Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laurent Saint-Gérard
Théâtre Les Feux de la Rampe  (Paris)  février 2013

Seul en scène de Laurent Saint-Gérard dans une mise en scène de Christophe Luthringer.

Laurent Saint-Gérard, Gérard comme le prénom qui est son vrai nom de (bonne) famille, et Saint, pour éviter la confusion approximative avec un célèbre imitateur, préfère le terme "performance" à celui de "one man show" ou de "seul en scène" et sa performance, qui tient, entre autres, à sa plasticité physique et vocale, ne déçoit pas.

Une performance qui fait suite à un coming out global qui tient tant explorer d'autres voies que celle du comédien classique qu'il a suivi jusqu'à présent en se faisant plaisir en jouant en solo en optant pour la veine humoristique, qu'à assumer la part de féminité qui accompagne son souci d'esthétique physique et à pratiquer un humour décomplexé et d'autant plus politiquement incorrect qu'il est dispensé par un quadra séduisant et élégant qui a tout du gendre idéal.

Tout commence par la revendication de sa minceur, injustement taxée de maigreur, qui tient tant à sa chance d'avoir une ossature fine qu'à l'entretien maniaque de son corps et le spectateur est invité à juger de visu sur pièce puisqu'en moins de temps qu'il en faut pour y croire, le voici en tenue de chippendale, divinement hâlé et épilé.

Prouvant qu'il n'a rien à cacher ni froid ni aux yeux ni au reste, les scènes irrésitisbles qui suivent, entre le coach bourrin de la salle de sport et le coiffeur mignon, donnent le ton d'un spectacle qui fonctionne sur l'opposition des contraires.

Ainsi, renvoyant dos-à-dos la beaufitude plébéienne et l'hypocrisie bourgeoise, il dresse notamment deux portraits hilarants aux antipodes l'un de l'autre, celui de sa vieille mère pure "NAP" mais version versaillaise plongée dans la lecture de la chronique nécrologique du Figaro et du vigile à molosse bas du front qui attestent également de sa capacité physique à se métamorphoser totalement.

Les textes peaufinés mêlent judicieusement autodérision, "sea, sex and sun", caricature et parodie - sa composition du naturiste du Cap d'Agde est sidérante - et il pousse le souci du détail jusqu'à faire des noirs transitionnels des intermèdes gaguesques en voix off.

Dans cette "performance" jubilatoire mise en scène par Christophe Luthringer, Laurent Saint-Gérard joue avec délectation tant dans l'intime que dans le portrait comique.

Et comme le monsieur est sincère et empathique, ça fonctionne bien

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-26 :
Une Reine en exil - Théâtre Le Verbe Fou
Requiem pour un louis d'or -  Théâtre Le verbe Fou
 

• Archives :
Ultra-Girl contre Schopenhauer - Théâtre 14
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre 14
Etienne A. - Théâtre 14
L’Ordre du jour - Théâtre 14
Littoral - Théâtre de la Colline
Covid et Humour - Le confinement, manne thématique pour les humoristes -
Focus Théâtre -
Shortcom à gogo -
A tort et à raison - Théâtre Hébertot
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures - Théâtre de l'Atelier
Eugénie Grandet - Théâtre 13/Seine
Les Innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale - Théâtre de la Colline
Penthésilée - Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Mon fils marche juste un peu plus lentement - Manufacture des Abbesses
Je ne vous aime pas - Théâtre Les Déchargeurs
Un espoir - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6899)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=