Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tv on the radio
Conférence de presse  (La Route du Rock)  août 2004

Avec leur excellent premier album "Desperate youth, blood thirsty babes", le groupe TV on the radio, issu de la très fameuse et prolifique scène new yorkaise qui déferle en Europe, est précédé d'un véritable buzz médiatique.

D'où une grande curiosité à rencontrer le trio David Andrew Sitek, compositeur,Tunde Adebimpe, textes et chant et Kyp Malone, guitare et voix. Pendant la conférence de presse, décontractés, calmes, simples, le premier cause, le second filme aussi bien la salle, ses compères que lui-même avec un mini-camescope et le troisième paraît en état de lévitation.

Vous avez appartenu à d'autres groupes avant TV on the radio ?

Kyp Malone : Moi j’ai joué dans un groupe qui s’appelait "Les Blacks aiment les pédés" (rires), c’était anecdotique musicalement.

Tunde Adebimpe : Moi je faisais du bruit dans un groupe…

Avec des guitares ?

Tunde Adepimbe : Non même pas juste du bruit, avec des outils et des gens qui criaient…

David Sitek : J'ai commencé ma carrière très tôt à 13 ans dans un groupe où je chantais des chansons sur mes parents. Ensuite j'ai eu un autre groupe dans lequel je chantais les chansons sur les parents des autres. Puis après je suis resté un peu à l'écart.

Comment TV on the radio se situe dans la scène new-yorkaise (Liars, Yeah Yeah Yeahs, etc…) ?

Kyp Malone : Et bien c’est assez marrant car on boit des cafés et on fume des pétards avec la plupart de ces groupes. En fait la scène c’est avant tout une sorte de communauté et il se trouve que l’on fait de la musique. La scène new yorkaise c’est avant tout un concept de journaliste. C’est avant tout un flux créatif, il y a beaucoup de groupes qui créent des choses intéressantes, après c’est une histoire de chance pour être connus ou pas.

Et pouvez-vous nous citer quelques noms de groupes dans cette mouvance qui n’ont pas percés et que l’on ne connaît pas ici ?

Kyp Malone : Narnack, AD qui est un groupe même pas signé, Birdland, …

Il y a de nombreuses influences dans votre musique (noise, jazz, électro), est-ce en réaction et par influence de votre passé ?

David Sitek : Nous écoutons des tas de choses différentes. Mais ce qui est à l’origine de tout ces mélanges c’est surtout la caféine en fait ! La plupart de nos morceaux sont composés à l’instinct au gré de nos envies.

Vous avez à vos débuts diffusé à New York un cd sans titre et avec pour seul indice une adresse email pour que les gens donnent leur impression, est ce vrai ?

David Sitek : Oui c’est quand nous étions colocataires. On avait bricolé quelques morceaux séparément et on avait fait un cd tiré à 200 exemplaires qu’on avait distribué sans aucun nom de groupe et on avait distribué cela avec juste une adresse email. C’était marrant.

Vous parlez de la scène new yorkaise, vous semblez très proches des Yeah Yeah Yeahs et des Liars…

David Sitek : En fait j’ai connu les Yeah Yeah Yeahs par l’intermédiaire de la chanteuse du groupe Lovelife qui chante d’ailleurs sur " Staring at the sun" et qui est une copine de Karen O. Et quand j’ai vu les Yeah Yeah Yeahs en concert je me suis dit que je voulais les produire. C’était vraiment renversant. Ensuite par l’intermédiaire des Yeah Yeah Yeahs j’ai aussi rencontré les Liars que j’ai également produit par la suite.

Il semble que sur votre album vous parler de l’influence de A.R. Kane sur votre musique, qu’en est il ?

David Sitek : C’est en fait une erreur et on va profiter de notre passage en France pour corriger cela (rires). En fait on connaissait pas A.R. Kane, c’est après que quelqu’un nous a dit que ça ressemblait parfois à l’univers de A.R. Kane ce que l’on fait. Sûrement un groupe qui fumait pas mal encore vu leur musique (rires).

Vous êtes disque du mois dans Traxx. Est ce facile de travailler avec vous même comme producteur ?

David Sitek : Pas tous les jours… Mais c’est fantastique d’être disque du mois dans une revue plutôt axée électro.

Vous aimez la France et l’Europe ?

David Sitek : En fait c’est fantastique ici, si on pouvait sans doute que l’on resterait.

Vous avez des opinions politiques assez affirmées à propos de Georges W. Bush

David Sitek : GRRRrrrrrrr

Et bien installez vous en Europe alors et montez un studio …

David Sitek : Ah si je pouvais, mais c’est pas parce qu’on me voit dans les magazines que j’en ai les moyens pour le moment …Cela dit, après la tournée en Europe, je crois que mes 2 collègues vont rentrer mais je vais rester un peu et aller faire un tour du coté de Berlin et Amsterdam.

Et à part la politique qu’est ce que vous aimez ici et qu’il n’y a pas aux USA ?

David Sitek : L’expresso, L’expresso, l’expresso, la nourriture, les vélos, les gens, toutes ces mises en scènes à la télé autour du terrorisme, la paranoia n'existe pas ici par rapport aux Etats Unis …

Est ce que TV on the radio est un groupe politique ?

Tumde : Je crois pour être honnête … que oui c’est un peu politique.

David Sitek : Heureusement pour vous d’ailleurs, on vous épargne les chansons d’amour et de petites amies.

Vous n’aimez pas les chansons d’amour ?

David Sitek : Si certaines mais je n’aime pas ceux qui se plaignent toujours que leur copine est partie. Il y a des choses tellement plus importantes à traiter dans les chansons.

Une petite chanson a capella ? On adorerait que vous improvisiez Ambulance …

Ils se font un peu prier et David entame une rythmique à la bouche … Tumde sifflote, Kyp fait les chœurs et Tumde se met à chanter ce superbe morceau de leur album.

De vrais musiciens…Des artistes des vrais . Merci …(ndlr : Le meilleur était à venir !)

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Desperate youth, blood thirsty babes de Tv on the radio
La chronique de l'album Return to Cookie Mountain de TV on the radio
La chronique de l'album Dear Science de TV on the radio
Tv on the radio en concert au Festival La Route du Rock 2004 (samedi)
Tv on the radio en concert à La Laiterie (6 août 2004)
Tv on the radio en concert à La Boule Noire (18 mai 2006)
Tv on the radio en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)
Tv on the radio en concert au Festival Les Inrocks 2006
Tv on the radio en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Tv on the radio en concert au Festival Les Vieilles Charrues (vendredi)
Tv on the radio en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Tv on the radio en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Tv on the radio en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)

En savoir plus :

le site de TV on the radio : www.tvontheradio.com

crédit photos : Fred & Froggy

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau
- 22 mars 2020 : Homeworks
- 15 mars 2020 : La culture sans bouillon de culture
- 8 mars 2020 : La vie en (mo) rose
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=