Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La chair de l'homme - Diagonale 1
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  octobre 2012

Monologue dramatique d'après le texte éponyme de Valère Novarina, dit par Marc-Henri Lamande, sous la direction de Ludovic Longelin et accompagné par Marc Roques et Louise Chirinian.

Après l'écriture d'Artaud et son époustouflante incarnation dans "Dieu qu'ils étaient lourds... !", Marc-Henri Lamande, s'immerge dans le verbe novarinien en proposant une traversée en diagonale de "La chair de l'homme".

Une nouvelle aventure presque logique puisque au rythme pulsionnel du premier, avec une langue ultime véhicule pour accoucher d'un corps délivré de toute aliénation, répond celui frénétique de Valère Novarina pour qui il est l'âme du langage, la parole créant une ouverture intérieure du corps.

De cette pièce fleuve de plusieurs milliers de voix écrite par une plume porteuse de leur parole, parole considérée comme pensée, matière et chair spirituelle, Marc-Henri Lamande, comédien et musicien, a conçu ce qu'il nomme un concerto pour voix humaine et deux musiciens.

Sous la direction de Ludovic Longelin, accompagné par Marc Roques au clavier et Louise Chirinian au violoncelle acoustique, le corps de Marc-Henri Lamande, sorte de teletubby de noir vêtu, jcombinaison-collant et cagoule, au visage blanchi devenu masque, ce "masque [qui] enlève le visage" dont parle Novarina, mains gantées à la Mickey, est l'instrument à vent qui déploie le verbe, un verbe qui raconte le monde par le "nommer, invoquer, recenser" des noms, des lieux, des mots, des expressions dont Novarina procède à l'incessant collectage.

Dans ce théâtre de paroles, déferlement de dialogues et monologues, de voix et de personnages qui n'en finissent pas de manger des mots, la chair de l'homme, mais aussi celle du Christ dans une métaphore avec l'hostie, de déclamations et d'histoires, toute tentative de déchiffrage rationnel et de quête de sens immédiat entraînerait une implosion en plein vol.

La partition concoctée par Marc-Henri Lamande, qu'il a voulu également comme "un hymne à l'enfance" et qu'il dispense de manière éblouissante, doit s'écouter comme un chant.

Une véritable performance qui fera date.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=