Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alex Beaupain
Pourquoi Battait Mon Coeur  (Naïve)  avril 2011

L’album a un titre de film français : un truc à rallonge qui promet un long film à moitié philosophique pour ne pas dire grand-chose de plus que ce qu’en a déjà dit le titre. Genre : De battre mon cœur s’est arrêté raconte un chagrin d’amour, trop facile. Dernièrement Et tout d’un coup, tout le monde me manque : l’arrivée dans l’âge adulte. Mouais.

Alex Beaupain est bien placé, puisqu’il a écrit un album Garçon d’honneur qui a carrément inspiré un film Les Chansons d’amour. Je n’ai pas vu le film, mais j’ai tendu l’oreille à la bande originale, signée Alex Beaupain. C’était des chansons d’amour. Et il remet ça pour Pourquoi battait mon cœur, en assumant "j’ai compris qui j’étais comme auteur compositeur grâce aux Chansons d’amour", je suis bien d’accord. Sauf que ses mots se passent d’image, il est dommage de mettre des visages d’acteurs connus sur ses chansons, alors que nos histoires s’y prêtent tellement bien.

Ce troisième album s’est affranchi du cinéma, enfin presque, puisque le titre "Avant la haine" a été interprété par Romain Duris et Joana Preiss à la fin de Dans Paris. Dans cet album, c’est Camélia Jordana qui vient poser son timbre puissant au titre.

Pour le reste, ce ne sont que des chansons d’amour, des déclarations sans niaiserie, de ce fol attachement qu’on peut ressentir pour un être aimé, à se foutre "De tout sauf de toi", cette personne plus attachante que les autres, plus étonnante, qui donne envie de faire des folies et de se perdre. L’amour, c’est aussi la déception, la fuite, l’étiolement des sentiments, la tromperie, et Alex Beaupain en connait un rayon, il chante tout ça avec une simplicité déconcertante, et avec beaucoup de justesse, sans en faire des tonnes.

Mais l’amour, ce n’est pas que des histoires de couple, c’est aussi des convictions, et même s’il prétend refuser de faire de la "chanson engagée", "Au départ" en est une à mes yeux. Même si elle est construite comme une idylle, elle concerne le socialisme au pouvoir, depuis l’espoir de la gauche Miterrand, jusqu’à la mauvaise cohabitation avec la droite…

Un soupçon d’airs électroniques donne une touche électrique aux mélodies de l’album, et c’est le moment que je choisis pour dire que je n’aime pas, malgré le talent, malgré la douceur, malgré le joli timbre, malgré la poésie ambiante… Question de personnalité, je ne conçois pas l’amour sans passion, et ici, ça manque de folie. Non ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Garçon d'honneur de Alex Beaupain
La chronique de l'album 33 tours de Alex Beaupain
La chronique de l'album Après moi le déluge de Alex Beaupain
La chronique de l'album Pas plus le jour que la nuit de Alex Beaupain
Alex Beaupain en concert au Café de la Danse (9 février 2009)
L'interview de Alex Beaupain (11 octobre 2005)
L'interview de Alex Beaupain (16 octobre 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Alex Beaupain
Le Myspace de Alex Beaupain


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6106)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=