Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Meltones
Nearly Colored  (My Major Company)  juin 2011

Je suis assez content, quand grâce à Froggy's Delight, je découvre des groupes sympa que je n'aurais pas forcément écoutés si je n'avais pas chroniqué le disque. Début janvier, quand on a lancé la rubrique EP et single, j'ai eu un coup de cœur pour la pochette du EP des Meltones. Puis quand j'ai écouté les 4 titres du disque, j'ai été conquis. Du coup, je suis assez content de parler de l'album qui sortira bientôt.

Les Meltones ont une histoire assez classique, mais qui les crédibilise encore plus. Comme les plus grands, les quatre potes se sont rencontrés au collège. Ils ont décidé de monter un groupe et de jouer du rock dans le garage de leurs parents. Après s'être rodés sur des reprises, ils ont commencé à jouer leur propres compos et à tourner un peu partout dans les petits clubs parisiens. Ils ont ensuite signé chez My Major Company et en moins de huit mois, l'argent nécessaire a l'enregistrement a été réuni. Attention, ce n'est pas parce qu'ils sont chez My Major Company que les Meltones font la même variété horrible et pompeuse que Grégoire. On a droit ic, à du bon rock’n roll, vintage et frais à la fois.

"Audrey" ouvre le disque avec une intro très Beatles avant que les guitares explosent. La voix sur "Don't stop breathing" est balancée de manière nonchalante et monte en puissance avec les harmonies vocales. "It'll be just fine" démarre au quart de tour avec un rythme endiablé, alors que "Secret Rules" commence de manière plus calme mais non moins efficace, avec des effets qui viennent réchauffer les voix. "Out and Inside" est une déflagration rock. "Only time can fix my heart" tout en mélancolie est sublimée par son côté pop rock coloré et rétro. "Dear Leader" a tout pour plaire  avec ses guitares punchy et ses chœurs bien placés. On se calme un peu avec "I don't live today". Mais les chœurs entraînant et sa basse profonde reprennent le pouvoir sur "Kill me that way". "Early colors" et ses breaks fonctionnent à merveille alors que "Outer Space" clôture le disque avec des synthés qui apportent un couche de douceur à la finesse des mélodies.

Des guitares bien rock, des harmonies vocales, une énergie brute doublée d'une putain d'efficacité pop, une couleur rétro tout en restant moderne. Les Meltones sont à surveiller de très près. Pour moi, ils sont comme Gush, le nouvel espoir d'un rock français de qualité pouvant se mesurer sans honte aux musiciens d'outre-Manche...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Meltones parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
Meltones en concert au Cri'art (mardi 27 mars 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Meltones


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-27 :
Romain Humeau - Echos
Luc Spencer - Oiseau(x) scratch
Ensemble Triptikh - Grand Ecran
The Flaming Lips - American Head
Quatuor Ardeo - XIII
Philippe Bianconi - Debussy
Pogo Car Crash Control - Tête Blême
Fabrizio Chiovetta - Beethoven : Op. 109, 110, 111
Listen in Bed - B.O. d'une scène de meurtre (Saison 2 Emission 1)

• Edition du 2020-09-20 :
The Apartments - In and out of the light
La Caravane Passe - Nomadic Spirit
Babylon Circus - State of Emergency
Atrisma - Chrone EP
Orchestre national d'Auvergne & Roberto Forés Veses - Berg, Webern, Schreker
Marie-Gold - Règle d'or

• Edition du 2020-09-13 :
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
Emily Loizeau - Run Run Run (Hommage à Lou Reed)
Emily Loizeau - Le Centquatre
Collectif La Boutique - Twins
Hugo Chastanet - Dix chansons naturelles et sauvages
Elysian Fields - Transience of life
 

• Archives :
Théo Fouchenneret - Beethoven : Waldstein & Hammerklavier
Inflatable Dead Horse - Love Songs
Lisza - Charango
Alexis HK - Comme un ours (Live)
Morgane Ji - Woman Soldier
Feldup - A thousand doors, just one key
Vladimir Torres - Inicial
Creeper - Sex, Death & The infinite Void
Fantastic Negrito - Have You Lost Your Mind Yet ?
Plumes - Oh Orwell
Rue de Tanger - Simone
Anna Aaron - Pallas Dreams
Biffy Clyro - A Celebration of Endings
All We Are - Providence
Ana Carla Maza - La Flor
Listen in Bed - Lazy Lagoon (Mix #22)
Neil Young - Homegrown
Vertige - Populaire
Talisco - Inner songs
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
- les derniers albums (6150)
- les derniers articles (160)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=