Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mark Lanegan Band
Nouveau Casino  (Paris)  2 septembre 2004

Le Nouveau Casino affiche complet pour la première prestation du Mark Lanegan Band, formé en 2003, venu avec son premier album Bubblegum mais qui en revanche n'est pas le premier album de Mark Lanegan en solo.

Mark Lanegan, le chanteur mythique de Screaming Trees, groupe de rock psychedelique dans la mouvance de Nirvana et Soundgarden, et de Queens Of The Stone Age, groupe de hard rock né des cendres du heavy metal de Kyuss.

Le Mark Lanegan Band joue sans première partie. La scène est pratiquement plongée dans l’obscurité, éclairée de deux petits spots rouge et jaune. Elle le restera tout au long du concert, animée de quelques éclairages bleu ou violet, rasants, de manière à laisser Mark Lanegan dans une perpétuelle brume post-gothique.

Physique hybride entre Tom Waits, sans sa tignasse à la Eraserhead, et Boris Karloff dans le monstre de Frankestein, éclairage tamisé violet rasant par le bas, voix caverneuse, profonde, Mark Lanegan, dont les rares déplacements sur scène sont similaires à ceux dudit monstre, fout les jetons, sidération et crainte mêlée.

La présentation de ses musiciens et quelques rares mots constitueront ses seuls échanges avec le public. Pour partir, il traversera la salle rapidement presque furtivement, sans un mot, sans un regard alors que les musiciens s’attarderont un peu, échangeant quelques mots avec le public.

Concert démentiel à côté duquel l’album paraît une bluette. En effet, la surprise fut de taille dès le début du concert. 2 guitares surpuissantes (une menée par Michael Barrigan tatoué tendance gothique et l'autre par Brett Netson, barbu halluciné), Eddie Nappi à la basse monstrueuse, un batteur forcené et une choriste également tatouée accompagnent l'empereur Mark dans une interprétation très rock et bruyante de l'album Bubblegum.

Bruyante et fidèle car le côté très blues est toujours là mais les guitares sont beaucoup plus agressives, en lutte permanente avec la voix surpuissante de Lanegan. Accroché à son micro, jambes écartées, un pied en avant comme pour ne pas perdre l'équilibre. Il ne lâchera son micro qu'à de rares occasions notamment pour s'éponger ou allumer une cigarette dans une pose théâtralisée mais qui fit le bonheur des fans dont le Nouveau Casino était bondé, T shirt de Queen of the stone age et Nirvana à l'appui.

1h30 de rock comme on n'en fait plus, qui renvoie au berceau nombre de jeunes rockers aux dents longues apparus ces derniers temps.

Le roi du grunge est mort, vive Mark Lanegan.

Quelques minutes plus tard, dans une boulangerie de la rue Oberkampf, Michael Barrigan et la chanteuse, redevenus anonymes, viendront acheter une crêpe nutella-banane. Timides, ils nous demandent comment se dit banana en français. Nous les remercions pour le concert. Michael Barrigan est heureux. Il se dit content de l’ambiance du Nouveau Casino et que ce bon feeling lui a permis de vraiment bien jouer.

Les sunlights sont éteints. Mark Lanegan est déjà loin sans doute...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bubblegum de Mark Lanegan Band

En savoir plus :

Le site officiel de Mark Lanegan : www.marklanegan.com


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-05-19 :
Artemis Quartet - Chostakovitch
Marianne Piketty & Le Concert Idéal - Le fil d'Ariane
Quatuor Béla - Trois Frères de l'Orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thème et Variations de Krása
Quintette Aquilon - Saisons
Equipe de foot - Marilou
Jean-Pierre Kalfon - Les Rendez-Vous d'Ailleurs

• Edition du 2019-05-12 :
Eiffel - Interview
Chrystelle Alour - Traversée
Fred Pallem & Le Sacre du Tympan - L'odyssée Remix
Bayerische Kammerphilharmonie & Alessandro de Marchi - Leopold Mozart : Missa Solemnis
Paris Brass Quintet - Les cuivres sur le toit
L'Étrangleuse - Dans le lieu du non-où
Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019) - Power Trip - Dropkick Murphys - Manowar - Fu Manchu - Clutch - Gojira - Mass Hysteria - Ultra Vomit - Dagoba - No One Is Innocent - Lofofora - Blackrain - Klone - Will Haven - The Fever 333 - Kiss - Bloodbath - Cult of Luna - The Sisters of Mercy - YOB -
Fontaines D.C. - Dogrel
Elias Dris - Beatnik or not to be
Solal Roubine - Hublot EP
Nära - Home is everywhere EP
 

• Archives :
Gontard! - 2029
Erevan Tusk - Foreign Lines
Marble Arch - Children of the Slump
Michel Dalberto & Novus Quartet - Cesar Franck : Piano Works Quintet
Madalitso Band - Wasalala
David Lively - Quatuor Cambini-Paris - Thomas de Pierrefeu - Chopin Concertos for Piano & String
Pamplemousse - High Strung
La Poison - La Poison
Eiffel - Stupor Machine
Foxygen - Seeing Other People
Tchewsky & Wood - Live Bullet Song
Des fourmis dans les mains - Un grand feu
The Eternal Youth - Me and You Against the World
Anita Farmine - Seasons
Springwater - Some Drives EP
Frédéric Zeitoun - Duos en Solitaire
Florent Vollant - Mishta Meshken
Teleferik - Blood Orange Sirup
Dimoné & Kursed - Mon Amorce
Robert Forster - Inferno
Jens Lekman & Annika Norlin - Correspondence
Matthew Edwards & the Unfortunates - The Birmingham Poets
Jay-Jay Johanson - Kings Cross
Brune - FGO - Barbara
Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music - Divers artistes
Cyclotron #3 - Ultima Triplex - Simon Manoha - We Are Ocean’s Gay Flowers - Vitaphone - Trikorder 23 - The Beatnik Stellar Blues - Immaterial Possession - Julien Doigny - Oui Mais Non - Michel Bertier - chevo légé - navel - Supersoft [14-18] - 4t(REC)k - Xela Zaid - Feu Robertson - Lena
Feu Robertson - A Heartbeat Away From The Northeast
Quatuor Opus 333 - Suspiros de España
Dukes of Paris - Dance EP
Blick Bassy - 1958
- les derniers albums (5627)
- les derniers articles (124)
- les derniers concerts (2286)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1064)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=