Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laurent Saint-Gérard
Théâtre Les Feux de la Rampe  (Paris)  février 2013

Seul en scène de Laurent Saint-Gérard dans une mise en scène de Christophe Luthringer.

Laurent Saint-Gérard, Gérard comme le prénom qui est son vrai nom de (bonne) famille, et Saint, pour éviter la confusion approximative avec un célèbre imitateur, préfère le terme "performance" à celui de "one man show" ou de "seul en scène" et sa performance, qui tient, entre autres, à sa plasticité physique et vocale, ne déçoit pas.

Une performance qui fait suite à un coming out global qui tient tant explorer d'autres voies que celle du comédien classique qu'il a suivi jusqu'à présent en se faisant plaisir en jouant en solo en optant pour la veine humoristique, qu'à assumer la part de féminité qui accompagne son souci d'esthétique physique et à pratiquer un humour décomplexé et d'autant plus politiquement incorrect qu'il est dispensé par un quadra séduisant et élégant qui a tout du gendre idéal.

Tout commence par la revendication de sa minceur, injustement taxée de maigreur, qui tient tant à sa chance d'avoir une ossature fine qu'à l'entretien maniaque de son corps et le spectateur est invité à juger de visu sur pièce puisqu'en moins de temps qu'il en faut pour y croire, le voici en tenue de chippendale, divinement hâlé et épilé.

Prouvant qu'il n'a rien à cacher ni froid ni aux yeux ni au reste, les scènes irrésitisbles qui suivent, entre le coach bourrin de la salle de sport et le coiffeur mignon, donnent le ton d'un spectacle qui fonctionne sur l'opposition des contraires.

Ainsi, renvoyant dos-à-dos la beaufitude plébéienne et l'hypocrisie bourgeoise, il dresse notamment deux portraits hilarants aux antipodes l'un de l'autre, celui de sa vieille mère pure "NAP" mais version versaillaise plongée dans la lecture de la chronique nécrologique du Figaro et du vigile à molosse bas du front qui attestent également de sa capacité physique à se métamorphoser totalement.

Les textes peaufinés mêlent judicieusement autodérision, "sea, sex and sun", caricature et parodie - sa composition du naturiste du Cap d'Agde est sidérante - et il pousse le souci du détail jusqu'à faire des noirs transitionnels des intermèdes gaguesques en voix off.

Dans cette "performance" jubilatoire mise en scène par Christophe Luthringer, Laurent Saint-Gérard joue avec délectation tant dans l'intime que dans le portrait comique.

Et comme le monsieur est sincère et empathique, ça fonctionne bien

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-12-08 :
Mister Paul - Théâtre L'Atalante
"A" - Théâtre La Scène Parisienne
Elvira - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
New Magic People Show - Théâtre Athnée-Louis Jouvet
Deux amoureux à Paris - Studio Hébertot
Architecture - Théâtre des Bouffes du Nord

• Edition du 2019-12-01 :
L'Analphabète - Artistic Théâtre
Des territoires (...et tout sera pardonné ?) - Théâtre de la Bastille
War Horse - La Seine Musicale
Trois femmes (L'Echappée) - Théâtre Le Lucernaire
Nobody is perfect - Théâtre La Scène Parisienne
Evita - Le destin fou d'Eva Peron - Théâtre de Poche-Montparnasse
Le paradoxe amoureux - Théâtre Le Lucernaire
Une Pierre - Théâtre Ouvert
La plus précieuse des marchandises - Théâtre Ouvert
 

• Archives :
Au Café Maupassant - Théâtre de Poche-Montparnasse
Douce - Théâtre Lepic
Mort prématurée d'un chanteur populaire dans la force de l'âge - Théâtre de la Colline
Beginning - Studio Hébertot
Juste ça - Théâtre Ouvert
Les Folies Gruss - Cirque Gruss
Soulèvement - Théâtre national de Chaillot
Les Spectacles -
Nous pour un moment - Ateliers Berthier
Macbeth - Théâtre L'Etoile du Nord
Grand Menteur - Théâtre Ouvert
Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur II - Théâtre du Rond-Point
Pour ceux qui parlent tout seuls - Théâtre Darius Milhaud
Julien Cottereau - aaAhh Bibi - Théâtre Le Lucernaire
Un Vers de Cid - Théâtre Essaion
Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le camp naturiste - Théâtre du Rond-Point
On s'en va - Théâtre national de Chaillot
Pièce - Théâtre des Abbesses
Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine - Théâtre de la Tempête
La Vie est belle - Théâtre 13/Jardin
La dernière bande - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
21 rue des Sources - Théâtre du Rond-Point
L'Effort d'être spectateur - Théâtre du Rond-Point
Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie - Studio Hébertot
La Diva divague - Théâtre de Dix Heures
Une des dernières soirées de Carnaval - Théâtre des Bouffes du Nord
Bartleby - Théâtre Essaion
Les Mille et Une Nuits - Théâtre national de l'Odéon
Mademoiselle Julie - Théâtre de la Tempête
Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar - Espace Chapiteaux de La Villette
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6755)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=