Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Croquefer - L'île de Tulipatan
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  décembre 2012

Opéras bouffe de Jacques Offenbach, mis en scène par Jean-Philippe Salério, avec Emmanuelle Goizé, Flannan Obé, Loïc Boissier, Lara Neumann et Olivier Hernandez (en alternance François Rougier).

"Croquefer", c'est d'enfer. "L'île de Tulipatan" c'est épatant. Il ne manque que l'air et rares, sans doute, ceux qui connaissent les farfelus couplets de ces deux opus en un acte du prolifique et facétieux Jacques Offenbach.

Les voici exhumés par la Compagnie Les Brigands qui, traditionnellement, finit l'année et commence la suivante sur la scène du Théâtre Athénée-Louis Jouvet avec sa dernière création en date.

En effet, sous la direction artistique de Loïc Boissier, celle-ci se consacre au répertoire d'un genre d'opéra français oublié qui regorge de pépites et de perles en terme de divertissement lyrique et, sous la direction de Jean-Philippe Salério, pour le quintet de comédiens-chanteurs, et de Christophe Grapperon pour l'orchestre, le millésime 2012 est particulièrement goûteux et réussi.

Deux crus au menu avec, en premier lieu, l'opérette-bouffe "Croquefer ou le dernier des paladins" propose une déclinaison loufoque des guerres intestines dans un Moyen-Age de fantaisie. Croquefer, seigneur ruiné, sans armée, hors un écuyer idiot et têtu, sans château hors une tour délabrée, sans arme, il a avalé son épée, continue le combat en enlevant Fleur de Soufre la fille de Mousse-à-Mort, son ennemi séculaire qui revient éclopé de Palestine, amoureuse de son neveu Ramasse-ta-tête.

Suit "L’île de Tulipatan", opéra-bouffe qui aborde la thématique contemporaine du genre avec un imbroglio "sexuel" : Cacatois XXII, duc de Tulipatan Cacatoua a un fils doux, timide et gracieux, qui est une fille et son ministre Octogène Romboïdal, abusé par son épouse Théodorine, a une fille aux goûts de cuirassier qui est un garçon.

Le titre des couplets ("Mon château qu’il est chic !", "Oui, c’est moi comme Mars en Carême", "Vive le grand Cacatois!", "Je vais chercher les petites cuillères"), suffit à donner le ton de gaité et de loufoquerie qui préside aux deux livrets savamment mises en musique par Offenbach.

Sur scène, dans une scénographie à l'esthétique épurée de Thibaut Fack qui s'écarte résolument du décor de carton pâte régulièrement usité dans ce registre musical, avec un grand miroir, incliné pour un jeu tête à l'envers sur un mini castelet, puis à la verticale avec portes en tourniquet pour un salon en galerie des g glaces, des costumes en symétrie dans les deux actes de Élisabeth de Sauverzac et la chorégraphie efficace et primesautière de Jean-Marc Hoolbecq, deux ténors, deux sopranos et un baryton s'en donnent à coeur et à choeur joie.

La variété des couplets permet à chacun de faire valoir son talent : la pétulante Lara Neumann est irrésistible en princesse volontaire et en mère virevoltante face à François Rougier excellent en amoureux comme en mari tyrannique.

Loïc Boissier est désopilant en duc de pacotille qui affectionne autant les bains de pied que la barcarolle.

Quant à la séduisante Emmanuelle Goizé et au sémillant Flannan Obé, ils forment le duo comique ravageur de Croquefer et le couple de contraires contrariés de Tulipatan qui explosent respectivement dans le solo "Vive le tintamarre" et le couplet du colibri.

Pétillant d'humour bouffon, tonique et jubilatoire, ce spectacle qui réunit des valeurs sûres du lyrique constitue un divertissement idéal et de surcroît de qualité.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=