Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Morante, flamenco y Picasso
Emilio Ruiz Barrachina  septembre 2012

Réalisé par Emilio Ruiz Barrachina. Espagne. Documentaire. 1h27. (Sortie 12 septembre 2012).

De la musique avant toute chose !

Ce pourrait être l’ambition de ce documentaire consacré à un grand du flamenco, Enrique Morente, qui a porté haut son art et dont "Morente, Flamenco y Picasso" est un peu le testament puisqu’il est mort seulement quelques jours après la fin de son tournage.

On n’ira pas jusqu’à affirmer que le film d’Emilio Ruiz Barrachina restera dans les mémoires cinématographiques.

Néanmoins, l’écho de la guitare d’Enrique Morente, au service de textes puissamment lyriques empruntés souvent à des grands poètes comme Lorca ou Alberti, hantera longtemps les mémoires et donnera envie d’écouter ce flamenco rénové, qui n’a pas peur d’ajouter du sens à l’instinct, de l’intelligence à la tradition et ose fusionner avec le piano-jazz de Federico Lechner.

Hymne à l’Espagne, sublimant fièrement ses clichés comme la tauromachie, évoquant ses pages noires et la mémoire de la République combattant le franquisme, "Morente, Flamenco y Picasso" est un cri d’amour farouche qui passe par une voix chaude, sûre de sa force et de sa beauté, une voix charismatique qui convaincra d’emblée ceux qui n’ont pas été plongés tout petits dans le bain du flamenco.

Les sous-titres auront l’avantage de permettre de bien s’imprégner de l’univers de Morente. On y découvrira sa proximité intellectuelle avec un Picasso, dont il interprète les "poèmes" et dont l’influence se lit dans ses propres compositions comme "Guern-Irak". Couché à même le sol dans la salle où est exposé "Guernica", contemplant l’œuvre unique du plus grand Espagnol depuis Cervantès, Enrique Morente a quelque chose d’excessif, quelque chose d’une rock-star.

Léo Ferré disait, dans "Le Flamenco de Paris" que "les guitares étaient espagnoles". Enrique Morente le confirme. On verra à ses côtés ses deux filles, Solea et Estrella, elles aussi illuminées par cette grâce flamenca qui touchera tous ceux qui tomberont sous le charme de ces quatre-vingt-sept minutes de pure musique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=