Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Primus
L'Aéronef  (Lille)  samedi 31 mars 2012

Cher Les Claypool,

Après ces quelques heures partagées juste entre nous... enfin avec cette poignée de spectateurs – 2000 ? un Aéronef complet en somme, je ne peux fermer l'œil tant je suis encore agitée. Remuée par la bière, la chaleur, la sueur, la MUSIQUE, j'ai envie de vous retranscrire ma joie, mon électricité, mon engouement, mon enthousiasme, mon ivresse, mon rêve technique et bassistique enfin touché des yeux et des oreilles.Voici mes quelques mots, ma lettre que vous lirez peut-être...

Il faut d'abord que je vous dise : je vous ai rencontré il y a peu. Avant ça, je vous connaissais un poccito. Pas de quoi me vanter durant les discussions de passionnés en fait. Puis, je me suis mise à jouer de votre instrument fétiche – un son si important pour mes tympans et qui me manque tant durant les longs solos de guitare...

Et qui dit cours, dit prof, dit passion, dit maître spirituel. Le mien est fan de votre univers, sniffant vos albums sans jamais être repu. Jeune padawan, je me suis plongée dans vos morceaux et ai trouvé mon paradis dans le vôtre, regorgeant d'un jeu qui me laisse en extase.

A l'approche du concert, le premier sur Lille qui plus est, vous comprenez bien que j'étais – comme beaucoup dans la salle, sûrement – terriblement impatiente.

En entrant, l'atmosphère était plutôt calme. Vraiment complet ? Sur scène, vos énormes astronautes nous accueillaient, imperturbables. Les projecteurs s'allumèrent, un visage, observateur, apparut sur chaque bibendum, leur donnant en quelque sorte la vie. Je me rendis alors compte de la foule. L'espace de quelques secondes, je me retrouvai serrée dans une masse humaine. Une impression de sardine dans sa boîte métallique. L'image doit sûrement vous plaire monsieur Claypool, vous qui êtes amateur de pêche, vous qui avez composé des morceaux mythiques sur la question comme John The Fisherman...

Je me laissais bercer dans cette marée humaine en observant avec attention vos superbes basses. Des basses de luthier, le rêve... parfois une contrebasse. J'en oubliai presque les splendides Larry LaLonde à la guitare et Jay Lane à la batterie.

Mille questions me venaient : mais comment faites-vous pour jouer aussi vite ? Mais comment faites-vous pour construire ce jeu, si naturellement, mêlant partie rythmique et mélodie, tout en chantant ? Mais comment faites-vous pour alterner rock, progressif, jazz, funk et cette atmosphère dissonante et inconfortable en même temps ? Je savourais chaque goutte de musique : du planant "Southbound Pachyderm" au jazzy "Over The Falls"... Quand vous avez entamé "My name is mud", la foule entière s'est muée en une dangereuse vague gémissante de joie. Ça chauffait, ça pogotait ! Quand tout à coup...

- Intermède -

Trois épisodes de Popeye ! Arrêt brutal et sadique après le morceau fétiche. Comme le début d'une jouissance… musicale … tout à coup mise en suspens. Popeye ? Mais diantre pourquoi un tel choix ? Une dévotion pour les épinards ? Un faible pour Olive ? Une similitude dans la voix ? Il n'empêche, cela correspondait étonnamment à votre univers, tissé de drôles d'animaux, déjanté au plus haut point. Et finalement, pas un cri ! Pas d'impatience fortement marquée. Le public, déjanté aussi, jouait le jeu de l'interlude, criant comme des gosses aux exploits de... Popeye...

Après cette pause, vous fîtes enfin réapparition, chauffant de plus belle la salle, parfois déguisé en "pork". La référence à l'album Pork Soda ? Les morceaux de plus en plus rock s'enchaînaient. A ce stade, j'étais moins attentive au spectacle. Je me fondais dans la marée, sautant dans tous les sens. Mais j'y songe maintenant. Sur scène, malgré toute l'énergie qui se dégageait de votre concert, je vous trouvai plutôt… fatigué... Vous vous isoliez parfois au moment des solos. Étrange. Et si j'avais un regret à émettre, ce serait de ne pas avoir eu droit à une miette de rappel.

Mais rassurez-vous, la mission est accomplie, les fans sont repus et heureux. Et moi je me dis qu'un jour je finirai bien par jouer la première mesure de "Tommy The Cat".

A bientôt M. Claypool, soyez en sûr !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Les Claypool
Le site officiel de Primus
Le Myspace de Primus

Crédits photos : Cédric Chort (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=