Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Sophia Lorenians - Joya Hope - Lëk Sèn
Sélection de singles  (Divers)  mars 2013

Aujourd’hui, c’est conseil de classe, sauf que je suis le seul professeur à être présent à cause de la neige… Enfin, surtout à cause de la RATP qui est incapable de faire rouler des bus sous 5 centimètres de flocons, contrairement à des petites villes de province (moi, je viens d’Annonay en Ardèche, environ 17.000 habitants et en hiver, les bus circulent sous beaucoup plus de neige et avec beaucoup moins de moyens), mais ceci n’est pas le sujet du jour. J’ai failli organiser un conseil de discipline pour le cas d’Amandine Bourgeois (et surtout de son clip) qui va représenter la France à L’Eurovision, mais cette vidéo me donne des cauchemars, du coup ce conseil de classe va étudier 3 EP. Je vous annonce directement que j’ai été incapable de juger le cas d’un des élèves, je propose le redoublement pour un autre et donne une mention à la meilleure élève.

The Sophia Lorenians Jogging Musique (Moonkeys Music, février 2013)

The Sophia Lorenians est un trio Franco-New-Yorkais qui joue une pop soul. L'EP commence par une pépite électro-pop avec un poil de funk. On enchaîne avec un autre titre de pop dansante, teinté de soul et de funk (avec une voix qui rappelle parfois le grand Michael Jackson).

Par contre, la suite est plus que décevante. Là où ils auraient pu s’inspirer du vrai R’n’B à la Otis Redding, ils nous balancent un R’n’B moderne qui sonne comme un mauvais Matt Pokora (époque "je tente d’être le Justin Timberlake français", qui était juste avant sa période "j’arrive pas à me renouveler alors je vais faire des reprises de Goldman"). Bref, 2,5 titres pas mal sur 5, ça fait tout juste la moyenne. Si le groupe promet d’approfondir la veine Pop / Soul dansante, on leur proposera le redoublement. Mais s'ils continuent les délires R’n’B outranciers, ça sera conseil de discipline et renvoi immédiat.

Joya Hope Insomnia (Autoproduit, octobre 2012)

L'ex-leader des Bitchee Bitchee Ya Ya Ya (aujourd'hui en hiatus) est de retour avec un projet solo. Si son premier EP est plus calme que ce à quoi elle nous avait habitué, ça reste un peu torturé. Dans le premier titre teinté de dubstep, on ressent une énergie contenue, comme à deux doigts de l’explosion. On enchaîne avec une grosse rythmique sur le second titre et un chant plus scandé. L’EP se termine par une reprise vaporeuse de "Girls Just Want To Have Fun". Sur ce titre, Joya Hope est planante et hypnotique.

Un projet electro/pop/punk rentre dedans avec une voix très présente et fascinante. Par contre, la pochette de cet EP est vraiment moche (comme l’était déjà, si je me rappelle bien celle de Bitchee Bitchee Ya Ya Ya – Jackie EP), donc il va falloir faire un petit passage par le cours d’art plastique mais à part ce point négatif, Joya Hope passe en classe supérieure avec mention.

Lëk Sèn EP (Chapter Two Records / Wagram Music, octobre 2012)

Je ne vais pas y arriver, j’ai essayé mais je ne suis pas capable de chroniquer, même en quelques lignes ce genre de musique. Ça m’emmerde au plus haut point. Donc si vous êtes fan de reggae et de world, allez écouter ce disque par vous-même et faites vous votre propre idée, mais moi je n’ai pas d’avis. A la rigueur ce que je peux dire, c’est que le maillot de corps en résille verte que porte Lëk Sèn sur la pochette du disque est vraiment très beau mais l’école de pêche de Dakar a appelé et ils aimerait bien récupérer leurs filets…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Lëk Sèn (mardi 23 octobre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de The Sophia Lorenians
Le Myspace de The Sophia Lorenians
Le Facebook de The Sophia Lorenians
Le site officiel de Joya Hope
Le Facebook de Joya Hope
Le Myspace de Lëk Sèn
Le Facebook de Lëk Sèn


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Lek Sen (23 octobre 2012)


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=