Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Flotation Toy Warning - Chris Brokaw - Daniel Mölksmith
La Guinguette Pirate  (Paris)  3 novembre 2004

Ce 3 novembre, la Guinguette Pirate proposait une affiche de choix, éclectique et cohérente.

L'américain exilé en Autriche Daniel Mölksmith arrive sur la petite scène du bateau accompagné d'une violoncelliste et d'un clavier.

A la guitare acoustique, pantalon de cuir et mine réjouie, il nous présente ses chansons inconnues du public français (mais pas seulement hélas).

Des chansons pop assez classiques, un songwriting efficace et une voix qui font penser tout de suite à la voix et au style de Jack. Et même si Daniel nous dira n'avoir jamais entendu parler de Anthony Reynolds, il est évident que leurs univers musicaux sont proches.

Un artiste à suivre, son prochain album en préparation devrait sortir en janvier 2005 mais sera-t-il disponible en France ...

en tout cas nous vous vous tiendront informés !


Américain aussi, et confondu en excuses, comme Daniel Mölksmith un peu plus tôt (nous sommes le 3 novembre il faut dire ...), Chris Brokaw. Il s’asseoit, se présente presque timidement, place ses pédales d’effet, ajuste un tambourin à son pied avec une ficelle, accorde sa guitare six cordes électro-acoustique et commence à jouer. Comme ça, simplement, mine de rien.

Et pourtant, Chris Brokaw n’est pas le premier venu. Batteur de Codeine, batteur de The New Year, guitariste et co-leader de Come (Thalia Zedek), guitariste de Consonant formé par Clint Conley, ex-membre de Mission of Burma, membre de Pullman, qui regroupait Bundy K. Brown (Tortoise, Directions in Music, Loftus), Doug McCombs (Eleventh Dream Day, Tortoise, Brokeback) et Curtis Harvey (Rex, Loftus).

Musicien talentueux, il joue seul, faisant la part belle aux morceaux acoustiques, des folk songs envoutantes, tantôt apaisées et acoustiques et tantôt plus électriques sur lesquels il pose une voix chaude, parfois déchirante. Le public est littéralement subjugué.

Un album devrait voir le jour en France mais d'après Chris pas avant l'an prochain .. patience donc.

Le quintet de Flotation Toy Warning arrive à son tour. Le groupe a reçu un accueil laudateur en France pour leur premier album Bluffer's Guide to the Flight Deck mais leur prestation au festival de la Route du Rock n’avait pas complètement convaincu. La programmation en pleine après midi n’était sans doute pas la mieux appropriée et le groupe paraissait un peu mal à l’aise sur la scène trop grande.

A la Guinguette, pas de souci : la scène est même un peu exigue et la nuit est déjà tombée depuis longtemps. Un public nombreux de fans est venu tout spécialement pour eux. Des conditions idéales si ce n'est la voix du chanteur un peu défaillante (la fatigue de la fin d’une tournée marathon associée à un petit coup de froid).

Plus détendus que lors de la Route du rock, les musiciens plaisantent entres eux et le chanteur, souriant, communique avec le public en français (il fait de gros efforts et cela mérite d'être souligné, peu de chanteurs en font autant).

Le batteur (Colin Coxall) et le guitariste principal (Nainesh Shah) arborent toujours leur coupe de cheveux particulière (en pétard pour le batteur et frisé façon afro pour le guitariste, entiché d'une superbe barbe et de rayban comme on n'en fait plus). Paul Carter, le chanteur, est plus sobre et ses cheveux ne sont plus bicolores.

Sans surprise, le concert sera néanmoins de qualité et presque tous les titres de leur album seront passés en revue à quelques exceptions près.

Le son si particulier et l'ambiance du CD seront très bien rendus, beaucoup plus intimiste dans cette petite salle de la Guinguette.

Discrets, les musiciens n'en sont pas moins efficaces et Vicky Wes au clavier et aux choeurs s'applique dans son petit coin de scène tandis que le bassiste (Ben Clay) joue de la baguette sur ses cordes à la manière de Sigur Ros.

Si les morceaux sont rejoués de façon assez conforme au disque (ce qui n'est pas forcément ce à quoi on s'attend en concert mais en l'espèce c'est plutôt une performance du fait du coté bricolo-expérimental-planant de l'album), la faiblesse du groupe vient finalement de la voix de Carter qui a du mal à rivaliser avec elle même. Plus fragile et moins sereine que sur disque cela ajoute néanmoins un charme relatif aux compositions mais amenuise un peu le côté magique.

La volonté de recréer exactement les ambiances du disque jouera d'ailleurs des tours au groupe en fin de concert puisque la bande son destinée, de mémoire, à accompagné "Even Fantastica" ne voulait pas démarrer rendant le groupe totalement impuissant et incapable de jouer le morceau autrement. Heureusement, après avoir enchainé sur "Fire engine part II" la machine reprit ses esprits et le concert se termina sous des applaudissements mérités.

Ce groupe a de grandes qualités mais force est de constater que l'album demeure encore bien au dessus des performances live. Allez encore un petit effort et ce sera parfait !

 

En savoir plus :

Le site de Chris Brokaw
Le site officiel de Flotation Toy Warning
Le Facebook de Flotation Toy Warning


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=