Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alice Guerlot-Kourouklis
334, distance  (Cézame)  septembre 2012

334, distance n'est pas un disque de musique pop, ni électro. A la limite, on peut le ranger dans le rayon électro pop mais plus globalement ce premier album d'Alice Guerlot-Kourouklis est plutôt un objet sonore hybride, tenant autant de la performance musicale que d'une bande son imaginaire voire DE l'imaginaire) qui mêlent mélodies et expérimentations sonores dans un univers poétique et onirique. Ça peut faire peur comme ça mais pour résumer en deux mots, c'est très beau.

Passons vite sur le passé (et souhaitons lui, le futur) de cette artiste qui a signé moult collaborations ou bandes son mais sachez que derrière ce premier album se cache néanmoins une musicienne expérimentée.

Concrètement, c'est difficile à décrire. On pense parfois à 17f, mais aussi à Tiersen période Rue des cascades lorsque l'accordéon joyeusement mélancolique est de la partie. Sur certains titres plus planants, on pourrait y voir quelques éléments rappelant Third Eye Foundation. C'est un disque varié sans pour autant donner l'impression de rupture, au contraire les pistes s'enchaînent à merveille (ce n'est pas pour rien, me direz vous, qu'il y a des part 1, part 2...).

Par ailleurs, "Washing machine" qui ouvre l'album pourrait suffire à justifier l'achat de de disque. Les ingrédients que l'on retrouvera tout au long de l'album semblent tous concentrés ici. Chant, électro, arrangements surprenants, ruptures rythmiques. Un coffre à trésors qui en cache bien d'autres derrière. Plus qu'un album pop, les morceaux de 334, distance constituent une œuvre artistique qui pourrait on le devine inviter, s'il ne fallait pas se limiter à la contrainte du support (ou justement de l'absence de support si vous préférez le dématérialisé), d'autres disciplines comme la photo ou la peinture. Car on imagine sans peine l'univers de Alice Guerlot-Kourouklis fait d'images sans doute très claires dans son esprit donnant lieu à ces chansons comme des photos sonores de son imaginaire. C'est particulièrement évident sur les Méandres monochromes ne serait-ce que par son titre évidemment.

Une fois apprivoisé, car l'entrée en matière n'est pas forcément simple, vous aurez sans doute bien du mal à sortir du monde merveilleux d'Alice et son album atypique, riche et plein de poésie.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Alice Guerlot-Kourouklis
Le Myspace de Alice Guerlot-Kourouklis
Le Facebook de Alice Guerlot-Kourouklis


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-06-09 :
Moorea - Réalité
Houle - Ciel, cendre et misère noire
Alain Chamfort - Point Éphémère
Jérôme Lefebvre / FMR Orchestrâ - Jusqu'où s'évapore la musique ?
Olivier Triboulois - Bleu
Marie Pons & Geoffrey Jubault - Volupté
Olivier Rocabois - The Afternoon of our lives
Beau Bandit - Middle Class Luxury
Manila Haze - Upside Down
The Dandy Warhols - Rockmaker
Batist & the 73' - Interview
We Hate You Please Die - Jules & Jo - Hippocampe Fou - Ni Vus Ni Connus
Indigo Birds - As Seasons Changed
Mazingo - Hey You
Soft Michel - Thalasso

• Edition du 2024-06-02 :
La Mare Aux Grenouilles #86 - Talk Show Culturel
Ravage Club - Ravage Club
Les Fouteurs de Joie - Nos courses folles
The Rapports - A life in a suitcase
Trigger King - The Giant Rooster
Lux - Tramhaus - Coeur-Joie - Mélys - Resto Basket - Ni Vus Ni Connus
 

• Archives :
Festival Rock In The Barn #15 (édition 2024) - Unschooling - Divorce - Samba de la Muerte - Vlure - Deadletter - JC Satan - Deeper - Loverman - Ellah A Thaun - Ditter - Peniche - Johnnie Carwash - Maddy Street - Dude Low - Augusta - Ultranouk - Carriegoss
Thomas Jarry - Bach : Cello suites
Ezéchiel Pailhès - Ventas Rumba
Ensemble Hexaméron - Pasticcio - Paris 1801
Festival More Women On Stage #3 (édition 2024) - Jeanne Added - Venin Carmin - Pythies TTRRUUCES - Ytso & Wayne - Les Shirley - Fallen Lillies - Dream Wife
Florian Noack - I wanna be like you
Arbas - L'écho des brasiers
Blue Deal - Can't Kill Me Twice
Jules & Jo - Le futur est génial
La Mare Aux Grenouilles #85 - Talk Show Culturel
Matt Low - Une vie Cool
Morgane Imbeaud - The Lake
Nicolas Paugam - La balade sauvage
Elysian Fields - What the thunder said
Sylvain Daniel - Slydee
Bad Juice - Amour Noir
Caesaria - Tonight will only make me love you more
Bruit d'Avril - Session Bruit d'Avril
MATW - Soft Michel - Sun - Sunshade - Seppuku - Servo - Dye Crap - Ni Vus Ni Connus
Space Alligators - London Tropical
Ha the Unclear - A kingdom in a cul-de-sac
Nicolas Paugam - La balade sauvage
El Perro del Mar - Big Anonymous
Ed Harcourt - El Magnifico
Festival Paysage Pop #2 (édition 2024) - Lisbone - iAross - Ritmo 71 - Eleven 17 - Thierry Holweck
Batist & the 73' - Batist & the 73'
Two Magnets - Folk Tales Of Today
Kokopeli - Family Affair
Thibault Wolf - Korzéam EP
Intrusive Thoughts - Dysphorie
- les derniers albums (7557)
- les derniers articles (358)
- les derniers concerts (2398)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1133)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=