Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Foxygen
We are the 21th Century Ambassadors of Peace & Magic  (Jagjaguwar)  janvier 2013

"Si je n’étais pas membre de Foxygen, je serais le premier à trouver louche une telle excitation autour de ce groupe" pouvait-on lire au détour d’un article d’une revue pop moderne, profession de foi éclairée d’un des membres du groupe californien Foxygen.

Car une fois la vague hype passée, que reste-t-il vraiment de ce disque ? Sans parler de tout le décorum en toc et de l’attitude de branleurs néo-hippies usée jusqu’à la corde que le groupe trimbale avec lui jusqu’à des concerts chaotiques qui, à l’image de leur musique, n’est rien de moins qu’un recyclage du rock des années 60-70. Sincèrement pas grand-chose, si ce n’est un saut dans le passé, que même MGMT n’aurait osé suivre, pour un groupe qui clame haut et fort que la musique, c’était mieux avant et que rien ne vaut Fleetwood Mac, Spacemen 3 et la période 1965-1977.

Né en 2005 en Californie, Foxygen est un duo formé de Sam France et Jonathan Rado ayant déjà à son actif deux albums et deux bonnes poignées d’EP auto-produits dont Take The Kids Off Broadway qui leur a permis d’être repéré l’année dernière par Sam Swift de The Shins. Californien, la pochette très subliminale et le titre de leur disque parlant de paix et de magie, non Foxygen ne fait pas dans la subtilité et tout cela sent le flower power, le swinging london et le patchouli à plein nez.

Et si on est bien forcé de reconnaître que le duo arrive à trousser de belles mélodies, on ne peut s’empêcher de penser aux illustres aînés passés avant : Rolling Stones période Beggars Banquet ou Exil on main street sur la quasi intégralité du disque, la voix de France faisant inévitablement penser à celle de Jaegger, T-Rex époque Cosmic Dancer mais aussi les Beatles ou le Velvet. Je ne parlerai même pas des arrangements littéralement copiés sur ceux de George Martin ou John Paul Jones.

Le problème comme le souligne Foxygen eux-même, c’est que ce genre de musique, c’était mieux avant. Alors certains pourront toujours arguer que le groupe se démène pour réinventer le truc, que les chansons ne sont pas si mal que cela, il manque cruellement le génie, la clairvoyance et les flamboyances des artistes sus-cités. Le sentiment de rébellion et de libération porté par la musique de l’époque semble si loin que je ne peux m’empêcher de penser comme me soufflait un ami que ce disque ne sera vraiment écoutable que dans 60 ans, quand on confondra un peu les différentes époques de la pop. D’ici là…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hang de Foxygen
La chronique de l'album Seeing Other People de Foxygen
Foxygen en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Foxygen en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Foxygen
Le Bandcamp de Foxygen
Le Soundcloud de Foxygen
Le Facebook de Foxygen


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 3 mai 2020 : Déconfi...ture

On sera déconfiné le 11 mai, mais en fait non, et surtout pas en ce qui concerne la culture. Soyons patients ... En attendant, on organise des concerts sur Twitch.TV, suivez la chaine. Et on continue bien sûr de vous proposer de quoi vous réjouir chaque semaine.

Du côté de la musique :

"Les saisons volatiles" de Babx
"Stray" de Bambara
"Love songs" de Batist & the 73' à découvrir en concert live le 5 mai à 19h30 ici
"Content" de Miro Shot
"Invisible" de Benoit Bourgeois
"La traversée" de Bertand Betsch
"Danzas" de Cuareim Quartet & Natasha Rogers
et toujours :
"Fetch the bolt cutters" de Fiona Apple
Rencontre avec Fabien Martin, autour de "aMour(s)" son nouvel album. Il nous accueilli dans son studio pour 4 titres live à découvrir ici
"Féloche and the mandolin' orchestra" de Féloche
"Highlines" de Foehn Trio
"d'Indy - Dupuy : sonates" de Gaetane Prouvost & Eliane Reyes
"Grand palladium" de Grand Palladium
"Le live des 20 ans" des Tit' Nassels
Maghreb K7 Club Synth Rai, Chaoui & Staifi 1985, 1997
"The headshakers" de The Headshakers
"Tableau d'enfance" de Tristan Pfaff

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

du théâtre contemporain avec :
"Providence" en vidéo
"Démons" en vidéo
"Mon cœur" en vidéo
"Savoir Vivre"
des comédies :
"Nuit d'ivresse"
"Panique au Ministère"
"Modele déposé"
du côté des humoristes :
"Elles s'aiment depuis 20 ans"
"Chevallier et Laspalès - La rentrée des sketches"
au theatre ce soir :
"Attends-moi pour commencer"
"Les portes claquent"
des classiques recontextualisés :
"Arlequin, serviteur de deux maîtres"
"Le Tartuffe"
du théâtre musical avec "La Grande petite Mireille"
l'édition 2020 du "Cabaret décadent" du Cirque électrique en 4 séquences : seq 1 - seq 2 - seq 3 - seq 4
aller à l'Opéra avec :
"La Nonne sanglante"
de Gounod revue par David Bobée
"Les Noces de Figaro" de Mozart dans leur siècle par le cinéaste américain James Gray
et finir avec une curiosité musicale : "Les Demoiselles de Rochefort"

Expositions :

voir ou revoir l'exposition "La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol en vidéo
des visites commentées par les commissaires :
"Le Mystère Le Nain" au Musée du Louvre-Lens
et "Raphaël à Chantilly - Le maître et ses élèves" au Château de Chantilly
parcourir l'Hexagone avec la visite de la maison de Claude Monet à Giverny et le parcours des collections de la Cité de la dentelle et de la mode de Calais
partir ensuite pour l'Europe en Suisse avec la Fondation Beyeler et en Grèce à l'Acropolis Museum
puis s'envoler pour Tokyo au National Museum of Western Art de Tokyo et en Inde à la National Gallery of Modern Art de Delhi
enfin revenir à Paris pour finir en musique avec l'exposition "Du Vinyle à l'Internet – Mille façons d'écouter la musique" au Musée de la Sacem

Cinéma at home avec :

voir ou revoir en streaming :
de l'émotion avec "Un été magique" de Rob Reiner
de la science-fiction avec "Dune" de David Lynch
du peplum avec "L'Egyptien" de Michael Curtiz
du drame avec :
"Jonas" de Christophe Charrier
une comédie moderne avec "La Belle noiseuse" de Jacques Rivette
au Ciné Club :
"Mes Petites Amoureuses" de Jean Eustache
"Mon oncle" de Jacques Tati
une rareté les minutes sauvegardées de "My Best Friend's Birthday" de Quentin Tarantino son premier long métrage
et le documentaire de "Kubrick par Kubrick" de Gregory Monro

Lecture avec :

"PLS" de Joanne Richoux
"Le nouveau western" de Marc Fernandez
"La femme révélée" de Gaëlle Nohant
et toujours :
"Le coeur de l'Angleterre" de Jonathan Coe
"Mauthausen" de Iakovos Kambanéllis
"Papa" de Régis Jauffret
"Le sourire du scorpion" de Patrice Gain
"Une machine comme moi" de Ian McEwan

Froggeek's Delight :

Suivez la chaine Twitch de Froggy's Delight pour des lives Jeux vidéos tout au long de la semaine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances
- La Mare Aux Grenouilles #05
- 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?
- 21 juin 2020 : la Fête de la Musique Sanson
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=