Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Contre les bêtes
Maison de la Poésie  (Paris)  mai 2012

Monologue écrit et interprété par Jacques Rebotier.

Poète diseur, poète liseur, Jacques Rebotier a écrit un "Contre les bêtes", un tout contre les bêtes, où, sur le mode de l’ironie, parfois teinté par l’humour ou parfois tenté par la colère, il fait l’état des lieux humains, c’est-à-dire des lieux de l’inhumanité, des lieux de la solitude de l’homme, espèce qui rêve d’un espace sans autre espèce qu’elle-même.

Une caisse en bois estampillée haut-bas-fragile au milieu d’un carré de gazon en carrés plastiques, tel sera l’univers de l’auteur-liseur.

Couvrant de temps à autre, au gré de sa fantaisie, sa tête d’un casque de ce vert gazon plastique, il lit la litanie des crimes humains à l’encontre de ses voisins à pattes et à plumes. Les mots s’enchaînent comme une chaîne alimentaire dans laquelle l’homme se déchaîne.

Une heure sans concession pour un panorama complet de la prédation avec chansonnette avec belette et intervention divine pour que cette prédation rime avec prédestination.

Texte violent avec quelquefois des facilités dans les à-peu près, comme pour déminer, comme pour empêcher que la colère soit aussi rouge qu’une fourmi. Jacques Rebotier est un être raisonnable, il n’est ni Artaud ni Cousse. Pas question de stratégie pour que tous les jambons du monde se donnent la main. On lui saura gré de rester en apesanteur pour éviter la pesanteur d’un réquisitoire aussi méthodique...

Jacques Rebotier n’est pas hanté par l’habileté. Il a confiance dans ce texte qu’il tient en mains et ne cède pas au pur plaisir du désespoir. On écoute ses mots, on le regarde les lire et les dire et cette communauté d’attention est déjà une promesse qu’on pourrait être et renaître.

Pas si bêtes, les bêtes ? Peut-être....

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-08-18 :
What is love - Théâtre de la Contrescarpe
 

• Archives :
34ème édition du Festival Humour & Eau salée - Saint-Georges-de-Didonne
Ni Brel Ni Barbara - Théâtre La Tache d'encre
Voyage au pays du Jazz - Atelier 44
Les Coloriés - La Factory
Marie des Poules, Gouvernante chez George Sand - Théâtre Buffon
Les spectacles - Août 2019
Les Ritals - Théâtre du Chêne noir
Le Quai des Brumes - La Factory
Lettre d'une Inconnue - Théâtre des Corps Saints
Deux fois rien - Au Magasin Théâtre
038 - La Condition des Soies
Le Dossier Jouveau - Théâtre des Lucioles
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre Transversal
Iphigénie à Splott - Artéphile
107 ans - Artéphile
Iceberg - Théâtre de la Reine Blanche
Tzigane ! - Théâtre du Roi René
Marx et la Poupée - Artéphile
Rage - Les Hivernales - CDCN Avignon
225 000 (Femmes Kleenex) - Espace Alya
De Judas à Manuel Valls - Histoire(s) des contre-gauche - Comédie Saint-Michel
Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour - Théâtre de l'Archipel
La paix dans le monde - Artéphile
Philippe Fertray - En mode projet - Théâtre de la Contrescarpe
Florian Lex - Pas de pitié - Théâtre du Marais
Glissement de terrain - Théâtre de la Reine Blanche
La Cité Idéale, Radieuse et Eternelle - MPAA Saint Germain
Ruy Blas - Château de Grignan
L'Homme assis dans le couloir - Théâtre Les Déchargeurs
Festival Avignon Off 2019 - Avignon
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6585)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=