Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Calico
La Mue  (GMP / Coop Breizh)  mars 2013

Pfff… Je ne dois pas avoir mué encore… Atta, fais voir, c’est quoi ? La Mue. Coquelicot ? Ah ! Calico ! Bon, OK, je n’ai rien compris. D’habitude, je préfère les paroliers français, simple question de compréhension mais là, je crois que Molière n’est pas le même au pays des coquelicots.

Et pourtant, une superbe musique, des arrangements harmonieux, du rock-soft, folk… Mais pardon, "les paroles ont du sens", non. Ah si, on comprend, là n’est pas la question, je sais bien qu’il faut un certain nombre de souffles et de pieds dans une phrase musicale, que les partitions ont des règles implacables, qu’y associer des mots, pire, de raconter des histoires avec ces contraintes relève parfois d’un vrai défi, non relevé ici.

A part quelques tournures joliment exprimées, "Une vie normale de schizophrène Moi, mes prochains comme mes prochaines Embrassés dans la même chaleur" ("Contrôle") : what ? Ça veut dire quoi, ça ? Mes prochains quoi ? Embrasser qui ? Faire le tour avec ses bras ou donner des bisous ?

"Deux anglaises, dans la campagne anglaise, deux anglaises à la distinction sévère, la vieille Angleterre" ("Deux anglaises"). Hein ? J’ai bien compris la référence au lesbianisme rosbif, mais pourquoi ces mots sans suite en plein milieu ? C’est une reprise de Clarika, mais quand même, elle en a écrite des meilleures.

OK, OK, commençons par le début. Présentations ! Calicot, l’équivalent de "midinette" dans le Paris de Zola, ou banderole de coton grossier. A l’origine de la formation du groupe, trois frères et deux amis, tous Bretons. Pop, rock, guitares, chœurs, rythmes, refrains, claviers, percussions, et la petite sœur pour la touche féminine. Une musique magnifique, entre frissons des grands espaces et douillette intériorité.

Et je viens de me rendre compte qu’une explication de texte est fournie avec cet exemplaire promotionnel. Est-ce qu’elle fera partie du packaging final ? "La source" parle de la mère, "Contrôle" pour embrasser ses vies de schizophrène, "C’est ailleurs" interroge sur le vrai sens des choses. Qu’aviez-vous pris avant d’écrire les gars ?

"Par le lock-out annihilé Par le black-out annulé Un printemps sur le champ" ("Le réveil")
"J'avance équilibriste Dans un corps qui ruisselle" ("C'est ailleurs")
"Des idées prises dans les rideaux Debout les mots" ("Debout les mots")

Nous ne parlons décidément pas la même langue, les amis. Les spécialistes voient la thématique de l’humain. Je préfère garder la bande son, uniquement, la vraie qualité de Calico.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Calico
Le Myspace de Calico
Le Facebook de Calico


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 18 août 2019 : Au rythme des vacances
- 11 août 2019 : Sur la Route du Rock
- 4 août 2019 : De festival en festivals
- 28 juillet 2019 : La canicule recule
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=