Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yeti Lane - Crâne Angels - Bewitched Hands
Le Forum  (Charleville-Mézières)  samedi 2 mars 2013

Comme beaucoup de villes moyennes, et pas que, Charleville-Mézières chef-lieu des Ardennes, a longtemps connu la sinistrose au niveau des concerts de rock, indépendant qui plus est. Dans les années 90, alors que j’étais dans un lycée Carolomacérien, c’est comme cela que l’on nomme les habitants de Charleville-Mézières, je me contentais de rêver en technicolor de concerts de Radiohead, The Auteurs ou des Trash Can Sinatras, en écoutant Lenoir à la radio. Aux alentours ça n’était pas mieux, Reims ne programmait rien de bien passionnant ou qu’à de rares exceptions.

Pas de salle de musiques actuelles, concept qui n'existait pas encore à l’époque, mais des bars oui. Et des bars à Charleville il y en avait… Surtout un, qui en plus n'était pas loin du conservatoire où je terminais mes études musicales. Le Côté Tabou. Lieu mythique s'il en est, où tout Carolo qui se respecte est allé au moins une fois boire une bière. Ce bar programmait presque tous les samedis un groupe, très souvent de la ville ou de la région, parfois au rayonnement national comme Autour de Lucie, voire international comme Saint-Etienne, deux concerts chers à mon cœur comme vous pouvez vous en douter. Enfin bref, une jeunesse musicale comme bon nombre de français.

Alors quel plaisir de se retrouver ici presque vingt ans plus tard ! De voir que le paysage musical y a évolué favorablement. Un grand raout musical, le Cabaret Vert, s’y déroule maintenant chaque fin d'été et la ville s’est dotée enfin d’une salle de concert : Le Forum, un ancien cinéma resté presque en l’état. Quel plaisir aussi de pouvoir assister à un concert à l’affiche vraiment alléchante puisque sont réunis Crâne Angels, Yeti Lane et les Bewitched Hands ! Sympa non ?

C’est à Yeti Lane d’ouvrir les hostilités devant un public pas forcément conquis d’avance, chose étonnante au vue du dernier album des natifs de Charleville, The Echo Show, superbe invitation à une exploration rock synthétique. Malgré quelques problèmes de sons au niveau des basses et de la voix de Ben Pleng, parfois difficilement audible, le groupe nous emmène loin grâce à leur space rock. Le duo fait preuve d’une véritable maîtrise instrumentale, distille ses mélodies zébrées de sons de guitares, synthés et batterie. Le groupe sait mettre son égo en retrait pour mieux placer en avant sa musique. Le jeu de scène est minimaliste, qu’importe tant que l’on ait l’ivresse du voyage. Il faut ajouter également une setlist pensée comme un long crescendo avec comme climax le tendu "Analog Weel". Un seul regret, un concert bien trop court.

Le temps de boire une bière, ou deux et les Crâne Angels investissent la scène. C’est une vraie troupe, neuf sur scène, qui se met en place et dès le départ on sent que le plaisir de jouer ensemble est palpable. Et quand il y a du plaisir sur scène, il y en a toujours dans la fosse ! Bien que composé d’artistes venant d’horizons divers : entre pop rock apocalyptique avec Lonely Walk, folk aérien avec Botibol, poésie pop avec petit fantôme ou garage rock avec J.C. Satan (etc.), il se crée une véritable alchimie qui nous emporte dès "Time and Places" dans un joyeux bordel, à l'énergie faisant penser à une bacchanale musicale.

Le micro est partagé entre les différents musiciens, et les Crâne Angels balancent des titres efficaces et vraiment enthousiasmants ("Give me", "Morning Sun", "Family", "Eyes Closed", le terrifiant "Attila" ou la référence au réalisateur italien Lucio Fulci pour n’en citer que quelques uns). Loin d’être une simple copie à la française des farfelus et doucement illuminés Polyphonic Spree, le collectif aime aussi, derrière son côté troupe sympathiquement pop, bousculer à grand renfort de moments elliptiques et électriques. Tout cela faisant un concert agrégat de différentes esthétiques s’ajoutant pour faire une œuvre à part entière, forcément inclassable, tourbillonnant, euphorisant. Fort.

Le temps de boire un verre, encore, et de prendre l’air avec Père Dodudaboum, Monsieur Crane et Lispector et il est temps de retourner dans la salle pour voir le groupe en tête d’affiche : The Bewitched Hands.

Dire que les rémois sont accueillis avec enthousiasme est un euphémisme. Et, comme ne le cesse de me le répéter un spectateur très légèrement éméché à côté de moi, le groupe joue à la maison. Ou presque. L’efficacité de la pop champagne des Bewitched Hands est-elle soluble sur scène ? Clairement oui. Elle semble même s’y épanouir là où sur disque leur musique tend parfois à une certaine redondance. Les 6 musiciens font le métier avec un professionnalisme sans faille et on sent dès le départ que le concert sera parfaitement rodé. Les titres, les tubes s’enchaînent devant un public en liesse, trop heureux de se mélange de joie collective, de groove bancale, d’horreur pacotille, de pop chorale et de nostalgie. Entre "Sea" qui ouvre le set et "Sahara Dream" qui le clot, les Bewitched hands auront montré l'étendu de leur talent, et l’on se surprendra même à chanter en chœur "hou hou hou"…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Yeti Lane en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Yeti Lane en concert au Festival La Route du Rock #22 (vendredi 10 août 2012)
Yeti Lane en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - vendredi 26 août
L'interview de Yeti Lane (samedi 2 mars 2013)
La chronique de l'album Le Sylphide de Brighton de Crane Angels
The Bewitched Hands en concert au Point Ephémère (20 octobre 2008)
The Bewitched Hands en concert au Festival GéNéRiQ 2009
The Bewitched Hands en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (vendredi 6)
The Bewitched Hands en concert au Festival Les Inrocks Black XS 2010 (Jour 6
The Bewitched Hands en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
The Bewitched Hands en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - vendredi 12 avril


En savoir plus :
Le site officiel de Yeti Lane
Le Myspace de Yeti Lane
Le Facebook de Yeti Lane
Le Bandcamp de Crâne Angels
Le Myspace de Crâne Angels
Le Facebook de Crâne Angels
Le site officiel de The Bewitched Hands
Le Myspace de The Bewitched Hands
Le Facebook de The Bewitched Hands

Crédits photos : Jérôme Gillet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words

• Edition du 2020-05-17 :
Anne de Fornel - Jay Gottlieb - Cage Meets Satie
Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce - Love is everywhere
Les Enfants d'Icare - Hum-Ma
Sébastien Forrester - Spirals EP
Duñe & Crayon - Hundred Fifty Roses
Facteurs chevaux - Chante-nuit
Ezra Furman - Sex Education
Hermetic Delight - F.A. Cult
Pierre - 9 songs
Batist & the 73' - Interview
 

• Archives :
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
The HeadShakers - The Headshakers
Foehn Trio - Highlines
Gaëtane Prouvost & Éliane Reyes - D'Indy - Dupuy : Sonates
Les Tit'Nassels - Le live des 20 ans
Fiona Apple - Fetch the Bolt Cutters
Fabien Martin - Interview
Listen in Bed - I LIke You (Mix #14)
Lazy Flow - Global Warming EP
Gemma & Pierre Rochefort - Les Autres single
Koki Nakano - Pre-choreographed
- les derniers albums (6056)
- les derniers articles (150)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1093)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=