Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Héritage
Hiam Abbass  décembre 2012

Réalisé par Hiam Abbas. France/Israel. Documentaire. 1h28. (Sortie 12 décembre 2012). Avec Hafsia Herzi, Hiam Abbass, Yussef Abu Warda, Tom Payne et Ashraf Barhoum.

Dans la courte histoire du cinéma palestinien, on a principalement vu des films traitant frontalement ou symboliquement de l’occupation israélienne et de ses conséquences sur la population.

Pour son premier long-métrage, Hiam Abbass innove en proposant une "saga palestinienne" qui n’a rien à envier au cinéma international.

De cette grande comédienne, qu’on a pu applaudir récemment sur les planches en France ("Phèdre les oiseaux"), on aurait pu logiquement attendre un cinéma plus "art et essai", moins narratif, moins descriptif, moins psychologique.

Mais, au moment même où la Palestine devient un "presque État" à l’ONU, elle a une la bonne idée de faire un film à destination du plus grand nombre, un film qui montre qu’une riche famille palestinienne a les mêmes problèmes et les mêmes ambitions qu’une riche famille américaine, française ou israélienne. Bref que les Palestiniens ont droit à une fiction comme les autres, une fiction destinée à eux-mêmes comme aux autres et pas simplement à un cinéma didactique exposant la situation géopolitique d’un peuple en quête de reconnaissance.

Filmant un village magnifique, perdu dans la montagne, et dont la quiétude est seulement perturbée de temps à autre par des avions israéliens la survolant, voire la bombardant, elle tisse une histoire où chaque personnage est emblématique sans être totalement schématique.

Le patriarche palestinien, qui est entre la vie et la mort, n’a guère de chance avec ses descendants : l’un collabore avec les Israéliens, l’autre est un homme d’affaires incapable, le troisième ne peut enfanter. Quant à la dernière-née, c’est une jeune femme libre, une artiste qui vit, pour ne rien arranger, avec un Anglais…

Si l’on osait, on pourrait ranger le film de Hiam Abbass dans la mouvance d’un cinéma influencé par Claude Sautet. On y retrouvera en effet un entrelacs d’histoires et de personnages, le tout se cristallisant dans un mariage propice aux tensions et aux tentations. On y découvrira une pléiade d’acteurs excellents, avec à leur tête Hafzia Herzi, qui prend ici magistralement son envol international.

On prendra plaisir à découvrir les failles et les turpitudes de tous ces Palestiniens, preuve s’il en est que l’on vit, que l’on se déchire, que l’on espère sur cette terre en éternelle fusion.

"Héritage" de Hiam Abbass explique très bien et sans fausses notes idéologiques que les Palestiniens constituent un peuple. En leur faisant vivre une histoire qu’on pourrait vivre partout ailleurs, elle les inscrit vraiment dans l’Histoire.

Le premier" vrai" film s’appelait "Naissance d’une Nation" Griffith y contait l’éveil chaotique des Etats-Unis. Avec "Héritage", Hiam Abbass raconte à sa façon celui de la Palestine.

Au-delà de ses réelles qualités, c’est un film qui ne peut donc que faire date.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=