Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Brigitte - We are Enfant Terrible
La Villa des Inrocks  (Cannes)  mardi 17 mai 2011

Quand on va à Cannes pendant le festival, c'est rarement pour le cinéma. Le soir venu, il y a tout un tas de soirées privées un peu partout, et ce ne sont pas des réunions de cinéphiles. Il y a des fêtes ultra hype, où on ne fait que se montrer, en espérant être pris en photo à côté de Kanye West, mais Il y a aussi des vrais petits événements plutôt sympas avec des concerts ou des DJ Set.

Parmi ces quelques vraies soirées cool, le meilleur spot c'est la Villa des Inrocks. Ce n'est pas un endroit ouvert à tout le monde, mais j'ai eu la chance d'avoir des invitations pour les cinq soirées de mon séjour (même si je n'ai eu le temps d'aller qu'à une seule soirée, et encore... Uniquement par ce que je me suis fait refouler de la montée des marches car je n'avais pas de nœud papillon). J'ai donc été y faire un tour le mardi 17 mai pour un concert des Brigitte avec We are enfant terrible en première partie.

Quand je suis suis arrivé, We are enfant terrible était en fin de set. Le public  très "jeunesse dorée Cannoise" était clairsemé et restait assez éloigné de la scène en sirotant des cocktails (bin oui, c'était open bar !).

Le son était pas terrible terrible, mais le lieu était tellement cool que cela rattrapait un peu. Imaginez une villa sublime dans les hauteurs de Cannes, avec un grand parc pleins de palmiers et une petite scène montée au milieu de tout cela ! Donc un peu une ambiance de festival d'été en plus petit et plus bobo.

Pour en revenir à We are enfant terrible, malgré le public un peu mou, ils ont balancé un rock teinté de dance ultra péchu. Le batteur martelait ses fûts de manière hallucinante. Il y avait une véritable énergie punk sur un fond finalement assez pop et électro. On aurait presque l'impression de voir une version sexuelle et crade des Ting Tings avec une louche de 8 bit en plus. Je n'ai assisté qu'à la fin du concert, mais ce que j'en ai vu était vraiment bien.

Après une longue pause, pour permettre à la nuit de tomber, et d'installer le matos, la foule s'est considérablement agrandie et diversifiée.

Les Brigitte sont arrivées sur scène un peu avant 22h, cachées sous des capes brillantes, ambiance Lady Gaga, et on a dû attendre la fin du premier titre pour qu'elles fassent tomber leurs costumes pour apparaître dans des robes vintage.

Elles ont enchaîné les titres en balançant de véritables accroches marrantes entre les morceaux (j'ai particulièrement aimé le "Brigitte vous kiffe, mais Brigitte se casse" lancé en quittant la scène avant le rappel). Contrairement à We are enfant terrible, les gens se sont rapprochés de la scène et dansaient partout. Dans la foule, on a pu apercevoir Mélanie Laurent (qui, elle, a vu ce qu'étaient des vraies chanteuses). En plus de la traditionnelle reprise de "Ma Benz" de NTM, on a eu droit à "Eyes of the Tiger" pour clôturer le set.

Je dois avouer que j'étais un peu réticent avec les Brigitte. J'avais bien aimé leur reprise de NTM et le single "Battez-vous", mais le buzz autour du groupe m'a un peu saoulé. J'en ai eu un peu marre de les voir partout en allumant la TV ou en ouvrant un magazine (comme cela a aussi été le cas à une époque avec la musique d'Arcade Fire ou des Ting Tings, que l'on entendait en illustration sonore de 95% des reportages TV).

Mais je me suis laissé séduire par les filles. Déjà parce que leurs textes sont assez bien foutus, légers tout en étant subtils. Que leur pop est super efficace, et qu'en concert avec la mise en scène et un groupe derrière, il n'y a pas à chier, c'est vraiment bon ! De toute manière, je ne pouvais pas lutter contre le riff de basse et les clap-clap de "Battez-vous".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rue Saint Louis en l'île de Brigitte Fontaine
La chronique de l'album Libido de Brigitte Fontaine
Brigitte parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album J'ai l'honneur d'être de Brigitte Fontaine
Brigitte en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
Brigitte en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
Brigitte en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Brigitte en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Brigitte en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Brigitte en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Brigitte en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - vendredi
Brigitte en concert au Festival international de la chanson de Granby 2014 (46ème édition) - mercredi 10 septembr
Brigitte en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - vendredi 24 avril
Brigitte en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
La conférence de presse de Brigitte Fontaine (août 2004)
La chronique de l'album Explicit pictures de We are enfant terrible
We are Enfant Terrible parmi une sélection de singles (août 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Brigitte
Le site officiel de We are Enfant Terrible
Le Myspace de We are Enfant Terrible

Crédits photos : Didier Richard


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=