Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Revue d'un monde en vrac
Théâtre13  (Paris)  mai 2011

Fresque moderne écrite et mise en scène par Stéphanie Tesson, avec Brock, Emilie Chevrillon, Julie Debazac, Fabienne Fiette, Pierre-Olivier Mornas et Pablo Peñamaria.

Lors de la nuit du Tout est dit! un sans-abri et une Star se rencontrent, par hasard, rue de la Nef (nom oh combien symbolique!), et s'embarquent alors tous deux vers une folle quête : celle de sortir de cette ruelle qui se révèle très vite être un labyrinthe sans début ni fin.

Dans leur périple ils croisent successivement la Rumeur à la recherche d'un scoop, un Banquier sans valeur, sa femme Dow Jones, alias la pauvreté, la Dernière fleur de la planète échappée d'un herbier, un Terroriste en quête de feu, la Dame à la licorne sans sa licorne, le Temps qui ne fait que passer, la Mort déguisée en petite marchande de glace, une Sculpture antique, un Sculpture moderne, Jésus II en mal de disciple...

On assiste alors à la revue exhaustive d'un monde véritablement en vrac, comme on feuillète un journal au hasard, par rubriques thématiques et accolées. La variété des sujets permet la la coexistence de différentes formes d'expression (chant, danse, masque, pantomime...) et donne à la pièce un aspect polymorphe adapté à la complexité et à la diversité du propos.

Loin de vouloir faire une description réaliste et alarmiste, cette enquête fantaisiste mêle folie et humanité, références historiques et allégories loufoques. En assumant le parti pris de la symbolique et de l'onirisme, ce spectacle nous entraine gaiement dans une parodie intemporelle, et pourtant ancrée dans notre époque, des phénomènes récurrents de l'histoire des hommes. Ce n'est pas pour rien que les personnages se croisent et se recroisent sur une toile de fond, qui elle, reste immuable.

Cette fresque qui se veut plus un aperçu déformé par le prisme des points de vue des différents protagonistes, qu'une véritable analyse critique de notre société, offre les morceaux d'un puzzle à géométrie variable d'un monde complexe mais passionnant qu'elle ne prétend ni complètement comprendre, ni même juger, et évite ainsi l'écueil de la morale culpabilisante.

Le spectateur sans cesse inclus au récit, comme un énième acteur de ce monde, est laissé libre d'assembler les pièces et de tirer les conclusions qu'il veut. D'une grande intelligence d'écriture et d'une grande inventivité, "Revue d'un monde en vrac", spectacle vivant à tout point de vu, écrit et mis en scène par Stéphanie Tesson, bénéficie de la spontanéité insufflée par le dialogue, qu'on sent omniprésent en amont, entre la scène et la page.

Les comédiens, obligés d'incarner plusieurs personnages (exception faite des deux personnages principaux) et d'enchainer chants, parties chorégraphiées, monologues, se glissent avec aisance et gaité dans la peau des différents acteurs de ce monde fantastique.

Emilie Chevrillon est particulièrement à l'aise et pétillante, tout comme Pablo Peñamaria (qui signe également la musique) qui nous offre un Jésus particulièrement impayable. Ce bouillonnement créatif s'appuie bien sûr sur l'inventivité de toute l'équipe artistique et particulièrement les costumes de Corinne Pagé.

 

Cécile Beyssac         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=