Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ceux qui tombent
La Loge  (Paris)  mai 2013

Narration poétique écrite et mise en scène par Camille Davin, avec Tamara Al Saadi, Romain Blanchard, Flora Detraz et Florian Goetz.

Ophélie est face au vide, au silence envahissant. Son frère Pierre est mort d'une maladie dégénérescente. Ce frère indifférent, au rictus de supériorité s'est dérobé à jamais.

Combler le manque, trouver les traces, se fondre dans l'existence du disparu. Mais que s'est il donc passé? L'univers est comme pulvérisé. Le monde familier est devenu étrange. 

Qui est cet individu qui la poursuit: est-il vrai? Pourquoi veut-il l'aimer , quand elle espère encore jusque dans ses rêves la reconnaissance de son frère? 

Pierre fascine parce qu'il ne s'est jamais laissé réellement approché, par sa sœur , par ses femmes. Dépossédé de lui-même en quelque sorte, il se coule dans la mort. Quelle agitation autour de lui: ballet des vivants, jeunes ou vieux, ballets des objets. Tout est bon pour le faire durer un peu plus dans les coeurs.

"Ceux qui tombent" est une pièce de Camille Davin sur le deuil et les émotions mélangées qui appartiennent au domaine de l'indicible. Camille Davin crée une mise en scène qui alterne le caché et le découvert comme si un travail était préalable avant que la vérité des objets et des personnages ne se livrent. 

Tamara Al Saadi (Ophélie) incarne cette jeune femme paumée avec une grande justesse : fébrile ou flottante avec ce besoin pressant d'exister à travers les mots. Romain Blanchard (le prétendant) apporte le contre point comique absurde. Personnage parfois immatériel qui cherche à posséder Ophélie, qui se dérobe à chaque fois comme Pierre se dérobe à sa propre emprise, sa propre tentative de le définir, de le cerner.

Romain Blanchard est l'homme antidote à l'adulte incertain qu'incarne Florian Goetz (Pierre). Ce dernier suscite comme il convient un mélange de sympathie et d'horreur. Ne va-t-il pas mourir sans avoir su aimer ?

Comme Romain Blanchard et Florian Goetz suggèrent un jeu de miroir, Tamara Al Saadi et Flora Detraz (la maîtresse de Pierre) entrent en résonance. Flora Detraz incarne un type de femmes plus sophistiquée, prise au piège des faux semblants de son amant. Elle répond à Ophélie dans ses parades pour rester debout. Jeux d'équilibre sur le fil de ces corps atteints qui se mettent à danser. 

"Ceux qui tombent" se vit comme un chemin poétique qui nous rappelle combien nous sommes désemparés face à la mort: une épreuve partagée par tous qui s'imprime dans nos corps et nos vies... une épreuve dont on se relève. 

 

Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes
- 13 mai 2018 : De la neige en été
- 6 mai 2018 : La Fête à la grenouille
- 29 avril 2018 : Les jours fériés, on fait rien !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=