Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peïo
L'Ombre et la Lumière  (Altraiz 64 / Believe)  février 2013

Pour la quatrième année consécutive, à l’occasion du Printemps des Poètes, l’association du même nom propose le concours Andrée Chedid du poème chanté. En clair, ça consiste à mettre un poème en chanson, poser sa participation et être élu par un jury (présidé cette année par un membre des Têtes Raides). Cette année, Peïo remporte le précieux sésame, avec "L’Attrape Rêves" de Michel Butor.

Dans la foulée, il sort L’ombre et la lumière, neuf titres guitare-voix-frenchy. Il rentre directement dans ma catégorie des chanteurs romantico-poétiques, ceux qui nomment l’amour "Rose", qui débutent leur prose de froufrous, qui expriment leurs blessures… simplement parce qu’ils créent avant tout pour eux-mêmes, pour comprendre le pourquoi du comment en passant par l’introspection. Et Peïo en est, dans toute sa fragilité et à pas de loup : "Un homme aux pieds d’argile", "un arbre sans racine".

Bon, franchement, il ne vous fera pas vous trémousser dans le salon, ni sourire aux feux rouges. Mais si vous avez encore un peu de bonté aux creux des mains, Peïo vous touchera par une sensibilité toute personnelle. Parce que s’il se contentait de parler de la fleur fanée, de la recherche de sa voix et de ses racines ("D’où je viens"), et bien nous le qualifierons certainement de narcissique, alors qu’il sait lever les yeux et regarder autour de lui.

Ce qu’il voit n’est pas du plus joyeux, mais il a un certain talent de raconteur qui ne laisse pas indifférent. La plus troublante est celle de ce jeune adulte parti accomplir son rêve dans le monde occidental, les frontières, les dollars des vieillards de son village désargenté, les convois, puis le bord de la péninsule, la dernière virgule, le zodiac, les pieds liés dans l’eau glacée ("j’ai laissé ma peau noire sur la grève De Gibraltar").

De la belle poésie mélancolique, une voix sans sophistication, des guitares et une mandoline pour la légèreté, quelques jolies mélodies et de l’entrain, un bon moment entre douceur et réflexions sur la suite, l’après, le pourquoi, la fin ?

"J’ai vu des hommes sans haine écraser des fleurs sauvages, chacun dans la nature sauvage cherche infiniment sa voix, on ne fait qu’un seul passage et l’on n’a pas le choix".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I NI CE de Peïo & The Mermaids

En savoir plus :
Le site officiel de Peïo
Le Soundcloud de Peïo
Le Facebook de Peïo


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
- 29 décembre 2019 : JOYEUSE ANNEE 2020 !
- 22 décembre 2019 : Joyeux Noël
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=