Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Racine par la racine
Théâtre Essaion  (Paris)  mai 2011

Condensé racinien conçu et mis en scène par Serge Bourhis, avec Fabienne Dubois, Alberto Lombardo, Pierre-Etienne Royer, Caroline Hartpence et Elise Roth (en alternance Lisa Olivier).

Si vous vous êtes endormi lors du cours de français traitant d'Andromaque, si le nom de Bérénice ne vous dit rien ou peu de chose, si les phrases "Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire" ou "Pour qui sont ses serpents qui sifflent sur vos têtes" sonnent familièrement à vos oreilles sans que vous puissiez en replacer le contexte, ou si tout simplement vous souhaitez (re)découvrir les grands classiques de Racine sous un jour nouveau, tout en vous divertissant, alors le spectacle "Racine par la racine" de Serge Bourhis vous offre une bonne alternative à la (re)lecture de l'œuvre du grand maître.

Cela aurait pu s'intituler "Racine pour les nuls" tout comme "Tout ce qu'il vous faut savoir sur Racine pour briller en société", mais heureusement, bien plus qu'un exercice de style ou un hommage académique, nous assistons à un dépoussiérage en règle de l'œuvre et de l'homme.

Grâce à l'utilisation de nombreuses références cinématographiques et musicales modernes et à la diversité des formes de création utilisées (jeu de masques, interview, sketch, parodie, déclamation), le spectacle se veut résolument actuel, bien loin de l'image scolaire et figée qui auréole l'œuvre racinienne dans l'imaginaire populaire.

Une à une, les onze tragédies du maître sont passées à la moulinette fantasque de la joyeuse troupe de cinq comédiens qui dissèque tantôt les différentes ouvertures typiquement raciniennes, tantôt le nœud de l'intrigue (et parfois l'absence de véritable intrigue), tantôt le contexte de création de la pièce.

Parfois critique voire acerbe, tant sur la mégalomanie de l'homme que sur la qualité douteuse de certaines de ses tragédies (on ne peut pas écrire que des chefs-d'œuvre) mais toujours respectueux de sa part de génie, ce spectacle n'est pas une séance d'idolâtrie béate, ni un prétexte fallacieux à la déclamation d'alexandrins enflammés (même si, avouons-le, on ne boude pas notre plaisir à (ré)entendre ces vers milles fois entendus et dont la beauté est toujours aussi stupéfiante).

On est bien loin également des grosses productions aux noms ronflants, et si le peu de moyens mis en œuvre fleure parfois le bricolage voire l'amateurisme, il semble que ce soit ce parti pris (presque politique) qui permet au spectacle de garder une spontanéité et un enthousiasme communicatif et salvateur.

Les comédiens (Fabienne Dubois, Alberto Lombardo, Elise Roth, Caroline Hartpence et Pierre-Etienne Royer) nous offrent un festival de drôlerie et sont aussi à l'aise dans la comédie que dans les parties classiques plus tragiques.

"Racine par la racine" est donc un divertissement populaire à la fois drôle et intelligent et qui réussit le double pari de nous montrer que d'une part, il existe un juste milieu entre le théâtre dit grand public, parfois vulgaire et racoleur, et l'hermétisme abscons d'une scène qui se revendique plus intellectuelle et élitiste, et d'autre part nous donne l'envie irrépressible de (re)lire les différentes tragédies de Racine, peut-être sous un œil nouveau, plus ouvert et plus averti.

Comme quoi, avec un peu d'ingéniosité, il est possible de donner le goût du théâtre aux spectateurs tout en les cultivant et en les faisant réfléchir.

 

Cécile Beyssac         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=