Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce J'ai bêtement perdu Mariette à cause d'un sanglier qui aimait Chopin
Théâtre Essaion  (Paris)  mars 2013

Seul en scène écrit et interprété par Jean-Michel Meunier dans une mise en scène de Hervé Dubourjal.

Pour cocasses ou intrigants qu'ils puissent être, les titres les plus longs sont rarement représentatifs et tel est le cas du seul en scène écrit et interprété par Jean-Michel Meunier.

Car dans "J'ai bêtement perdu Mariette à cause d'un sanglier Chopin", l'anecdotique épisode "Mariette" - dont la teneur est laissée au spectateur - est portion congrue dans une partition composée de soliloques dispensés sous forme d'une visite guidée d'un monument historique.

Celle-ci est menée au pied levé par un ancien châtelain chinonais, ruiné par les frasques parentales, qui a dû se contenter d'une dépendance, de la culture de son jardin et de l'élevage de gallinacées, et qui, entre deux commentaires historiques, trop heureux d'avoir un auditoire, se répand en confidences tous azimuts qui vont des mérites du cépage de Chinon à la fumisterie de la psychanalyse.

Sur le mode "suivez le guide" mis en scène par Hervé Dubourjal, Jean-Michel Meunier incarne avec conviction un personnage à la faconde narcissique qui, à défaut de succès amoureux avec ladite Mariette, se fait le chantre et la douceur de vivre angevine de l'épicurisme rabelaisien.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=