisters - C'est pas des manières
Love Fame Tragedy - I don't want to play the victim, but I'm really good at it EP
Octave Noire - Los Angeles
Moonchild - Little Ghost
Half Moon Run - A blemish in the great light
Listen in Bed - Black Cofvefe (Mix #5)
 

• Archives :
Kosh - Les Trois Baudets
Robert Forster - Interview
Listen in Bed - Broadcast (émission 5)
Match - Dark Shade
Christophe Panzani - Les Mauvais Tempéraments
Duo Ypsilon - Pulsions
Ultra Vomit - Interview
Beatrice Rana - Ravel : Miroirs, la valse, Stravinsky : Petrushka, The Firebird
Grèn Sémé - Poussière
Igor and the Hippie Land - Love and chaos
Enik - The deepest space of now
Geysir - Malsamaj
Lau Ngama - Interview
Listen in Bed - What's In It For Me ? (Mix #4)
Alma Forrer - L'année du loup
Casagrande - Lucane EP
Emily Jane White - Immanent fire
Ludiane Pivoine - Femme Idéale EP
David Sztanke - Air India
Jae-Hyuck Cho - Bach, Liszt, Widor : Organ Works at la Madeleine
Listen in Bed - Women (émission 4)
Holy Bones - Silent Scream
Tim Linghaus - We were young when you left home
Bazar Bellamy - Jusqu'ici tout va bien
Rich Deluxe - Glam Shots
Manuel Etienne - Imago
Gilia Girasole & Ray Borneo - Stregata / Stregato
David Kadouch - Révolution
Lysistrata - It It Anita - The Eternal Youth - Le Normandy
The Hyènes - Ça s'arrête jamais EP
- les derniers albums (5834)
- les derniers articles (135)
- les derniers concerts (2319)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1083)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=