Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Flotation Toy Warning - Chris Brokaw - Daniel Mölksmith
La Guinguette Pirate  (Paris)  3 novembre 2004

Ce 3 novembre, la Guinguette Pirate proposait une affiche de choix, éclectique et cohérente.

L'américain exilé en Autriche Daniel Mölksmith arrive sur la petite scène du bateau accompagné d'une violoncelliste et d'un clavier.

A la guitare acoustique, pantalon de cuir et mine réjouie, il nous présente ses chansons inconnues du public français (mais pas seulement hélas).

Des chansons pop assez classiques, un songwriting efficace et une voix qui font penser tout de suite à la voix et au style de Jack. Et même si Daniel nous dira n'avoir jamais entendu parler de Anthony Reynolds, il est évident que leurs univers musicaux sont proches.

Un artiste à suivre, son prochain album en préparation devrait sortir en janvier 2005 mais sera-t-il disponible en France ...

en tout cas nous vous vous tiendront informés !


Américain aussi, et confondu en excuses, comme Daniel Mölksmith un peu plus tôt (nous sommes le 3 novembre il faut dire ...), Chris Brokaw. Il s’asseoit, se présente presque timidement, place ses pédales d’effet, ajuste un tambourin à son pied avec une ficelle, accorde sa guitare six cordes électro-acoustique et commence à jouer. Comme ça, simplement, mine de rien.

Et pourtant, Chris Brokaw n’est pas le premier venu. Batteur de Codeine, batteur de The New Year, guitariste et co-leader de Come (Thalia Zedek), guitariste de Consonant formé par Clint Conley, ex-membre de Mission of Burma, membre de Pullman, qui regroupait Bundy K. Brown (Tortoise, Directions in Music, Loftus), Doug McCombs (Eleventh Dream Day, Tortoise, Brokeback) et Curtis Harvey (Rex, Loftus).

Musicien talentueux, il joue seul, faisant la part belle aux morceaux acoustiques, des folk songs envoutantes, tantôt apaisées et acoustiques et tantôt plus électriques sur lesquels il pose une voix chaude, parfois déchirante. Le public est littéralement subjugué.

Un album devrait voir le jour en France mais d'après Chris pas avant l'an prochain .. patience donc.

Le quintet de Flotation Toy Warning arrive à son tour. Le groupe a reçu un accueil laudateur en France pour leur premier album Bluffer's Guide to the Flight Deck mais leur prestation au festival de la Route du Rock n’avait pas complètement convaincu. La programmation en pleine après midi n’était sans doute pas la mieux appropriée et le groupe paraissait un peu mal à l’aise sur la scène trop grande.

A la Guinguette, pas de souci : la scène est même un peu exigue et la nuit est déjà tombée depuis longtemps. Un public nombreux de fans est venu tout spécialement pour eux. Des conditions idéales si ce n'est la voix du chanteur un peu défaillante (la fatigue de la fin d’une tournée marathon associée à un petit coup de froid).

Plus détendus que lors de la Route du rock, les musiciens plaisantent entres eux et le chanteur, souriant, communique avec le public en français (il fait de gros efforts et cela mérite d'être souligné, peu de chanteurs en font autant).

Le batteur (Colin Coxall) et le guitariste principal (Nainesh Shah) arborent toujours leur coupe de cheveux particulière (en pétard pour le batteur et frisé façon afro pour le guitariste, entiché d'une superbe barbe et de rayban comme on n'en fait plus). Paul Carter, le chanteur, est plus sobre et ses cheveux ne sont plus bicolores.

Sans surprise, le concert sera néanmoins de qualité et presque tous les titres de leur album seront passés en revue à quelques exceptions près.

Le son si particulier et l'ambiance du CD seront très bien rendus, beaucoup plus intimiste dans cette petite salle de la Guinguette.

Discrets, les musiciens n'en sont pas moins efficaces et Vicky Wes au clavier et aux choeurs s'applique dans son petit coin de scène tandis que le bassiste (Ben Clay) joue de la baguette sur ses cordes à la manière de Sigur Ros.

Si les morceaux sont rejoués de façon assez conforme au disque (ce qui n'est pas forcément ce à quoi on s'attend en concert mais en l'espèce c'est plutôt une performance du fait du coté bricolo-expérimental-planant de l'album), la faiblesse du groupe vient finalement de la voix de Carter qui a du mal à rivaliser avec elle même. Plus fragile et moins sereine que sur disque cela ajoute néanmoins un charme relatif aux compositions mais amenuise un peu le côté magique.

La volonté de recréer exactement les ambiances du disque jouera d'ailleurs des tours au groupe en fin de concert puisque la bande son destinée, de mémoire, à accompagné "Even Fantastica" ne voulait pas démarrer rendant le groupe totalement impuissant et incapable de jouer le morceau autrement. Heureusement, après avoir enchainé sur "Fire engine part II" la machine reprit ses esprits et le concert se termina sous des applaudissements mérités.

Ce groupe a de grandes qualités mais force est de constater que l'album demeure encore bien au dessus des performances live. Allez encore un petit effort et ce sera parfait !

 

En savoir plus :

Le site de Chris Brokaw
Le site officiel de Flotation Toy Warning
Le Facebook de Flotation Toy Warning


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2018-05-20 :
Carla Bozulich - Quieter
Archi Deep - They Sound like a tank even if they are a duo
Olivier Savaresse - Le courage des innocents
Frédéric Bobin - Les larmes d'or
Beatrice Berrut - Liszt : Athanor
Andrew Sweeny - Free the Prisoners
En attendant Ana - Lost and Found
Glenn Branca - Une vie dissonante
Download Festival #3 (édition 2018) - Base aérienne 217 - Le Plessis-Pâté

• Edition du 2018-05-13 :
Jun Miyake - Lost Memory Theatre - act.3
Julien Lheuillier - JS Bach Inventions & Sinfonias
Lion in Bed - Lion in Bed
Yannick Nézet-Séguin & The Philadelphia Orchestra - Bernstein : Mass
Shaggy Dogs - All inclusive
MNNQNS - Advertisement EP
Andréane Le May - Take me away EP
Zëro - Ain't that Mayhem ?
Donald Pierre - Interview
 

• Archives :
Béatrice Bertho - Traversée
Alain Gibert - Canyon alibi
Palatine - Grand Paon de nuit
Scott Matthews - The Great Untold
Trou aux rats - Amour et Sépulcre
Springwater - Abyss EP
Yvan Marc - Nos dimanches
Noël Matteï - L'écho des liens enfuis
ANGL - Les jours d'orage
Helluvah - Echo Valley EP
Fidji - Let the good times roll EP
Les Hurlements d'Léo - Luna de papel
Antonio Sánchez - Channels of Energy
Laish - Time Elastic
Michael Wookey - Hollywood Hex
Jack White - Boarding House Reach
Noël Matteï - Interview
Wye Oak - The Louder I call, The faster it runs
Lonny Montem & Guillaume Charret - Tara EP
Alfred Brendel - Live in Vienna : Schumann Piano Concerto - Brahms Handel Variations
France de Griessen - Orphéon
Ramon Pipin - Café de la Danse
Kent - La grande effusion
Fontaine Wallace - Fontaine Wallace
Ophélie Gaillard - Richard Strauss : Don Quixote & Cello Works
Hommage à Jacques Higelin - Marc Duquenoy - Armelle Yons - Jérémie Kiefer - Cat Loris - Paul Galiana - Olivier Eyt - Sarah Amsellem
Vanessa Philippe - A l'abri du vent
Disquaire Day (édition 2018) - Üghett - LAAKE - Theodora - P4N4
Brainbow - Brainbow
Frantic - IT
- les derniers albums (5224)
- les derniers articles (121)
- les derniers concerts (2248)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1030)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (19)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=