Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lendemains de fête
Théâtre des Abbesses  (Paris)  février 2013

Spectacle conçu et mis en scène par Julie Berès, avec Evelyne Didi, Matthieu Gary, Vasil Tasevski, Christian Bouillette et Julie Pilod.

Pour la neuvième création de sa Compagnie Les cambrioleurs qui oeuvre pour "un théâtre sensoriel, suggestif et kaléidoscopique ", Julie Berès a choisi comme thématique la vieillesse, qui est sous les feux de l'actualité avec le film "Amour" de Michael Haneke et dont elle explore la même situation mais dans un registre bien différent.

Pour, indique-t-elle dans sa note d'intention, "parler de la vieillesse comme un âge à part entière, qui ne soit pas seulement la conclusion d’une existence, mais un âge de tous les combats, nourri encore par de grandes espérances", Julie Bérès a conçu et mis en scène "Lendemains de fête" qui se veut le voyage mnésique d’un septuagénaire atteint de sénilité qui brûle ses derniers feux face à son épouse qui tente de retenir son engloutissement dans le gouffre du néant cérébral.

Sur cette thématique, même si les mots permettent de transcender la réalité prosaïque, à l'instar de ceux de Vladimir Jankélévitch qui évoque "l’insurmontable finitude", la sentence de Chateaubriand est sans appel : la vieillesse est un naufrage.

Et sa "représentation" autre que littéraire semble vouée à une seule alternative : la sublimation ou la transgression burlesque comme pratiquées par certains photographes, dont Donigan Cumming et Nicholas Nixon, et metteurs en scène tel Jean-Michel Rabeux. Ce qui n'est pas le cas en l'espèce.

Si pour certains, les lendemains de fêtes de Julie Berès constituent un voyage onirique montrant la poésie de vieux corps désirants, allant jusqu'à la nudité et la monstration de l'acte sexuel, et une performance de conscience incarnée, pour d'autres, ils sont plus glauques que les réveils avec gueule de bois et plus déprimant qu'un opus de "Strip-tease" sur les après-midi dansant en maison de retraite.

Comédiens et circassiens, ces derniers dans des numéros de trampoline et d'acrobatie métaphore de la jeunesse et de l'agilité perdues, se meuvent dans la pénombre, pour adoucir la réalité et préserver la pudeur, dans un dispositif scénique particulièrement laid, et qui n'a rien à voir avec la beauté cachée des laids gainsbourienne, avec notamment un magmas informe pour dissimuler l'agrès, et une partition textuelle rudimentaire résultant d'une écriture de plateau.

Un bonheur toutefois, la présence talentueuse de Julie Pilod.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les Faucheuses - Comédie Nation
Le petit résistant illustré - Théâtre Essaion
La Collection - Théâtre L'Etoile du Nord
Mon Olympe - Théâtre de Belleville
Hedda - Théâtre de Belleville
Correspondance avec la Mouette - Théâtre Les Déchargeurs
Roi du silence - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les forêts de Sibérie - Théâtre Poche-Montparnasse
Ciel mon Paris ! - Théâtre Poche-Montparnasse
Ni couronne ni plaque - Théâtre de Belleville
Aime-moi - Théâtre de Belleville

• Edition du 2020-02-09 :
Macbeth - Théâtre Essaion
Faire semblant d'être normaux - Théâtre Les Déchargeurs
Un amour de jeunesse - Théâtre de la Renaissance
Eva Rami ! T'es Toi ! - Théâtre de la Huchette
Supervision - Théâtre 14
Félix Radu - Les mots s'improsent - Théâtre des Mathurins
Viel chante Barbara - Théâtre Essaion
Mots d'Elles... - Théâtre Essaion
 

• Archives :
LES SPECTACLES - Février 2020
A la recherche du temps perdu - Théâtre de la Contrescarpe
Huis Clos - Théâtre de l'Epée de Bois
Mamma, sono tanto felice... - Lavoir Moderne Parisien
Uncanny Valley - Centre Culturel Suisse
Slpendeur - Théâtre 71
Rien plus rien au monde - Théâtre de la Contrescarpe
C'est bizarre l'écriture - Théâtre Les Déchargeurs
Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ? - Théâtre du Petit Montparnasse
François Rabelais - Théâtre Essaion
Aimez moi - Théâtre Les Déchargeurs
Les Bains macabres - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Mudith Monroevitz - La Nouvelle Seine
Choses vues - Théâtre de Poche-Montparnasse
Marie des Poules, gouvernante chez George Sand - Théâtre du Petit Montparnasse
Olivia Moore - Egoïste - La Nouvelle Seine
La Lune en plein jour - Théâtre de la Huchette
Le Paradoxe sur le comédien - Théâtre La Croisée des Chemins - Belleville
Le hasard merveilleux - Théâtre de la Contrescarpe
Trop de jaune - Studio Hébertot
Attention Les Apaches ! - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Blønd and Blõnd and Blônd - Hømåj à la chønson française - Café de la Danse
Vive la Vie - Théâtre Gaité Montparnasse
Deux euros vingt - Théâtre Rive Gauche
Un Tramway nommé Désir - Théâtre La Scène Parisienne
Oh Maman ! - Théâtre La Scène Parisienne
Le Fantôme d'Aziyadé - Théâtre Le Lucernaire
Mon Isménie - Théâtre de Poche-Montparnasse
Norma Djinn - Théâtre Montmarte-Galabru
La Paix dans le monde - Manufacture des Abbesses
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6839)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=