Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rich Aucoin - Here We Go Magic
Grand Mix  (Tourcoing)  jeudi 1er novembre 2012

Je suis fâché contre les hipsters, et autant le dire, je suis fâché contre moi-même. Ce terme devenu au fil du temps insondable n'a ni queue ni tête, et n'est qu'un paradoxe ambulant depuis que l'underground est devenu mainstream. Alors quel rapport entre l'apparition de cette "catégorie" de personnes à la base marginale qui se revendiquaient du jazz et du be-pop pour être cool, et le concert de ce soir ? Malheureusement aucun. Tant tout cela est illogique depuis bien trop longtemps. Au final je suis fâché contre la hype, voilà qui est plus clair.

Le nom de Rich Aucoin tourne beaucoup depuis la dernière édition du festival de Dour, où sa prestation fut instantanément présentée comme culte. C'est donc avec curiosité que nous découvrons ce qui s'avérera être le clown de la soirée.

Rich Aucoin enchaîne sans gène tous les clichés insupportables de la musique autoproclamée indépendante faussement barrée et s'imposera directement à mes yeux comme le Patrick Sébastien de la hype.

Le spectacle n'a quasiment rien de musical, quelques nappes de synthétiseur rétro, le reste étant un programme de boucles relié à un écran géant qui diffuse des vidéos à succès YouTube comme "Double Rainbow" ou des extraits de film comme Back To The Future. Un véritable opéra pour geeks sans grande prise de risque, le tout étant essentiellement basé sur de l'entertainment grand public.

Les paroles, sans intérêt, sont également diffusées sur l'écran afin de faire chanter le public, et se veulent être des espèces de slogans rigolo et cool. A plusieurs reprises (Pat)Rich (Seb)Aucoin lance des confettis et autres cotillons dans la foule avant de la recouvrir d'un parachute. Des ados boutonneux ont l'air ravis de se galocher en dessous, ce qui m'a définitivement plongé dans un profond cynisme.

La seule chose à retenir de cet affligeant carnaval, particulièrement indécent pour des oreilles humaines, fut le batteur, discret, auquel le mix ne rendait pas justice car sous mixé derrière une boite à rythme inutile.

Here We Go Magic arrive sur scène, mais pour balancer, avant d'enchaîner directement sur le set, ce qui donna une arrivée franchement froide, plus tragique que magique, avec un groupe peu dedans et peu ordonné dès les premiers morceaux.

La balance étant courte, le son fut souvent pénible, si ce n'est inaudible sur certaines montées de guitares, qui semblaient pourtant excellentes au niveau des arrangements mélodiques.

Le concert fut tout du long assez plat, le groupe semblant fatigué, même si l'on retiendra de bonnes interprétations de morceaux comme "Alone but moving" de l'excellent A Different Ship, l'un des meilleurs disques de l'année.

Le concert gagnera néanmoins en intensité lors des rappels, où l'on retrouvera un groupe en parfaite symbiose. Concert décevant donc, ce qui arrive parfois lors de dates sur de longue tournée. Reste toujours le disque, aux arrangements pop et à la production impeccables, vraiment rafraîchissant à une époque où tout semble se ressembler.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Rich Aucoin en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
La chronique de l'album Pigeons de Here we go magic
La chronique de l'album A Different Ship de Here We Go Magic
La chronique de l'album Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala de Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
Here We Go Magic en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
Here We Go Magic en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Rich Aucoin
Le Bandcamp de Rich Aucoin
Le Myspace de Rich Aucoin
Le Facebook de Rich Aucoin
Le site officiel de Here We Go Magic
Le Myspace de Here We Go Magic
Le Facebook de Here We Go Magic

Crédits photos : Olivier Ryckebusch (Toute la série sur Taste of Indie)


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=