Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Des crêpes à l'eau
Sandrine Beau, illustré par Sandrine Kao  (Editions Grasset Jeunesse)  mai 2011

Si je vous dis "crêpes à l’eau", sans être un Reblochon, vous penserez aux fins de mois difficiles, aux pâtes à tous les repas et aux achats à crédits (puisque les crêpes se font au lait, à la bière…). Donc, quand Sandrine Beau et Sandrine Kao écrivent et illustrent un livre qu’elles nomment Des crêpes à l’eau, estampillé "littérature de jeunesse", vous n’hésiterez pas deux secondes pour comprendre le sujet traité. Et vous aurez raison.

Quand la première Sandrine illustre le roman de dessins fins et clairs, la deuxième Sandrine aborde avec beaucoup de pudeur et de tendresse ce sujet de société malheureusement banal : les mères célibataires. Un papa parti, une petite Solène vivant seule avec sa maman dans une cité peu favorisante. Une vie simple, rythmée d’opérations chèque-rikiki (regarder en bas des rayons pour les produits les moins chers), de crêpes à l’eau et de visite d’huissier. Sauf que les adultes peuvent bien cacher leur misère et leurs souffrances aux enfants, ces derniers savent quand ça ne va pas, et savent aussi le cacher. Ce que fait Solène, elle soutient et protège sa maman avec un amour aveugle, autant que sa maman essaie de protéger sa fille.

Jusqu’au jour où Solène aux pantalons recyclés et aux chaussures en plastoc rencontre Zoé. Zoé qui vit seule avec son papa Basile depuis le décès de sa maman. Débordant de tristesse et de solitude, Solène déballe tout à Zoé, puis à Basile, adulte chez les adultes, qui connait la loi impitoyable des quittances de loyers et des factures à payer. Et qui connait aussi les organismes d’aides sociaux.

La rencontre de ces deux parents se fait autour d’un monumental couscous bondé de légumes espagnols bios, et c’est le début de la fin des ennuis. Comme quoi, la bouffe a beaucoup à voir avec la vie. Puisque Zoé commence aux crêpes à l’eau et finit avec du couscous dégoulinant de harissa et de semoule patiemment égrenée à la main… Miam.

Et puisque c’est un "livre-support pour aborder un sujet-actuel", il y a la petite morale qui va bien à la fin : quand ça va pas, faut en parler. J’oserai ajouter, en parler aux bonnes personnes, imagine ce qui se serait passé si Zoé avait décider de parler de tout ça à la directrice de son école, et que cette directrice était par mégarde peu compréhensive, elle aurait fini à la DDASS.

A part ça, l’histoire traite pudiquement de la difficulté à joindre les deux bouts, des fragilités familiales, de la séparation, et de l’amitié. Entre les lignes, on sent un regard attendri, mais également le courage dont font preuve ces familles "défavorisées", parce qu’on ne prête qu’aux riches.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight dans la même collection :
La chronique de "J'aime pas dire bonjour" de Carole Zalberg
La chronique de "Un piano sur son dos" de Claude Clément
La chronique de "La boulangerie de la rue des dimanches" d'Alexis Galmot
La chronique de "Le Yark" de Bertrand Santini
La chronique de "Pour un carré de chocolat" d'Elise Fontenaille
La chronique de "L'Armoire..." d'Anne Cortey

En savoir plus :
Le site officiel de Sandrine Kao


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-08-18 :
Ce qu'elles disent - Miriam Toews
Où bat le coeur du monde - Philippe Hayat
Cent millions d'années et un jour - Jean-Baptiste Andrea
Cavalier seul - Fred & Nat Gévart
Chaque fidélité - Marco Missiroli

• Edition du 2019-08-11 :
Une joie féroce - Sorj Chalandon
Une bête au paradis - Cécile Coulon
Back up - Paul Colize
La grande escapade - Jean-Philippe Blondel
Un peu de nuit en plein jour - Erik L'Homme
 

• Archives :
Koba - Robert Littell
Le voleur d'eau - Claire Hajaj
UK serial Killers - Emily Tibbatts
Paix en guerre - Ronan Farrow
Modus Operandi : La secte du Serpent - Nathalie Cohen
Les violents de l'automne - Philippe Georget
Rue des fantasques - André Blanc
Floride - Lauren Groff
Benalla, la vraie histoire - Sophie Coignard
Whitman - Barlen Pyamootoo
L'enfer du commissaire Ricciardi - Maurizio De Giovanni
La villa de verre - Cynthia Swanson
Les apprentis de l'Elysée - Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
Hitler et la mer - François-Emmanuel Brézet
Le fossé - Herman Koch
Le dernier thriller norvégien - Luc Chomarat
Et tout sera silence - Michel Moatti
Je te donne - Baptiste Beaulieu, Agnès Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
Entrer dans l'arène en même temps que l'orage - Danny Denton
Néron - Catherine Salles
Tangerine - Chrsitine Mangan
Seul avec la nuit - Christian Blanchard
Juste avant de mourir - S.K. Tremayne
L'homme de Constantinople - J.R. Dos Santos
Il était une fois mon meurtre - Emily Koch
Malamorte - Antoine Albertini
L'évasion du siècle - Brendan Kemmet
La lame - Frédéric Mars
Avis de décès - Zhou Haohui
La solitude Caravage - Yannick Haenel
- les derniers articles (10)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1770)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=