Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Sang du Suaire
Sam Christer  (MA Editions)  mars 2012

Orphelin, adopté, directeur de création du studio Sony Picture Télévision, directeur Exécutif pour Endemol, romancier… Voilà quelques adjectifs qui qualifient les talents de Sam Christer. Son dernier bébé se nomme Le Sang du Suaire, concernant la fameuse nappe blanche ayant enveloppé le non moins fameux Jésus (mais si, vous savez bien, le mec qui est mort cloué sur deux lattes de parquets en forme de croix !).

Petite histoire pour l’Histoire : au temps des momies et des animaux empaillés, un bébé naquit au fond d’une étable, entre une vieille vache et un âne boiteux, dans une mangeoire toute pourrie parce que les hôtels étaient bondés à cause de la fête du solstice. Ce bébé (qui n’était pas n’importe quel bébé) incarna le fils d’un Dieu suprême, le prophète des chrétiens catholiques venu sur Terre pour répandre la Bonne Nouvelle de Dieu. En clair : THE superman des catho pour les millénaires à venir.

Oui mais bon, ça ne plaisait pas trop au super méchant de l’histoire, qui en avait un peu ras le bol de se faire piquer la vedette par un jeune barbu en sandalettes. Le méchant contraignit le bon garçon à périr sur la croix entre deux voleurs de pommes, après bien des procès truqués et des avocats sans diplôme. Bref, une fois mort, notre bon samaritain fut promptement décroché, enroulé dans un drap plus blanc que blanc (les tapis étaient réservés aux sultans), et enfermé dans une grotte fermée par un super gros caillou. La suite de l’histoire est bien sûr pleine de rebondissements mais elle ne nous concerne pas.

Sam Christer s’empare de ce qui semble être un détail : le drap ! Un linceul en réalité nommé suaire. Et le Saint Suaire (celui du Jésus cité plus haut) devient une relique ultra sacrée (le mec qui a été emballé dedans a ressuscité quand même ! La cape d’invisibilité, c’est de la merde à côté !).

Comme tout thriller qui se respecte, Le sang du suaire commence par le meurtre d’une certaine Tamara Jacobs, au son du Dominus Vobiscum de son assassin. Il se trouve qu’elle est scénariste d’un film intitulé Le Suaire… Nic Karakandez et Mitzi Fallon sont chargés de l’enquête et ce n’est pas de la tarte. Parce que le lecteur suit à la fois les deux pauvres inspecteurs qui ont un temps de retard à tous les coups (niveau anticipation des crimes, ce n’est pas ça !), et le tueur, un espèce de malade mental adepte de scarification et d’automutilation (genre : "oh oui Dieu, je suis un vilain méchant, pardon mon Dieu, si je me découpais un téton pour me punir ? Oh oui, comme ça fait mal ! Et là, tu me pardonnes Dieu ?").

Au fil de l’enquête (comme tout thriller qui se respecte), les deux inspecteurs s’enfoncent un peu plus dans la mouise, mais ils deviennent de plus en plus perspicaces, et le meurtrier de plus en plus imprudent. Les assassins sont finalement deux, Tamara Jacobs connaissait un peu trop bien la véritable origine du suaire, et elle voulait un peu trop en parler à tout le monde dans son film, le Vatican n’était pas super chaud pour divulguer un truc aussi gros (qui aurait carrément fait chuter le nombre de vocations de prêtres, déjà que c’est un peu la crise en ce moment, il ne faut pas en rajouter !).

Da Vinci Code continue de faire des émules, Le Sang du Suaire trouvera son public, des adeptes de thriller bien écrit, juste ce qu’il faut de noir (mais pas trop quand même, il y a des enfants dans la salle), juste ce qu’il faut de mystère (mais pas trop quand même, il faudrait pas perdre le lecteur), juste ce qu’il faut de subversif (mais pas trop quand même, il ne faudrait pas choquer les Islameux, déjà qu’ils n’ont pas vraiment la cote par ici !). Un bon moment.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les Héritiers de Stonehenge" du même auteur
La chronique de "Les Héritiers de Camelot" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Sam Christer


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 12 juillet 2020 : Un air d'été
- 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances
- La Mare Aux Grenouilles #05
- 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=