Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce N'être pas né
Théâtre de Ménilmontant  (Paris)  janvier 2013

Tragédie comique en prose ordinaire écrite et interprétée par Yves Cusset dans une mise en scène de Philippe Touzet.

Quand un normalien, agrégé de philosophie et enseignant universitaire double sa toge de l'habit d'Arlequin, cela donne un comédien qui fait son one man show tout en se défendant de faire de l'humour.

Enfin, l'humour qui est véhiculé par les one man shows standard considérant qu'ils sont à l'humour ce que la pornographie est à l'amour. Yves Cusset y préfère l'humour du tragique ce qui se concrétise avec son quatrième opus par "une tragédie comique en prose ordinaire".

Intitulé "N'être pas né", titre inspiré d'une phrase du philosophe Emil Cioran, qui n'est pas connu pour son goût de l'égrillard, auteur de "De l'inconvénient d'être né", ce solo comico-philosophique de haute volée excellemment bien écrit.

Car, esprit brillant et délié, Yves Cusset a du vocabulaire et sait de quoi il parle quand il manie les concepts philosophiques et métaphysiques même si tout paraît relever de l'évidence sur le ton de la conversation qu'il noue avec le public.

Et cerise sur le gâteau, l'ensemble est truffé de jeux de mots, souvent basés sur l'allitération, et sur le détournement d'expressions contemporaines, à l 'instar de nychtamère qui célèbre le sommeil du bébé en compagnie de sa maman, qui instillent des pauses récréatives.

Il raconte le parcours de vie d'un homme à partir du délice que serait la paradisiaque vie intra-utérine en passant par le traumatisme de la naissance, l'incontournable complexe d'Oedipe et ses angoisses existentielles, qui ressortit simultanément de la tragicomédie qu'est l'existence humaine, qui n'est qu'une succession de morts et de renoncements, celle du nouveau-né, puis du bébé, puis du petit enfant et ainsi de suite jusqu'à la maturité et d'une réflexion sur le temps et la mort.

Le rire fuse, parfois jaune, et jamais le rire gras spécialité du commandant en chef des armées du one man show selon Cusset, le sourire est omniprésent. Et le rire de la catharsis, que l'officiant appelle de ses voeux dans son préambule,remplit sa mission en douceur et donne l'impression d'être plus intelligent à l'issue du spectacle.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=