Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La cuisse du steward
Théâtre Clavel  (Paris)  avril 2013

Comédie de Jean-Michel Ribes, mise en scène de Renaud Vaupré, avec Manon Bouchareu, Emmanuelle Lamoure, Cyril Perrin, Sylvain Prada et Serge Vollmar.

Dans l’œuvre abondante de Jean-Michel Ribes, "La cuisse du steward", pourtant montée en 1990 avec Jacqueline Maillan et Henri Virlojeux, fait figure de pièce inconnue.

C’est donc tout à l’honneur de la Compagnie du Désastre - qui ne mérite pas son nom - de la ressusciter.

C’est à plusieurs milliers de mètres de haut, dans la Cordillère des Andes, que Lionel et Yvonne tentent de survivre après la chute de leur avion, un avion heureusement rempli de footballeurs sud-américains qui ont eu la bonne idée de ne pas survivre et de fournir de la nourriture facile à congeler aux rescapés.

On connaît ce fait-divers qui a marqué les années 1970 et permis bien des débats aux Dossiers de l’écran. Ici, bien sûr, l’anthropophagie pose peu de problèmes et est propice à quelques moments d’humour aussi noir que saignant. Quand commence "La cuisse du steward", il ne reste pas grand-chose en stock pour nos naufragés : un pied de footballeur… et, titre de la pièce oblige, un bon cuissot de steward. Lionel et Yvonne s’interrogent sous leurs couches de vêtements hétéroclites : dévorer ce noble morceau ou le garder pour un joyeux Noël inoubliable.

Mais Jean-Michel Ribes n’a pas construit un huis clos rigoureux et l’irruption de deux autres rescapés, pas moins caricaturaux que le couple Lionel-Yvonne, fait basculer la pièce. On ne brisera pas le suspense en révélant que tout ce beau monde va redescendre vers la jungle d’un pays proie des moustiques et des juntes militaires. On est entre café-théâtre et bandes dessinées, quelque part dans le voisinage de Tintin chez les Picaros et aux confins du pays du Marsupilami.

Comédiens amateurs, mais éclairés, les joyeux drilles de la Compagnie du Désastre mettent tout leur cœur pour amuser un spectateur indulgent, content de suivre une intrigue légère et divertissante. Renaud Vaupré a pris au sérieux cet univers déjanté et apporté tout le soin nécessaire pour mettre en scène les élucubrations de ces cannibales malgré eux.

Beaux décors de Renaud Vaupré et Louis Clément, costumes amusants de Maria Vollmar, tout concourt à une soirée peut-être pas inoubliable mais agréable pour ceux qui aiment l’humour un tantinet absurde de Jean-Michel Ribes.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=