Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ceux qui tombent
La Loge  (Paris)  mai 2013

Narration poétique écrite et mise en scène par Camille Davin, avec Tamara Al Saadi, Romain Blanchard, Flora Detraz et Florian Goetz.

Ophélie est face au vide, au silence envahissant. Son frère Pierre est mort d'une maladie dégénérescente. Ce frère indifférent, au rictus de supériorité s'est dérobé à jamais.

Combler le manque, trouver les traces, se fondre dans l'existence du disparu. Mais que s'est il donc passé? L'univers est comme pulvérisé. Le monde familier est devenu étrange. 

Qui est cet individu qui la poursuit: est-il vrai? Pourquoi veut-il l'aimer , quand elle espère encore jusque dans ses rêves la reconnaissance de son frère? 

Pierre fascine parce qu'il ne s'est jamais laissé réellement approché, par sa sœur , par ses femmes. Dépossédé de lui-même en quelque sorte, il se coule dans la mort. Quelle agitation autour de lui: ballet des vivants, jeunes ou vieux, ballets des objets. Tout est bon pour le faire durer un peu plus dans les coeurs.

"Ceux qui tombent" est une pièce de Camille Davin sur le deuil et les émotions mélangées qui appartiennent au domaine de l'indicible. Camille Davin crée une mise en scène qui alterne le caché et le découvert comme si un travail était préalable avant que la vérité des objets et des personnages ne se livrent. 

Tamara Al Saadi (Ophélie) incarne cette jeune femme paumée avec une grande justesse : fébrile ou flottante avec ce besoin pressant d'exister à travers les mots. Romain Blanchard (le prétendant) apporte le contre point comique absurde. Personnage parfois immatériel qui cherche à posséder Ophélie, qui se dérobe à chaque fois comme Pierre se dérobe à sa propre emprise, sa propre tentative de le définir, de le cerner.

Romain Blanchard est l'homme antidote à l'adulte incertain qu'incarne Florian Goetz (Pierre). Ce dernier suscite comme il convient un mélange de sympathie et d'horreur. Ne va-t-il pas mourir sans avoir su aimer ?

Comme Romain Blanchard et Florian Goetz suggèrent un jeu de miroir, Tamara Al Saadi et Flora Detraz (la maîtresse de Pierre) entrent en résonance. Flora Detraz incarne un type de femmes plus sophistiquée, prise au piège des faux semblants de son amant. Elle répond à Ophélie dans ses parades pour rester debout. Jeux d'équilibre sur le fil de ces corps atteints qui se mettent à danser. 

"Ceux qui tombent" se vit comme un chemin poétique qui nous rappelle combien nous sommes désemparés face à la mort: une épreuve partagée par tous qui s'imprime dans nos corps et nos vies... une épreuve dont on se relève. 

 

Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=