Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mark Lanegan Band
Nouveau Casino  (Paris)  2 septembre 2004

Le Nouveau Casino affiche complet pour la première prestation du Mark Lanegan Band, formé en 2003, venu avec son premier album Bubblegum mais qui en revanche n'est pas le premier album de Mark Lanegan en solo.

Mark Lanegan, le chanteur mythique de Screaming Trees, groupe de rock psychedelique dans la mouvance de Nirvana et Soundgarden, et de Queens Of The Stone Age, groupe de hard rock né des cendres du heavy metal de Kyuss.

Le Mark Lanegan Band joue sans première partie. La scène est pratiquement plongée dans l’obscurité, éclairée de deux petits spots rouge et jaune. Elle le restera tout au long du concert, animée de quelques éclairages bleu ou violet, rasants, de manière à laisser Mark Lanegan dans une perpétuelle brume post-gothique.

Physique hybride entre Tom Waits, sans sa tignasse à la Eraserhead, et Boris Karloff dans le monstre de Frankestein, éclairage tamisé violet rasant par le bas, voix caverneuse, profonde, Mark Lanegan, dont les rares déplacements sur scène sont similaires à ceux dudit monstre, fout les jetons, sidération et crainte mêlée.

La présentation de ses musiciens et quelques rares mots constitueront ses seuls échanges avec le public. Pour partir, il traversera la salle rapidement presque furtivement, sans un mot, sans un regard alors que les musiciens s’attarderont un peu, échangeant quelques mots avec le public.

Concert démentiel à côté duquel l’album paraît une bluette. En effet, la surprise fut de taille dès le début du concert. 2 guitares surpuissantes (une menée par Michael Barrigan tatoué tendance gothique et l'autre par Brett Netson, barbu halluciné), Eddie Nappi à la basse monstrueuse, un batteur forcené et une choriste également tatouée accompagnent l'empereur Mark dans une interprétation très rock et bruyante de l'album Bubblegum.

Bruyante et fidèle car le côté très blues est toujours là mais les guitares sont beaucoup plus agressives, en lutte permanente avec la voix surpuissante de Lanegan. Accroché à son micro, jambes écartées, un pied en avant comme pour ne pas perdre l'équilibre. Il ne lâchera son micro qu'à de rares occasions notamment pour s'éponger ou allumer une cigarette dans une pose théâtralisée mais qui fit le bonheur des fans dont le Nouveau Casino était bondé, T shirt de Queen of the stone age et Nirvana à l'appui.

1h30 de rock comme on n'en fait plus, qui renvoie au berceau nombre de jeunes rockers aux dents longues apparus ces derniers temps.

Le roi du grunge est mort, vive Mark Lanegan.

Quelques minutes plus tard, dans une boulangerie de la rue Oberkampf, Michael Barrigan et la chanteuse, redevenus anonymes, viendront acheter une crêpe nutella-banane. Timides, ils nous demandent comment se dit banana en français. Nous les remercions pour le concert. Michael Barrigan est heureux. Il se dit content de l’ambiance du Nouveau Casino et que ce bon feeling lui a permis de vraiment bien jouer.

Les sunlights sont éteints. Mark Lanegan est déjà loin sans doute...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bubblegum de Mark Lanegan Band

En savoir plus :

Le site officiel de Mark Lanegan : www.marklanegan.com


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=