Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peïo
L'Ombre et la Lumière  (Altraiz 64 / Believe)  février 2013

Pour la quatrième année consécutive, à l’occasion du Printemps des Poètes, l’association du même nom propose le concours Andrée Chedid du poème chanté. En clair, ça consiste à mettre un poème en chanson, poser sa participation et être élu par un jury (présidé cette année par un membre des Têtes Raides). Cette année, Peïo remporte le précieux sésame, avec "L’Attrape Rêves" de Michel Butor.

Dans la foulée, il sort L’ombre et la lumière, neuf titres guitare-voix-frenchy. Il rentre directement dans ma catégorie des chanteurs romantico-poétiques, ceux qui nomment l’amour "Rose", qui débutent leur prose de froufrous, qui expriment leurs blessures… simplement parce qu’ils créent avant tout pour eux-mêmes, pour comprendre le pourquoi du comment en passant par l’introspection. Et Peïo en est, dans toute sa fragilité et à pas de loup : "Un homme aux pieds d’argile", "un arbre sans racine".

Bon, franchement, il ne vous fera pas vous trémousser dans le salon, ni sourire aux feux rouges. Mais si vous avez encore un peu de bonté aux creux des mains, Peïo vous touchera par une sensibilité toute personnelle. Parce que s’il se contentait de parler de la fleur fanée, de la recherche de sa voix et de ses racines ("D’où je viens"), et bien nous le qualifierons certainement de narcissique, alors qu’il sait lever les yeux et regarder autour de lui.

Ce qu’il voit n’est pas du plus joyeux, mais il a un certain talent de raconteur qui ne laisse pas indifférent. La plus troublante est celle de ce jeune adulte parti accomplir son rêve dans le monde occidental, les frontières, les dollars des vieillards de son village désargenté, les convois, puis le bord de la péninsule, la dernière virgule, le zodiac, les pieds liés dans l’eau glacée ("j’ai laissé ma peau noire sur la grève De Gibraltar").

De la belle poésie mélancolique, une voix sans sophistication, des guitares et une mandoline pour la légèreté, quelques jolies mélodies et de l’entrain, un bon moment entre douceur et réflexions sur la suite, l’après, le pourquoi, la fin ?

"J’ai vu des hommes sans haine écraser des fleurs sauvages, chacun dans la nature sauvage cherche infiniment sa voix, on ne fait qu’un seul passage et l’on n’a pas le choix".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I NI CE de Peïo & The Mermaids

En savoir plus :
Le site officiel de Peïo
Le Soundcloud de Peïo
Le Facebook de Peïo


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-01-19 :
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
GRIO - GRand Impérial Orchestra - Music Is Our Mistress
Nova Twins - Who are the girls ?

• Edition du 2020-01-12 :
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
Tiste Cool - Caïpiranha
Listen in Bed - My Favourite Things (Mix #8)
 

• Archives :
Listen in Bed - Emily The One (Mix #7)
Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz - Mozart: Youth Symphonies
David Giguère - Constance
François Chaplin, Marcela Roggeri - Années Folles, Crazy Paris !
Chris LeHache - Né !
Super Parquet - Super Parquet
Gemma - EP
Rod Barthet - Ascendant Johnny Cash
Vanessa Benelli Mosell - Maurice Ravel : Concerto in G
Geoffroy Couteau - Brahms : Intégrale de l'oeuvre pour piano seul
John Nelson, Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Berlioz La Damnation de Faust
MC Pampille - Sur le banc de touche
Pikku - 5, 3, 2, 1
Camille Bénâtre - Après le Soir
Adam Wood - Hello Again EP
Pleasure Principle - Pleasure Principle
Xavier Roumagnac Eklectik Band - 78 tours
Listen in Bed - Plastic Ono Utero (émission 7)
Dave Liebman - Joe Lovano - Greg Osby - Street Talk : Saxophone Summit
41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2019 - Ben Shemie - Tau - Art Melody - Shht - Los Bitchos - Shortparis - Go Go Machine Orchestra - Megative - Edgar - Sun - Acid Arab - Wunderbar - Mush - Yin Yin - San Salvador
Molto Morbidi - I Don't Know What I'm Doing EP
Sun - Brutal Pop EP
My Imaginary Loves - Aside
Midnight Colors - Midnight Colors
Marcel et son orchestre - Hits Hits Hits Hourra
Les Bons Becs - Big Bang
Andoni Iturrioz - Le roi des ruines
Kid Francescoli - Single So Over
David Byrne - American Utopia on Broadway
C GEM and the Red Moon Orchestra - Interview
- les derniers albums (5883)
- les derniers articles (140)
- les derniers concerts (2320)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1084)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=