Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Crippled Black Phoenix - Le Duc Factory
La Malterie  (Lille)  samedi 21 mai 2011

Parmi mes premiers émois musicaux sérieux et respectables (c'est-à-dire : de ceux dont, adulte, je n'ai pas à rire ou rougir ; ceux que je pourrais encore défendre avec bonne foi), il y avait Pink Floyd. "Le Pink Floyd", comme on le nomme parfois avec affectation quand on veut se détacher de la masse de ceux qui pourraient en avoir aimé autant et dont il est rassurant de penser qu'ils s'imaginent certainement que le nom de la formation avait quelque chose à voir avec les flamands roses plutôt qu'avec Pink Anderson et Floyd Council.

Cette juvénile adoration, en tout cas, explique certainement le plaisir pris ce samedi 21 mai dans la petite sale voûtée de la Malterie.

C'est en effet sous le signe d'une filiation avec les augustes britons qu'il faut situer les compositions étirées de Crippled Black Phoenix.

Pour preuves : le chant laconique de Joe Volk, façon Roger Waters période Dark Side of The Moon ou le jeu de slide guitar de Karl Demata, qui donne l'occasion de réaliser que l'expression aujourd'hui éculée de "riffs télluriques" aurait pu avec pertinence avoir été inventée pour David Gilmour.

A ce titre, les prestations live de la formation ont aujourd'hui retrouvé un certain classicisme rock, loin de la réputation post-rockéenne et hybride des débuts. Le supergroupe chimérique s'est aujourd'hui stabilisé et propose sur scène un rock qui, pour être excellent, ne réalise plus le programme d'aucune révolution.

Reste que huit musiciens jouant dans une salle de poche comme ils auraient joué, certainement, devant une audience dix ou peut-être même cent fois plus importante, cela ne peut manquer d'avoir quelque chose d'imposant.

Rien que par ce gigantisme sonore, Crippled Black Phoenix ne laisserait déjà pas indifférent.

En ouverture, les très jeunes Le Duc Factory auront joué dans une semblable cour, ajoutant à l'influence floydienne celle d'autres formations tout aussi recommandables comme Hawkwind ou, de façon frappante, King Crimson.

Bien excellent chemin que celui sur lequel ces jeunes lillois se sont ainsi engagés, et l'on ne saurait que leur souhaiter un excellent courage pour le parcourir avec tout le succès que leur enthousiasme suffit à leur mériter – car il est long, très long, le chemin de ces musiques, savantes, complexes et riches.

Le rock progressif, dans sa grandiloquence, est en effet de ces genres qui ne supportent guère la moindre faiblesse, la moindre légèreté, la moindre approximation, non plus que la moindre exagération ou affectation, sous réserve, toujours, de basculer dans le grotesque ou la vulgarité ; voire pire : la caricature.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I, Vigilante de Crippled Black Phoenix

En savoir plus :
Le site officiel de Crippled Black Phoenix
Le Myspace de Crippled Black Phoenix
Le Myspace de Le Duc Factory

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)

• Edition du 2020-07-26 :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
 

• Archives :
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=