Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alice Guerlot-Kourouklis
334, distance  (Cézame)  septembre 2012

334, distance n'est pas un disque de musique pop, ni électro. A la limite, on peut le ranger dans le rayon électro pop mais plus globalement ce premier album d'Alice Guerlot-Kourouklis est plutôt un objet sonore hybride, tenant autant de la performance musicale que d'une bande son imaginaire voire DE l'imaginaire) qui mêlent mélodies et expérimentations sonores dans un univers poétique et onirique. Ça peut faire peur comme ça mais pour résumer en deux mots, c'est très beau.

Passons vite sur le passé (et souhaitons lui, le futur) de cette artiste qui a signé moult collaborations ou bandes son mais sachez que derrière ce premier album se cache néanmoins une musicienne expérimentée.

Concrètement, c'est difficile à décrire. On pense parfois à 17f, mais aussi à Tiersen période Rue des cascades lorsque l'accordéon joyeusement mélancolique est de la partie. Sur certains titres plus planants, on pourrait y voir quelques éléments rappelant Third Eye Foundation. C'est un disque varié sans pour autant donner l'impression de rupture, au contraire les pistes s'enchaînent à merveille (ce n'est pas pour rien, me direz vous, qu'il y a des part 1, part 2...).

Par ailleurs, "Washing machine" qui ouvre l'album pourrait suffire à justifier l'achat de de disque. Les ingrédients que l'on retrouvera tout au long de l'album semblent tous concentrés ici. Chant, électro, arrangements surprenants, ruptures rythmiques. Un coffre à trésors qui en cache bien d'autres derrière. Plus qu'un album pop, les morceaux de 334, distance constituent une œuvre artistique qui pourrait on le devine inviter, s'il ne fallait pas se limiter à la contrainte du support (ou justement de l'absence de support si vous préférez le dématérialisé), d'autres disciplines comme la photo ou la peinture. Car on imagine sans peine l'univers de Alice Guerlot-Kourouklis fait d'images sans doute très claires dans son esprit donnant lieu à ces chansons comme des photos sonores de son imaginaire. C'est particulièrement évident sur les Méandres monochromes ne serait-ce que par son titre évidemment.

Une fois apprivoisé, car l'entrée en matière n'est pas forcément simple, vous aurez sans doute bien du mal à sortir du monde merveilleux d'Alice et son album atypique, riche et plein de poésie.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Alice Guerlot-Kourouklis
Le Myspace de Alice Guerlot-Kourouklis
Le Facebook de Alice Guerlot-Kourouklis


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=