Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ça coule de source
Jean-Pierre Fleury  (Editions Marivole)  octobre 2012

Il est mon partisan CNPT préféré, un sacré bourlingueur en salopette en caoutchouc verdâtre, un pêcheur et un amoureux de la nature sans limite… Faune et flore président les méandres de son cœur, son imagination et sa plume. C’est du Loir-et-Cher propice aux réflexions aquatiques (et à ses moustiques assoiffés de l’été) que Jean-Pierre Fleury revient avec une histoire d’eau : Ça coule de source.

"Des villes d’eau, des châteaux d’eau, des histoires d’O, des eaux de toilettes et l’eau des toilettes, des eaux usées, des eaux douces pour s’y baigner, des eaux-de vie pour s’y noyer et de l’eau lourde pour faire la guerre, l’argent liquide pour la financer et l’eau de Lourdes pour huiler les miracles."

Le message (et pas des moindres) de ce livre est de rappeler à tous que ce qui semble couler de source ne l’est pas forcément. Ce que nous pensons acquis ne l’est pas vraiment. Mathématiquement, la Terre a été "livrée" avec une quantité finie d’eau. Le cycle naturel de l’eau évapore les océans, les cumule dans les nimbus, moléculise les atomes qui retombent sous forme de pluie, bue par les sapins (et les autres), infiltrée dans la terre où elle rejoint les sources, qui rejaillissent, qui coulent dans les fleuves, rivières ruisseaux, rus et compagnie, se jettent dans les mers et océans et tout et tout…

Oui mais l’homme, cette arrogante erreur de la nature a bien compris que maîtriser les 1% de ressources en eau potable lui donnerait l’ascendant sur ses pairs. Ce qu’il fit. Gaspillant, polluant, gâchant, souillant, dépensant… Ah le con !

Jean-Pierre Fleury raconte Basile et Augustin, et leur maître à penser Anselme. Ce dernier sensibilise les enfants aux mystères de ce précieux liquide. Liquide qui nous compose, liquide qui nous nourrit, liquide à qui on doit beaucoup, pour ne pas dire tout. Parce que sans eau, pas de vie. Et puis l’eau, on ne sait pas la fabriquer.

Et c’est là qu’interviennent les scientifiques, les purs et durs, les mêmes qui ont bravé l’église pour dire que la Terre est ronde… Parce que si, on sait fabriquer de l’eau… Et oui, en respirant ! Concrètement, ceux qui dessinent encore dans la buée (et qui en fabriquent en soufflant sur les carreaux) comprendront… Oui d’accord, mais de là à en produire en quantité industrielle il y a quelques années de recherches et de prototypes de bouches géantes qui souffleraient sur des vitres d’autant plus géantes, et de ruissellements dans des bassins très très géants, et d’un entonnoir tout mini dans un petit coin pour récupérer la précieuse denrée.

Avec l’humour et la plume légère, Jean-Pierre Fleury tient en haleine du début à la fin. Et pourtant, ce n’était pas gagné, un roman d’un amoureux du terroir parlant de l’eau. Et un bon gros coup de gueule, parce que c’est vrai, on abuse… Carrément.

Je ne dirai pas que ce livre changera fondamentalement mes habitudes, je continuerai de gaspiller des litres dans la cuvette des toilettes, je ne prendrai pas de douche froide (en attendant que l’eau chaude arrive du ballon), et je ne boirai pas l’eau des poissons… Dans mon égoïsme civilisé qui ne possède pas de baignoire, je laverai ma voiture sous la pluie, j’arroserai mes géraniums avec l’eau de la salade, et je récupère l’eau des flaques pour la gamelle du chaton… Pas pour moi (j’aime pas les vers de terre).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Drôles de bêtes" du même auteur


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les lumières de Niterói - Marcello Quintanilha
Apaiser Hitler - Tim Bouverie
Ted - Grand froid - Pierre Rehov - Cyril Carrère
Undercover - Amaryllis Fox
Préférer l'hiver - Aurélie Jeannin
La résurrection de Joan Ashby - Cherise Wolas
L'odysée du plastique - Eric Loizeau

• Edition du 2020-02-09 :
Alt-Life - Joseph Falzon & Thomas Cadène
L'homme qui n'est jamais mort - Olivier Margot
Ce qui est nommé reste en vie - Claire Fercak
La chute - Jacques Ravenne
Dévorer les ténèbres - Richard lloyd Parry
Il est juste que les forts soient frappés - Thibault Bérard
Le livre de Sarah - Scott McClanahan
 

• Archives :
Comment le roi a perdu la tête - Ville Ranta
Basse naissance - Kerry Hudson
Et Mara ferma les yeux - Denis Jeambar
La Cité de Feu - Kate Mosse
Les sables de l'empereur - Mia Couto
La Septième Croix - Anna Seghers
Trois jours d'amour et de colère - Edward Docx
Le ciel à bout portant - Jorge Franco
Le prix de la démocratie - Julia Cagé
Les rues bleues - Julien Thèves
Les champs de la Shoah - Marie Moutier-Bitan
Nul si découvert - Valérian Guillaume
Et toujours les Forêts - Sandrine Collette
Victime 55 - James Delargy
Sugar Run - Mesha Maren
De Gaulle, portrait d'un soldat en politique - Jean-Paul Cointet
Sauf que c'étaient des enfants - Gabrielle Tuloup
Lake Success - Gary Shteyngart
Celle qui pleurait sous l?eau - Niko Tackian
Sang chaud - Kim Un-Su
Je suis le fleuve - T. E. Grau
La prière des oiseaux - Chigozie Obioma
Un millionaire à Lisbonne - J.R. Dos Santos
La Séparation - Sophia de Séguin
Juste une balle perdue - Joseph d'Anvers
Sukkwan Island - David Vann
Otages - Nina Bouraoui
Un art de vivre à Paris - France de Griessen
On ne meurt pas d'amour - Géraldine Dalban-Moreynas
La fabrique du crétin digital : Les dangers des écrans pour nos enfants - Michel Desmurget
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1926)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=