Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alice Guerlot-Kourouklis
334, distance  (Cézame)  septembre 2012

334, distance n'est pas un disque de musique pop, ni électro. A la limite, on peut le ranger dans le rayon électro pop mais plus globalement ce premier album d'Alice Guerlot-Kourouklis est plutôt un objet sonore hybride, tenant autant de la performance musicale que d'une bande son imaginaire voire DE l'imaginaire) qui mêlent mélodies et expérimentations sonores dans un univers poétique et onirique. Ça peut faire peur comme ça mais pour résumer en deux mots, c'est très beau.

Passons vite sur le passé (et souhaitons lui, le futur) de cette artiste qui a signé moult collaborations ou bandes son mais sachez que derrière ce premier album se cache néanmoins une musicienne expérimentée.

Concrètement, c'est difficile à décrire. On pense parfois à 17f, mais aussi à Tiersen période Rue des cascades lorsque l'accordéon joyeusement mélancolique est de la partie. Sur certains titres plus planants, on pourrait y voir quelques éléments rappelant Third Eye Foundation. C'est un disque varié sans pour autant donner l'impression de rupture, au contraire les pistes s'enchaînent à merveille (ce n'est pas pour rien, me direz vous, qu'il y a des part 1, part 2...).

Par ailleurs, "Washing machine" qui ouvre l'album pourrait suffire à justifier l'achat de de disque. Les ingrédients que l'on retrouvera tout au long de l'album semblent tous concentrés ici. Chant, électro, arrangements surprenants, ruptures rythmiques. Un coffre à trésors qui en cache bien d'autres derrière. Plus qu'un album pop, les morceaux de 334, distance constituent une œuvre artistique qui pourrait on le devine inviter, s'il ne fallait pas se limiter à la contrainte du support (ou justement de l'absence de support si vous préférez le dématérialisé), d'autres disciplines comme la photo ou la peinture. Car on imagine sans peine l'univers de Alice Guerlot-Kourouklis fait d'images sans doute très claires dans son esprit donnant lieu à ces chansons comme des photos sonores de son imaginaire. C'est particulièrement évident sur les Méandres monochromes ne serait-ce que par son titre évidemment.

Une fois apprivoisé, car l'entrée en matière n'est pas forcément simple, vous aurez sans doute bien du mal à sortir du monde merveilleux d'Alice et son album atypique, riche et plein de poésie.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Alice Guerlot-Kourouklis
Le Myspace de Alice Guerlot-Kourouklis
Le Facebook de Alice Guerlot-Kourouklis


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=