Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Married Monk - Prohom
Le Grand Logis  (Bruz)  21 octobre 2004

Après un passage un peu trop court au festival La Clef des Chants, il était temps de voir enfin les Married Monk dans un concert complet, en esperant ne plus les voir se battre avec les problèmes techniques. Bizaremment programmés en première partie de Prohom, les quatre compères sont donc à l'heure pour fouler la scène du Grand Logis, grande salle de spectacles pas forcément très adaptée pour les concerts rock.

Le concert commence par les premiers titres du dernier album et toute la puissance de leur musique s'empare de la salle un peu endormie. Un mélange de rock allié à de savantes programmations completées par les facéties d'Etienne, le quatrième larron, capable d'enchainer les solos cahotiques de saxophone avec les sons toujours étranges de son Theremin.

Les Married Monk continuent des titres de leurs quatre albums, ressortant d'anciens morceaux comme leur fantastique premier tube "There's The Rub", proposant une version ralentie et surprenante de "Pretty Lads", en finissant par une toujours spectaculaire reprise du célèbre "Teenage Kicks" en rappel. Seul regret, le public ne profitera pas de leur version de "Ashes to Ashes" interpretée pendant la balance.

Après cette formidable démonstration toujours trop courte, et une pause au bar, Prohom entre sur scène et dès la première chanson, dès l'apparition du chanteur, j'ai une impression de déjà-vu.

Retour il y a presque un an, à l'époque d'un concert de AS Dragon et Jeronimo au festival du Schmoul. Les mêmes conditions : deuxième partie du concert, un groupe attendu mais toutefois assez peu connu, un grand chanteur chauve très sympa avec le public, des samples. Et malheureusement c'est le même résultat : les musiciens jouent bien, le chanteur communique avec le public, plaisante, maitrise les incidents techniques avec humour, invite le public à venir danser sur la scène, les lumières sont bien etudiées et participent au spectacle mais il faut pourtant se rendre à l'évidence, en dehors d'un single assez bien fichu et multidiffusé il y a un an sur le Mouv', il n'y a pas grand chose d'original dans ce rock teinté d'un poil d'electro et mené par des paroles en français.

C'est d'ailleurs surement là que le bât blesse. S'il n'est pas facile de chanter en français pour un groupe de rock, il est encore moins facile d'aborder certains thèmes, de faire dans l'humanitaire, dans les coups de gueule. Et c'est justement ce qui rapproche Prohom de Jeronimo, ce sont ces paroles mises en avant qui peuvent attirer l'oreille et faire oublier toute la bonne musique qu'il y a derrière.

Comme me le demandait ma chère voisine pendant le concert : "on pourrait avoir la même chose mais sans les paroles ?". Ce n'est pas très sympa mais c'est plutôt réaliste.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Belgian Kick de The Married Monk
La chronique de l'album Headgearalienpoo de The Married Monk
Married Monk en concert au Festival La Clef des Chants 2004 (samedi)
Married Monk en concert au Normandy (3 novembre 2004)
L'interview de The Married Monk (5 novembre 2004)
La chronique de l'album Un monde pour soi de Prohom
Prohom en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Prohom en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
- 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=