Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dude - M.A.S.S
Mondo Bizarro  (Rennes)  13 octobre 2004

Le mercredi, il ne faut me proposer ni un concert, ni une bière dans un bar, ni même un restaurant savoyard avec raclette à volonté. Le mercredi c'est le soir de Columbo et cela fait des années que c'est comme cela.

Seulement ce soir, dilemne : y'a t-il un choix à faire entre le concert des stupéfiants M.A.S.S alliés aux charmants rennais de The Dude, et la plus mauvaise aventure du celèbre lieutenant, pastiche d'un thriller où il n'y a même pas de meurtre, où on ne sait même pas qui est le vilain et où Columbo trouve la solution en faisant des zooms numériques sur d'improbables photos ? Non, le choix est vite fait : ce sera concert et je ne regretterai pas le choix !

Me voici donc dans le Mondo Bizarro en attente de deux groupes montants de la scène rock actuelle.

Premiers à entrer dans la salle, les membres de The Dude présentent une formation très classique : deux guitares, une batterie et une jolie bassiste-chanteuse.

Nés dans les cendres des fameux Candie Prune, les Dude semblent avoir assimilé pas mal des bonnes influences de ces dernières années : on retrouve des paroles à la fois violentes et sensuelles chantées à deux voix et posées sur des guitares dévastatrices façon The Hives.

Le tout sans négliger les mélodies entraînantes comme avec l'excellent "Bastards" ou "Kiss me". C'est varié, bien écrit et joué avec plaisir.

Si l'on ajoute à cela les chemises et cravates classiques du revival Joy Divisionesque, on obtient à coup sûr une étoile montante de la scène française.

Et ce ne sont pas les nouvelles chansons qui feront retomber la sauce : l'influence des groupes en "The" y est encore plus présente et la basse de Laureline se transforme en troisième guitare saturée pour en rajouter encore dans la puissance sans jamais que le morceau ne devienne confus.

A suivre absolument...

La salle est inhabituellement remplie. Au premier rang, une série de fans survoltés attendent l'apparition de M.A.S.S et surtout de la chanteuse Justine Berry, sorte de clone de Debbie Harry dont la réputation a précédé ce concert.

Les musiciens arrivent sur scène et effectivement la ressemblance est plutôt là. Le public assiste à une prestation de haut vol entre un groupe mi-rock mi-punk et une furie blonde sur le devant de la scène.

J'ai beau essayer de trouver à qui le groupe ressemble (manie typique du chroniqueur musical), rien ne vient. On ne peut pas vraiment parler des Strokes ni de Blondie comme il était annoncé. C'est un mélange d'influences connues pour un style unique.

L'équipe du premier rang continue son show, alternant passage sur la scène pour féliciter Justine ou offrir une bière au guitariste et slams plus ou moins réussis. Une fan viendra même accompagner Justine au chant sur un titre.

Apparement le groupe est aussi ravi que le public et l'ambiance est incroyablement detendue. Justine Berry sourit, remercie la salle et entonne un classique pendant que le guitariste se prépare pour une série de rappels.

Nul doute qu'ils ne regrettent pas d'être venus s'installer en France et qu'on n'a pas fini d'entendre parler d'eux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Specially for you de The Dude
The Dude en concert à l'Ubu (Soirée Limbo Records) (10 février 2005)
The Dude en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (samedi)
The Dude en concert à I Love My Neighbours - Puggy - Amber and the Dude - Adanowsky - Gush (13 juin 2010)

Sites officiels :

M.A.S.S : http://www.masstheband.com/
The Dude : http://thedude.theband.free.fr


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6106)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=