Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peggy Pickit voit la face de Dieu
La Loge  (Paris)  novembre 2012

Comédie dramatique de Roland Schimmelpfennig, mise en scène de Vincent Collet, avec Enora Boëlle, Samir El Karoui, Fanny Fezans et Laurent Micheli.

Avec cette comédie dramatique au titre intrigant, "Peggy Pickit voit la face de Dieu" de Roland Schimmelpfennig, la Compagnie Joli Collectif réussit un véritable tour de force.

Et celui-ci tient tant au travail de dramaturgie et de direction d'acteur du metteur en scène Vincent Collet qu'à la rigueur de jeu des comédiens qui concourent à un spectacle particulièrement réussi.

En effet, l'auteur allemand livre une partition dramatique techniquement ardue à porter sur scène puisque, bien qu'inscrite dans la linéarité, elle crée une pluralité concomittante d'espaces-temps génératrice d'arythmies, avec des retours sur des passés de différents niveaux, et repose sur une écriture circulaire complexifiée par une rythmique polyphonique qui ressortit du chant en canon.

Ce chant polyphonique pour quatuor en déréliction commence comme une légère comédie de moeurs par une situation banale du quotidien, un dîner entre amis, deux couples unis par une amitié estudiantine, qui se retrouvent après plusieurs années d'éloignement géographique sur fond de crise de la quarantaine et au travers du prisme particulier qu'est la mauvaise conscience occidentale des générations post-coloniales face au bourbier tant économique que politique, qui ravive de surcroît les rivalités ethniques, dans lequel s'enfonce notamment les pays du continent africain.

Leur éloignement correspond à des choix de vie différents, davantage même, diamétralement opposés, qui, rétrospectivement, les rendent tous aussi anxieux qu'insatisfaits.

Pour l'un, qui a choisi la quiétude bourgeoise avec ses signes extérieurs de réussite sociale et de bonheur, maison, voiture, enfant surdoué, est taraudé par le rêve inassouvi de l'aventure et la perte de l'idéalisme de la jeunesse.

Pour l'autre, l'engagement professionnel de longue durée dans le cadre d'une mission médicale humanitaire en Afrique s'achève par un départ précipité qui laissent ces médecins, pétris de bons sentiments, usés, malades, sans travail et sans projet d'avenir, interloqués par l'ingratitude de ceux auxquels ils se sont dévoués.

La situation implosive déraille très vite à coups d'opposition implicite et de petits règlements de comptes larvés entre amis jusqu'au KO final : match nul, pas de gagnant, que des vaincus.

Dans un décor simple de salon-terrasse, le huis-clos est parfaitement mené par les quatre comédiens qui jonglent avec brio entre les dialogues et les apartés et incarnent avec finesse la psychologie de chacun des personnages.

Le couple invité est interprété par Samir El Karoui et Fanny Fezans, lui en douleur introvertie, elle toute en émotion à fleur de peau et de coeur, et le couple d'hôtes par Enora Boëlle, parfaite dans le refoulement qui vire à l'hystérie, et Laurent Micheli dans la fausse indifférence.

Du bel ouvrage.

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=