Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Esprit de 45
Ken Loach  mai 2013

Réalisé par Ken Loach. Grande Bretagne. Documentaire. 1h34. (Sortie 8 mai 2013).

On connaît surtout Ken Loach pour ses fictions sociales qui ont fait de lui le porte-parole de tous ceux qui n'ont plus la parole depuis l'ère Thatcher en Grande-Bretagne, qui souffrent dans l'indifférence des classes dominantes, qui n'ont pas beaucoup de relais dans le monde intellectuel.

Sauf erreur, "L'esprit de 45", sous-titré "a victoire de la gauche britannique en 1945. Souvenirs et réflexions" est son premier vrai documentaire.

Un documentaire qui a quelque chose à voir avec une autobiographie. Né en 1936, Ken Loach a connu la guerre et a une dizaine d'années quand, pour la première fois au Royaume-Uni la gauche travailliste accède au pouvoir, complètement au pouvoir. Sortant vainqueur de la confrontation avec la barbarie nazie, la démocratie anglaise est prête à passer à une nouvelle étape : celle de la démocratie sociale.

Au moment où le général de Gaulle en France se doit d'adopter le programme du  "Conseil national de la Résistance", l'Angleterre menée par le premier ministre Clement Attlee s'attaque à de grandes réformes sociales : introduction de la sécurité sociale, nationalisation du système de santé, des chemins de fer, du secteur énergétique.

Jamais un pays n'avait jamais été aussi favorable aux travailleurs, aux pauvres. Sous la conduite d'un grand ministre de la santé, Nye Bevan, se constitue donc le fameux "Welfare State".

C'est peu dire que Ken Loach regrette ce temps commencé dans la liesse de la Libération, saisi ici sous les traits de souriantes et appétissantes anglaises aux bras de leurs boyfriends encore sous l'uniforme. Interrogeant des survivants de l'époque, travailleurs, mineurs, syndicalistes, médecins, tous au cœur de l'effort national sans précédent au profit des classes défavorisées, Loach n'a pas peur de faire le catalogue des mesures prises une à une, secteur par secteur. L'accumulation est ainsi la preuve de l'effort accompli, de cette solidarité sans précédent.

Mis dans ce contexte volontariste, les images prennent un sens : ce n'est pas de la propagande naïve pour défendre le public contre le privé, pour regretter un monde d'entraide contre le chacun pour soi, c'est le bilan d'un temps où l'homme était encore au centre de la société. On sait que Thatcher et ses idéologues de l'école de Chicago ont proclamé qu'il n'y avait pas de société et qu'il n'y avait que des individus, qu'ils se sont acharnés à détruire tous les réseaux de solidarité, à nier la possibilité d'organisation sociale.

Quand arrive sur eux ce coup de massue du thatchérisme, les personnages de Loach ne sont plus les jeunes gens vus dans les foules de la Libération. Ils ont vieilli, sont parfois un peu revenus de leur foi dans le système du "Welfare State", dénonçant sa bureaucratisation, sa confiscation par les classes dites moyennes. Aujourd'hui, que ce rouleau compresseur est passé, ils sont, comme Loach, dans la nostalgie.

Mais ils n'ont pas perdu l'envie de combattre, espèrent que le peuple se réveillera, même s'ils ont compris toutes les techniques d'asservissement mises en place et se navrent de voir les ravages du chômage endémique chez les jeunes, soumis à la résignation et aux addictions à la drogue ou à l'alcool.

C'est un film qui fera serrer les poings à ceux qui rêvent encore de jours meilleurs. À la fin, Loach réutilise les belles images de liesse de mai 1945. Mais, cette fois-ci, pour redonner un peu d'espoir, il a sorti son pinceau de peintre pour colorier son documentaire jusque là en noir et blanc.

Les jeunes Anglaises de 1945 ont les joues bien roses et le bonheur se lit dans leurs yeux. Reste à transformer ce rose en rouge de la colère. Imperturbable, Loach attend qu'elle monte, lui qui a déjà survécu à Maggie Thatcher et qui vient ainsi de remporter sa première victoire sur celle qu'il combat sans relâche depuis des films et des films.

"L'Esprit de 45" de Ken Loach est un film qui rappelle le passé pour appeler à la résistance aujourd'hui. Une œuvre salubre et de belle facture à voir et à méditer.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 19 février 2017 : Multi culturel et multi générationnel

Un sommaire riche et aussi varié dans les sujets traités que dans les générations d'artistes qui y figurent, de Dick Annegarn, Rodolphe Burger, des jeux vidéos, des bandes dessinées, de la pop, du classique, du théâtre, du cinéma. De quoi découvrir et s'émerveiller encore et encore.

Du côté de la musique :

"Laisse ça être" de Aquaserge
"Good" de Rodolphe Burger
"Aux fleurs sauvages" de Bel Plaine
Interview de Dick Annegarn autour de l'album "Twist". Dick Annegarn également en sesion acoustique
"15 light years of star dust : The unreleased face of We Are Unique !"
"Hang" de Foxygen
"Gutterdammerung" de Bjorn Tagemose à l'Elysée Montmartre
"Agaaiin" de It It Anita
"Memories are now" de Jesca Hoop
"La grande illusion" de Kent
"What kind of music do you play" de Lonny Montem, accompagné d'une interview de Lonny Montem
"Panier sur la tête" de Girafe et Bruno Girard
et toujours :
"Hopelessness" de Anohni, Interview de Cléa Vincent autour de son disque "Retiens mon désir", "Ty Segall" nouvel album de Ty Segall, South from here" de Winter Family, "Hors chant" de Dum Spiro, "Dakhla Sahara session" de Group Doueh et Cheveu, "L'étoile thoracique" de Klô Pelgag qui était de passage à Paris pour répondre à notre interview, "Sir" de Monsieur, Over the Top, Beautiful Badness et Midnight Colors dans une sélection de EP, "Minuit" de Rosie Marie

Classique vous avez dit classique ? avec cette semaine :
Kremer - Dirvanauskaité - Trifonov - Preghiera - Rachmaninov Piano Trios
Vanessa Benelli Mosell - Rachmaninov : Piano Concerto No. 2 - Corelli Variations
"Philip Glass : Piano Works" par Vikingur Olafsson

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Mort de Danton" au Théâtre de la Bastille
"Le Mariage forcé" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Fabrice Luchini et moi" au Théâtre La Bruyère
"Une (drôle de) Psyché" au Théâtre de Nesle
"Coeur Sacré" à La Loge
"Marie Tudor" à La Loge
"Le Livre inouvert" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ça déménage !" à la Folie Théâtre
"Karma Instantané" à la Folie Théâtre
"12 pièces très, très courtes" à la Comédie Nation
"Chuuuuut !" à la Comédie des 3 Bornes
les reprises :
"I feel good" au Théâtre Les Déchargeurs
"A bien y réfléchir" au Monfort Théâtre
"Goguettes en trio" au Théâtre Trévise
un spectacle jeune pûblic "Victor, l'enfant sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et la chronique des autres spectacles de février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Eva & Adèle - You are my biggest inspiration"" au Musée d'art Moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Les Fleurs bleues" de Andrzej Wajda
Rencontre avec Florian Thomas et Charles Clément autour du court métrage "L'Hypothèse de la Reine Rouge"
dans la catégorie "Oldies but Goodies" "Beau travail" de Claire Denis
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Paysage après la bataille" de Eric Lambé & Philippe de Pierpont
"Le goût du large" de Nicoals Delesalle
et toujours :
"Eloge de la passion" de Carlotta Clerici, "Les mille talents d'Euridice Gusmao" de Martha Batalha, "Les spectacteurs" de Victor Hussenot, "Un bon garçon" de Paul McVeigh

Froggeek's Delight :

"The last guardian" sur PS4
"Resident Evil 7 : Biohazard" de Capcom sur PS4, Xbox One et Windows
"Pokolpok" sur Android et iOS, un jeu pour vos enfants
La Switch de Nintendo, elle a tout d'une grande

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 février 2017 : Multi culturel et multi générationnel
- 12 février 2017 : Amoureux de la Culture
- 5 février 2017 : les bons filons de la semaine...
- 29 janvier 2017 : On révise ses classiques
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=