Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Foxygen
We are the 21th Century Ambassadors of Peace & Magic  (Jagjaguwar)  janvier 2013

"Si je n’étais pas membre de Foxygen, je serais le premier à trouver louche une telle excitation autour de ce groupe" pouvait-on lire au détour d’un article d’une revue pop moderne, profession de foi éclairée d’un des membres du groupe californien Foxygen.

Car une fois la vague hype passée, que reste-t-il vraiment de ce disque ? Sans parler de tout le décorum en toc et de l’attitude de branleurs néo-hippies usée jusqu’à la corde que le groupe trimbale avec lui jusqu’à des concerts chaotiques qui, à l’image de leur musique, n’est rien de moins qu’un recyclage du rock des années 60-70. Sincèrement pas grand-chose, si ce n’est un saut dans le passé, que même MGMT n’aurait osé suivre, pour un groupe qui clame haut et fort que la musique, c’était mieux avant et que rien ne vaut Fleetwood Mac, Spacemen 3 et la période 1965-1977.

Né en 2005 en Californie, Foxygen est un duo formé de Sam France et Jonathan Rado ayant déjà à son actif deux albums et deux bonnes poignées d’EP auto-produits dont Take The Kids Off Broadway qui leur a permis d’être repéré l’année dernière par Sam Swift de The Shins. Californien, la pochette très subliminale et le titre de leur disque parlant de paix et de magie, non Foxygen ne fait pas dans la subtilité et tout cela sent le flower power, le swinging london et le patchouli à plein nez.

Et si on est bien forcé de reconnaître que le duo arrive à trousser de belles mélodies, on ne peut s’empêcher de penser aux illustres aînés passés avant : Rolling Stones période Beggars Banquet ou Exil on main street sur la quasi intégralité du disque, la voix de France faisant inévitablement penser à celle de Jaegger, T-Rex époque Cosmic Dancer mais aussi les Beatles ou le Velvet. Je ne parlerai même pas des arrangements littéralement copiés sur ceux de George Martin ou John Paul Jones.

Le problème comme le souligne Foxygen eux-même, c’est que ce genre de musique, c’était mieux avant. Alors certains pourront toujours arguer que le groupe se démène pour réinventer le truc, que les chansons ne sont pas si mal que cela, il manque cruellement le génie, la clairvoyance et les flamboyances des artistes sus-cités. Le sentiment de rébellion et de libération porté par la musique de l’époque semble si loin que je ne peux m’empêcher de penser comme me soufflait un ami que ce disque ne sera vraiment écoutable que dans 60 ans, quand on confondra un peu les différentes époques de la pop. D’ici là…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hang de Foxygen
La chronique de l'album Seeing Other People de Foxygen
Foxygen en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Foxygen en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Foxygen
Le Bandcamp de Foxygen
Le Soundcloud de Foxygen
Le Facebook de Foxygen


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-01-19 :
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
GRIO - GRand Impérial Orchestra - Music Is Our Mistress
Nova Twins - Who are the girls ?

• Edition du 2020-01-12 :
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
Tiste Cool - Caïpiranha
Listen in Bed - My Favourite Things (Mix #8)
 

• Archives :
Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler - Le rêve et la terre : Debussy - Ginastera
Dirty Bootz - Broken Toy
Nitaï Hershkovits - Lemon the moon
Gottfried von der Goltz - Telemann : Frankfurt Sonatas
Ensemble Gilles Binchois - Voix du Ciel
Listen in Bed - Emily The One (Mix #7)
Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz - Mozart: Youth Symphonies
David Giguère - Constance
François Chaplin, Marcela Roggeri - Années Folles, Crazy Paris !
Chris LeHache - Né !
Super Parquet - Super Parquet
Gemma - EP
Rod Barthet - Ascendant Johnny Cash
Vanessa Benelli Mosell - Maurice Ravel : Concerto in G
Geoffroy Couteau - Brahms : Intégrale de l'oeuvre pour piano seul
John Nelson, Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Berlioz La Damnation de Faust
MC Pampille - Sur le banc de touche
Pikku - 5, 3, 2, 1
Camille Bénâtre - Après le Soir
Adam Wood - Hello Again EP
Pleasure Principle - Pleasure Principle
Xavier Roumagnac Eklectik Band - 78 tours
Listen in Bed - Plastic Ono Utero (émission 7)
Dave Liebman - Joe Lovano - Greg Osby - Street Talk : Saxophone Summit
41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2019 - Ben Shemie - Tau - Art Melody - Shht - Los Bitchos - Shortparis - Go Go Machine Orchestra - Megative - Edgar - Sun - Acid Arab - Wunderbar - Mush - Yin Yin - San Salvador
Molto Morbidi - I Don't Know What I'm Doing EP
Sun - Brutal Pop EP
My Imaginary Loves - Aside
Midnight Colors - Midnight Colors
Marcel et son orchestre - Hits Hits Hits Hourra
- les derniers albums (5883)
- les derniers articles (140)
- les derniers concerts (2320)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1084)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=